Les vomissements chroniques chez le chat

Vomissements chroniques du chat
Les vomissements chroniques peuvent être réguliers ou non
Les vomissements sont plutôt fréquents chez le chat, il s’agit d’un motif de consultation que les vétérinaires voient beaucoup. En effet le vomissement est un signe de bon nombre de problèmes et maladies. On parle de vomissements chroniques lorsqu’ils durent depuis plus de 3 semaines.

 

Des vomissements chroniques peuvent être réguliers (plusieurs fois par semaine, voire chaque jour) ou intermittents, par crise (plusieurs fois dans une semaine, puis rien pendant une période et à nouveau tous les jours…).

 

Les causes de vomissements chroniques chez le chat

Certaines affections n’entrainent que des vomissements aigus (des vomissements qui apparaissent brutalement et qui cessent une fois l’affection traitée) comme les parasites digestifs, le typhus, les toxiques, un corps étranger, la PIF, le pyomètre, etc…

Les vomissements chroniques, eux, sont liés à d’autres causes qui entrainent une installation plus insidieuse des vomissements, des symptômes moins évidents, moins aigus :

Il faut repérer les signes pouvant être associés à ces vomissements dans les différentes maladies citées ci-dessus : constipation, selles glaireuses, sang dans les selles, polyphagie, perte de poids, etc…

 

Que faire si mon chat présente des vomissements chroniques ?

Il faut bien sûr rechercher l’origine de ces vomissements chroniques en consultant un vétérinaire.

Il faut veiller aux complications possibles des vomissements :

  • Déshydratation (vous pouvez tester la persistance du pli de peau)
  • Désordres électrolytiques (perte de potassium et sodium notamment) et acido-basiques (alcalose métabolique) qui peuvent entrainer une faiblesse, une arythmie cardiaque, une perte de vigilance, des signes neuromusculaires.
  • Bronchopneumonie par aspiration du contenu du vomissement
  • Œsophagite (inflammation de l’œsophage du au contenu acide des vomissements)

 

Votre vétérinaire pourra prescrire, en fonction de son diagnostic, différents anti-vomitifs.

Sachez que dans certains cas votre chat aura besoin d’être hospitalisé pour être réhydraté et recevoir des traitements directement en intraveineuse.

Crédit photo istock.