Les intoxications par les plantes

Plantes dangereuses pour les chats
Toutes les plantes sont potentiellement dangereuses pour votre chat.
Les plantes attirent toujours beaucoup les animaux. Toutefois, il ne faut pas laisser votre chat manger vos plantes à l'intérieur comme à l'extérieur car elles peuvent être dangereuses pour lui ! Découvrez les plantes toxique pour les chats...

 

Les plantes d'appartement dangereuses

Voici quelques unes de ces plantes toxiques :

  • Dieffenbachia : il est responsable d'un grand nombre d'intoxications. Le seul fait de mâchonner la plante peut provoquer l'apparition de symptômes : oedème buccal, risque d'asphyxie ou de cécité, atteinte rénale, troubles digestifs...
  • Arum : oedèmes, symptômes digestifs, coma.
  • Aloes : diarrhée hémorragique, hématurie.
  • Philodendron : atteinte rénale et digestive.
  • Chlorophytum : atteinte rénale, potentiellement mortel.
  • Seriman ou Monstera deliciosa : feuilles irritantes provoquant des oedèmes et des dermites.
  • Amaryllis : troubles neurologiques
  • Caladium (ingestion et contact direct) : irritation de la peau et des muqueuses.
  • certaines solanacées (pommier d'amour, pommier de Sodome) : troubles digestifs, tachycardie, convulsions...
  • Poinctana ou Mimosa du Japon : troubles digestifs, tachycardie, convulsions...
  • Euphorbia pulchernina ou Euphorbia poinsettia (ou étoile de Noël), Euphorbia marginata (Show on the mountain) : troubles cutanés, buccaux ou oculaires du fait de leur latex irritant.
  • Croton : symptômes digestifs après l'absorption de graines.
  • Ficus elastica (et les autres ficus) : troubles digestifs.
  • Houx, le Gui et d'autres plantes de Noël : troubles digestifs, nerveux... Pour celles-ci, consultez notre fiche conseils sur les dangers de Noël.
  • Yucca : hypersalivation, paralysie, coma.

Etant donné que cette liste n'est pas exhaustive, il est indispensable d'empêcher votre chat de manger toutes vos plantes d'appartement même si elles ne sont pas citées ci-dessus.

 

Découvrez aussi les dangers qui sont présents chez vous et qui peuvent être à l'origine d'intoxications pour votre animal sur le site internet de TVM lab : Empoisonnements et intoxications : le coupable peut se cacher chez vous !

 

Les plantes de jardin dangereuses

  • Aconit : troubles digestifs
  • Amandier : troubles respiratoires et convulsions, jusqu'à la mort
  • Azalée : salivation, faiblesse, morts fréquentes
  • Buis : troubles digestifs et neurologiques. Mort par paralysie respiratoire
  • Chelidoine : plante sauvage, troubles neurologiques
  • Ciguë : plante sauvage, excitation puis apathie, troubles respiratoires
  • Colchique : attention, 2 à 48h de latence
  • Cytise : troubles respiratoires et neurologiques
  • Datura : troubles digestifs et neurologiques
  • Digitale : troubles cardiaques
  • Eucalyptus : troubles digestifs pouvant évoluer en coma et mort
  • Fougère : diarrhée hémorragique
  • Genèvrier : plante sauvage, irritations des muqueuses et troubles digestifs
  • Ginkgo biloba : par ingestion et contact
  • Hellebores : troubles digestifs
  • Hortensia : asphyxie jusqu'à la mort
  • If : troubles digestifs et neurologiques
  • Iris : troubles neurologiques avec ataxie
  • Jonquille : troubles digestifs
  • Lauriers dont laurier rose : troubles cardiaques
  • Lys : symptômes sur plusieurs jours
  • Muguet : symptômes digestifs et cardiaques
  • Piment d'ornement  : troubles digestifs
  • Robinier : symptômes digestifs et fatigue
  • Tabac de Virginie : troubles digestifs et respiratoires, jusqu'au coma
  • Thuya : par ingestion et contact, gastroentérite, atteinte du foie et des reins

De même que pour les plantes d'appartement, nous n'avons pu citer que les principales plantes d'extérieur toxiques pour les chats. De manière générale, empêcher votre chat de manger toutes les plantes.

 

Que faire pour l'en empêcher?

Si votre chat mange des plantes, c'est qu'il en éprouve le besoin. Cela signifie qu'il a de petits tracas digestifs, comme des boules de poils dans son estomac ou des vers.
Il est donc important de vermifuger régulièrement votre chat avec un vermifuge adapté et polyvalent prescrit par votre vétérinaire. Vous pouvez aussi lui laisser en permanence de l'herbe à chat en barquettes éventuellement associée avec une "cure" de complément alimentaire spécifique pour faciliter le transit des boules de poils.

Enfin, si vous le prenez sur le fait, vous devez lui dire "non" fermement et l'orienter vers un comportement agréable comme un jeu.

 

Et s'il est déjà trop tard?

Si vous avez vu votre chat manger une plante réputée toxique, consultez le plus rapidement possible votre vétérinaire en lui donnant bien le nom de la plante. Selon le délai et la plante mise en cause, votre vétérinaire pourra peut-être lui donner un vomitif ou un antidote en urgence avant de mettre en place un traitement symptomatique.
Si votre chat présente des symptômes digestifs, neurologiques... et qu'il aurait potentiellement pu manger une plante toxique, là encore, il s'agit d'une urgence ! Il faut alors bien penser à signaler cette possibilité à votre vétérinaire afin qu'il puisse orienter son diagnostic.
Si vous ne connaissez pas le nom de la plante, emportez un petit bout de feuillage avec vous, les recherches pourront éventuellement être faîtes de la clinique.

Découvrez le tableau Pinterest proposé par Wanimo.com sur les plantes toxiques.

Crédit photo stokkete.