La thromboembolie aortique féline

Thromboembolie aortique féline
La thromboembolie aortique est douloureuse et entraine souvent la paralysie des pattes arrières
La thromboembolie aortique du chat est une affection grave qui est une réelle urgence vitale. Elle est douloureuse et en général assez caractéristique : le chat se retrouve brutalement paralysé des pattes arrières. A quoi est due cette thromboembolie, que faire et comment la prévenir ?

 

Qu'est ce que la thromboembolie aortique chez le chat ?

La thromboembolie aortique fait partie des causes les plus courantes de paralysie des pattes arrières chez le chat.

Un thrombus (un caillot de sang) se forme (en général dans une cavité du coeur), puis il se détache et part dans la circulation sanguine pour finir par se bloquer dans un vaisseau dont le diamètre ne permet pas son passage, au niveau de la trifurcation aortique par exemple (c'est l'endroit où l'aorte se divise en plusieurs vaisseaux pour irriguer notamment les membres postérieurs) dans 90% des cas.

Dans de plus rares cas, le thrombus peut partir dans l'artère brachiale (une patte avant peut alors être paralysée), dans les vaisseaux mésentériques (qui irriguent l'intestin), cérébraux ou pulmonaires.

 

Bon à savoir : un caillot ou thrombus se forme lorsque plusieurs facteurs favorisants sont réunis : on parle de triade de Virchow. Sont alors réunis les facteurs suivants :

  • stase sanguine : lorsque le sang ne bouge pas vite comme par exemple dans l'atrium gauche (une cavité du coeur), qui est dilaté chez les chats atteints de CMH
  • lésions de l'endocarde (la membrane interne du coeur) qui est étiré lors de CMH
  • hypercoagulabilité : des plaquettes hyperréactives

 

Comment reconnaître une thromboembolie aortique ?

Les symptômes varient en fonction du degré d'obstruction des vaisseaux sanguins :

  • paralysie des deux membres postérieurs
  • miaulements assez forts et rauques, ils sont dus à la douleur qui est en général importante
  • absence de pouls fémoral
  • extrémités froides
  • coussinets et griffes cyanosés
  • diminution ou absence de sensibilité à la douleur (réflexe de retrait)
  • hypothermie
  • difficultés respiratoires dans certains cas
  • souffle cardiaque, arythmie

 

Si vous observez chez votre chat des signes caractéristiques : miaulements très forts, paralysie brusque des postérieurs, extrémités des pattes froides... Emmenez votre chat d'urgence chez votre vétérinaire.

En général le vétérinaire commence par stabiliser le chat, le mettre sous oxygène, lui administrer un anti-douleur, puis il réalise une radiographie du thorax pour observer le coeur, les signes d'insuffisance cardiaque congestive, les poumons, etc... Il pourra également réaliser une échocardiographie.

 

Quelles sont les causes de thromboembolie aortique ?

La thromboembolie aortique chez le chat fait le plus souvent suite à une affection myocardique (une maladie cardiaque) comme la cardiomyopathie hypertrophique (ou CMH). Elle est parfois le 1er signe d'appel d'une maladie cardiaque chez le chat.

D'autres maladies peuvent être à l'origine de thromboembolie aortique et notamment l'hyperthyroïdie et les processus tumoraux.

 

Traitement, prévention et pronostic

Le traitement consiste à prendre en charge le choc dans un premier temps et à traiter la douleur.

Le chat restera hospitalisé un temps, éventuellement sous perfusion avec un traitement pour éviter la formation de nouveaux thrombus.

Chez les chats qui ont une maladie myocardique on prévient ce risque de thromboembolie en donnant des médicaments spécifiques pour limiter la formation de caillots.

 

Le pronostic est variable et d'autant plus faible que la paralysie est totale et la température corporelle basse. Certains chats récupèrent tout ou une partie de leur mobilité... d'autres non.

 

Crédit photo istockphoto.