Accidents et morsures chez le chat

chat-vétérinaire
Après un accident il faut faire examiner votre chat par un vétérinaire
Un chat qui fugue ou qui se promène dans le voisinage est exposé à divers dangers extérieurs : les voitures, responsables d'accidents de la voie publique (AVP), les congénères, d'autres chats qui défendent leur territoire et avec qui votre chat peut se battre, des chiens, etc... Les chats en appartement peuvent également tomber du balcon... Voici quelques conseils pour savoir comment réagir dans l'urgence et la conduite à tenir en cas de blessure.

 

L'accident

Les accidents sont souvent des accidents de la voie publique (AVP) causés par une voiture qui heurte ou renverse le chat. Au retour des beaux jours on rencontre également des chats dits "parachutistes" qui tombent d'une fenêtre ou d'un balcon.

En cas d'accident, vous devez prendre quelques précautions afin d'éviter l'aggravation de l'état de votre chat :

1) Si votre chat ne peut plus bouger, mais qu'il est conscient : il se peut que la colonne vertébrale soit atteinte. Vous devez donc absolument éviter de le déplacer. Laissez-le dans la position dans laquelle il est. Si vous devez le transporter, essayez de le faire en conservant sa colonne bien droite (en le faisant glisser sur une planche de bois par exemple).

2) Si votre chat se déplace mais paraît choqué : placez le au calme dans un endroit où il fait chaud. Proposez-lui à boire par très petites quantités à la fois. Ne jamais le forcer.
Ne prenez jamais l'initiative de lui donner un médicament, vous pourriez lui faire plus de mal que de bien (n'oubliez pas que la plupart des anti-inflammatoires humains aspirine, paracétamol, ibuprofène, sont très dangereux voire mortels pour le chat).

Quoi qu'il en soit, après un accident, il est fondamental qu'un vétérinaire examine votre chat rapidement afin de déterminer s'il y a des lésions internes.

Conseils utiles :
- Si vous possédez un balcon, sachez qu'il existe des filets de protection pour éviter que votre chat ne chute de plusieurs étages.
- Si vous possédez un jardin, pensez à poser un grillage assez haut et enfoui dans le sol, le chat est un animal qui saute haut et qui peut creuser. Vous pouvez aussi mettre en place une clôture anti-fugue.
- Nous vous conseillons également de prendre une assurance responsabilité civile pour vous couvrir en cas de dégâts ou d'accidents provoqués par votre chat et une assurance pour votre chat afin de couvrir les frais vétérinaires lors d’accidents.

 

Les hémorragies

Une hémorragie est une perte de sang, elle est souvent grave et peut conduire rapidement à la mort de l'animal. Il existe trois types d'hémorragies :

1) L'hémorragie externe, c'est-à-dire que le sang s'écoule par une plaie visible :
- Si le saignement n'est pas très important, vous pouvez essayer d'arrêter les saignements en comprimant la plaie, par exemple avec des compresses stériles ou un tissu propre. Si le saignement s'arrête au bout de 5 minutes, l'hémorragie est finie. Cependant, il est tout de même recommandé de consulter un vétérinaire afin qu'il désinfecte et suture la plaie.
- Si le saignement est important, vous pouvez poser un bandage compressif (serré) en amont de la plaie en attendant de voir le vétérinaire. Dans ce cas, il faut :
o surveiller les fonctions vitales du chat: les muqueuses doivent rester roses, la respiration doit être régulière.
o calmer le chat et l'empêcher de faire des efforts ou de trop bouger, ce qui aggraverait l'hémorragie.

Dans tous les cas, si l'hémorragie ne s'arrête pas très rapidement (moins de cinq minutes) vous devez absolument consulter un vétérinaire qui fera le nécessaire.

2) L'hémorragie extériorisée : lorsque le sang sort par un orifice naturel (nez, bouche, anus, vagin, orifice urinaire). Il faut se rendre très rapidement chez un vétérinaire car ce genre de problème nécessite des soins d'urgence que seul le vétérinaire peut dispenser. Ces problèmes nécessitent également des examens complémentaires afin de trouver l'origine de l'hémorragie.

3) L'hémorragie interne : le sang ne sort pas mais s'accumule dans une cavité interne (abdomen, thorax, crâne). Ces hémorragies sont fréquentes après un choc violent (accident de la voie publique par exemple) et sont impossibles à détecter extérieurement. Les seuls signes visibles sont une pâleur des muqueuses de l'animal, des difficultés respiratoires ainsi qu'une fatigue mais ces signes apparaissent quand le chat a déjà perdu beaucoup de sang. C'est pourquoi, il faut toujours consulter un vétérinaire après un choc violent pour vérifier l'absence de lésions internes et d'hémorragies.

 

Les fractures

On peut suspecter une fracture des membres lorsqu'un animal boîte sans poser la patte par terre (boiterie avec suppression d'appui). Le membre fracturé a souvent une allure bizarre, sa position n'est pas normale. En outre, le membre est souvent gonflé et l'animal ne peut pas le bouger, la douleur est intense. Les fractures du bassin sont moins évidentes à observer. C'est pourquoi, il ne faut jamais forcer un chat couché à se relever car on peut aggraver une fracture du bassin. Le mieux est de le déplacer à l'aide d'une planche comme dans le cas des accidents.

1) Dans le cas d'une fracture fermée, si la fracture se situe au niveau d'une patte ou du bassin, évitez de faire bouger la zone concernée. N'essayez pas d'immobiliser vous-même le membre, vous risqueriez d'aggraver les choses. Laissez la patte dans la position que votre chat a choisie, c'est celle qui est la moins douloureuse pour lui.

2) Dans le cas d'une fracture ouverte : l'os fracturé est en communication avec l'extérieur par une plaie. Il ne faut absolument pas toucher la plaie car on risque d'infecter l'os ce qui est très grave.

En cas de fracture, une visite immédiate chez le vétérinaire s'impose car c'est toujours très douloureux pour l'animal.

 

Les morsures

Le chat est un animal territorial, il défend donc son territoire contre les intrus, les autres chats du voisinage, les chats errants. Pour cela il est fréquent qu'il se bagarre et donc qu'il morde ou se fasse mordre par un autre chat.

Lorsqu'un chat mord, les bactéries naturellement présentes dans sa gueule sont inoculées dans la plaie de morsure, cette plaie est donc une plaie qui s'infecte quasi systématiquement.

Si votre chat s'est fait mordre par un autre chat, il est possible que vous ne le voyiez pas tout de suite, vous remarquerez par contre quelques heures ou jours plus tard une zone chaude, gonflée, rouge, douloureuse sur votre chat. Si la morsure est à une patte, il peut boiter. Il aura certainement de la fièvre.

Une plaie de morsure peut se transformer en abcès : une collection de pus. Il est donc conseillé de consulter votre vétérinaire afin qu'il mette un traitement en place. S'il y a un abcès un débridement chirurgical sera peut-être nécessaire, associé à un traitement antibiotique et anti-inflammatoire.

 

Conclusion

Lors d'un accident, vous devez impérativement consulter un vétérinaire après avoir effectué les premiers gestes. En cas de choc ou d'hémorragie, des soins intensifs devront être effectués. Plus vite ils seront mis en œuvre, plus vous aurez des chances que votre chat récupère rapidement et sans complication.
Sachez qu'un état de choc peut apparaître plusieurs heures après un accident. Donc même si votre chat semble bien aller, voir son vétérinaire peut le sauver car celui-ci pourra détecter les signes avant-coureurs d'un problème caché et il évitera ainsi tout risque d'aggravation.

Crédit photo tyler olson.