Les "mauvaises" habitudes du chien : que laisser faire ou non ?

Les
Il est toujours plus facile de prévenir une mauvaise habitude que de la faire disparaître !
On entend souvent qu’il ne faut pas laisser monter un chien sur le canapé, le faire dormir sur le lit, lui donner à manger pendant les repas, etc…Mais qu’en est-il vraiment ? Est-ce réellement des mauvaises habitudes pour nos animaux ? Faut-il les tolérer ?

 

Nous conseillons tout d’abord de ne pas tolérer certaines habitudes qui peuvent être néfastes pour la santé de votre chien.

Par exemple, si vous donnez des restes de table à votre chien parce qu’il réclame sans cesse lorsque vous êtes en train de manger, cela risque de déséquilibrer sa ration alimentaire et de lui faire prendre du poids. Or un surpoids n’est pas bon pour la santé de votre chien, notamment au niveau cardiaque et articulaire.

Votre chien peut tout à fait assister aux repas mais il ne devra rien recevoir. Il est possible de lui demander de se coucher dans son panier lors de votre repas et de l’occuper en lui donnant des jouets. N’hésitez pas à consulter notre fiche conseil Quels jouets pour mon chien ? pour savoir quels jouets conviendront le mieux à votre animal.

Nous conseillons également de ne pas tolérer les mauvaises habitudes qui peuvent vous exposer à des morsures. C’est le cas par exemple des chiens qui grognent lorsque l’on s’approche de leur gamelle. Il faut pouvoir retirer la gamelle de votre chien sans qu’il ne montre de signes d’agressivité. De même, un chien ne doit pas vous mordiller, le contrôle de la morsure doit être acquis dans les premiers mois de la vie du chien.

 

Concernant les autres "mauvaises" habitudes, il n’existe pas de règles concernant ce qu’il faut laisser faire. Beaucoup de chiens peuvent présenter des mauvaises habitudes et avoir un comportement équilibré.

Toutefois, il nous semble préférable de ne pas tolérer les « mauvaises habitudes de votre chien » dès son adoption et cela pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il est toujours plus facile de prévenir une mauvaise « habitude » que de la faire disparaître lorsqu’elle deviendra gênante pour vous. Par exemple, si vous acceptez que votre chien dorme sur votre lit et que vous ne le souhaitez plus suite à la naissance d’un enfant, votre chien ne comprendra pas pourquoi vous l’avez laissé dormir auprès de vous pendant plusieurs années et que vous ne le souhaitez plus subitement. Un changement de ces habitudes de vie pourra être source d’anxiété et il faudra procéder progressivement pour ne pas trop le perturber.

De plus, certains chiens peuvent chercher à prendre l’ascendant relationnel sur leurs propriétaires (chien « dominant »). Il sera alors conseillé de rétablir la position hiérarchique dans le foyer. Le propriétaire devra s’affirmer comme étant le « leader » et il ne devra pas laisser son chien avoir des prérogatives de « dominant ». Il ne devra donc pas dormir sur le lit mais dans un lieu défini, isolé (qui ne soit pas un lieu de passage d'où il peut tout contrôler). Nous vous invitons à lire notre fiche conseil sur la relation homme-chien et le leadership pour plus de renseignements.

Enfin, il faut savoir que certains comportements que l’on qualifie de « mauvaises habitudes » sont en fait des comportements naturels pour les chiens (faire des trous dans le jardin par exemple). Dans ce cas là, il ne faudra pas les punir mais trouver des solutions pour que ces comportements ne soient plus gênants pour les propriétaires. N’hésitez pas à lire notre fiche conseil Mon chien fait des trous dans le jardin pour en savoir plus.

 

 

Crédit photo Fotolia.