Question vétérinaire : intoxication aux raticides et médicaments

b_250_0_16777215_00_images_articles_chien_question_du_mois-chien.jpgBingo, un chien de chasse de 5 ans semble moins en forme ces derniers temps. Son propriétaire se demande s’il ne pourrait pas lui donner quelque chose pour le soulager, de plus il est inquiet car il craint que Bingo ait mangé des raticides…

 

La question du propriétaire de Bingo :

Bonjour, mon chien Bingo a 5 ans et chasse beaucoup, j’ai remarqué ces derniers temps qu’il est moins en forme et je me demandais si je pouvais lui donner du paracétamol ou un autre médicament pour le soulager (comme on prend quand on ne se sent pas bien). J’ai appris que mes voisins avaient placé des appâts pour éliminer les rats et je me demande si Bingo n’aurait pas pu en manger. Pouvez-vous me dire quels seraient les signes d’une intoxication ? Merci d’avance.

 

La réponse des vétérinaires Wanimo :

Bingo semble un peu apathique ces derniers temps, nous ne pouvons pas vous dire exactement ce qu’il a, mais si vous êtes inquiet nous vous conseillons de consulter votre vétérinaire traitant afin qu’il examine Bingo et puisse établir un diagnostic et prescrire un traitement adapté.

Attention, il faut savoir que la plupart des anti-inflammatoires non stéroïdiens (paracétamol (nom déposé : Doliprane), ibuprofène (nom déposé : Advil), aspirine...) sont très dangereux pour votre animal. Ils entraînent des intoxications qui peuvent être fatales.

Les signes d'intoxication sont généralement graves. Les anti-inflammatoires entraînent des problèmes respiratoires, des vomissements, des ulcères gastriques, une acidose allant jusqu'au coma, des problèmes rénaux graves, des hémorragies, etc...

Il est donc formellement déconseillé de donner à son animal des anti-inflammatoires humains. De façon plus générale, il ne faut jamais donner de médicament humain sans l'avis d'un vétérinaire au préalable. Ils sont souvent surdosés (le poids d’un animal est plus faible que celui d’un humain adulte) et même s'ils sont sans risque pour nous ils peuvent être très dangereux pour nos animaux.

De plus le corps d'un animal ne fonctionne pas exactement pareil que notre corps humain, les animaux n'ont pas les mêmes enzymes que nous (par exemple le chocolat est très toxique pour eux car ils n'ont pas l'enzyme pour transformer la théobromine qui est très toxique, alors que nous l'avons).

L'automédication sans aucun avis vétérinaire est toujours dangereuse voire mortelle, nous vous invitons donc à consulter votre vétérinaire systématiquement si votre chien présente des douleurs ou de la fièvre, lui seul pourra diagnostiquer de quoi souffre votre animal et vous prescrire le traitement adapté à son problème.

Concernant les appâts raticides : il faut tout d'abord savoir qu'il existe différents types de raticides (ou "mort aux rats") : les raticides anticoagulants et les non anti-coagulants. Le plus souvent, on est confronté à des intoxications aux raticides anticoagulants.

Ceux-ci se présentent sous la forme de graines colorées ou bien de petits cubes. Ni la couleur ni la forme ne permet de savoir de quel anticoagulant il s'agit. Car, en effet, il existe plusieurs anticoagulants possibles, dont la puissance et la durée d'intoxication est différente. Pour certains, l'intoxication est rare car il faudrait qu'ils soient ingérés en très grande quantité alors que pour d'autres, quelques graines suffisent. Puis l'intoxication peut durer entre 2 semaines et 5 semaines, selon l'anticoagulant.
Pour toutes ces raisons, il est important, lors d'une intoxication, d'avoir gardé l'emballage du produit afin de savoir de quel anticoagulant il s'agit pour connaître sa nocivité et la durée du traitement qu'il sera nécessaire de prescrire.

L'action de ces raticides est d'empêcher la coagulation normale du sang. Mais les symptômes ne sont pas visibles le jour de l'intoxication car, au début, il reste encore dans l'organisme les différents facteurs permettant la coagulation. Les signes de la maladie apparaissent lorsque ceux-ci sont épuisés, en général dans les 48 heures après l'ingestion du toxique.
Les symptômes sont alors variables selon l'animal : il peut sembler plus abattu, refuser de manger, ses muqueuses semblent plus pâles, puis il peut y avoir des hémorragies plus ou moins importantes (apparition de taches rouges sous la peau ou de saignements par les divers orifices du corps comme l'apparition de sang dans les selles ou les urines, saignement du nez, boiteries du à du sang dans les articulations, toux du à du sang dans les bronches, etc...).

Ces toxiques sont ensuite stockés dans le foie, ce qui fait que leur action est prolongée de plusieurs semaines. Il est alors tout à fait possible qu'un animal intoxiqué meure plusieurs jours après l'ingestion du toxique. C'est pour cette raison que le traitement mis en place doit être suffisamment long.

Ainsi, il est fortement conseillé de placer les raticides dans des zones inaccessibles pour vos animaux.
En cas d'ingestion récente, il est possible de faire vomir l'animal dans la demi-heure qui suit, afin de diminuer la quantité de toxique dans son estomac, puis de lui donner du charbon végétal activé qui limitera l'absorption du toxique à partir du tube digestif.
Par la suite, selon le degré d'intoxication, le vétérinaire pourra vous conseiller une surveillance de votre animal et mettre en place un traitement si des symptômes apparaissent (ou après avoir contrôlé un paramètre sanguin - le temps de Quick- qui varie en cas d'intoxication) ou alors commencer le traitement à base de vitamine K1 dès le lendemain de l'ingestion.
Lorsque des symptômes sont déjà visibles, il faut rapidement l'emmener chez le vétérinaire qui fera une injection de vitamine K1 et hospitalisera l'animal afin de lui faire une transfusion sanguine au besoin.

A propos de l'intoxication lors d'ingestion de rats ou de souris empoisonnés, on parle de "toxicité relais" et le risque est alors très faible si votre animal n'en mange qu'une de temps en temps, la dose toxique pour la souris étant plus basse que celle pour nos carnivores domestiques. Cependant, il est possible que, par accumulation, il finisse par s'intoxiquer. Il faut donc favoriser sa consommation d'aliment habituel (ses croquettes par exemple), ramasser les souris que vous retrouvez mortes et ne pas hésiter à emmener votre chien chez le vétérinaire dès qu'un des symptômes de l'intoxication apparaît ou que vous avez un doute.