Les pancréatites chez le chat

Pancréatite du chat
Il est très important que le chat continue à manger lors de pancréatite
Les pancréatites sont des maladies rares chez le chat, elles sont dues à une inflammation du pancréas. Elles peuvent être aiguës ou chroniques. Le diagnostic des pancréatites est difficile car les symptômes ne sont pas spécifiques. Il arrive aussi parfois que le chat n'ait aucun symptôme. Des tests rapides réalisables en clinique par les vétérinaires permettent de faciliter le diagnostic des pancréatites.

 

Le pancréas est un organe qui a à la fois une fonction endocrine (sécrétion d’insuline et de glucagon, hormones impliquées dans la régulation de la glycémie) ainsi qu’une fonction exocrine (sécrétion d’enzymes digestives telles que l’amylase pancréatique).

Les pancréatites correspondent à une inflammation du pancréas. Ce sont des maladies rares chez le chat. La plupart du temps, la cause des pancréatites n’est pas identifiée, on parle alors de pancréatites idiopathiques.

On distingue les pancréatites aiguës des pancréatites chroniques :

 

Les pancréatites aiguës

Les pancréatites aiguës apparaissent de façon brutale. Les signes cliniques peuvent être sévères et conduire au décès de l’animal.

On distingue deux types de pancréatites aiguës : les pancréatites suppuratives et les pancréatites nécrotiques. Leur origine serait différente (cause infectieuse versus activation des enzymes pancréatique) et elles touchent des chats d’âges différents (jeunes chats pour les pancréatites suppuratives contre des chats majoritairement âgés de plus de 7 ans pour les pancréatites nécrotiques).

Les pancréatites peuvent être associées à des maladies hépatiques, à une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI), etc… On parle de triade féline lors d'association entre une pancréatite, une cholangite et une MICI chez le chat.

Les symptômes sont peu spécifiques c’est-à-dire qu’ils sont rencontrés dans d’autres maladies et ne sont pas caractéristiques des pancréatites : anorexie, abattement, perte de poids, déshydratation, vomissements, douleur abdominale, etc…Ils peuvent aussi être dus aux maladies associées. Une pancréatite doit toujours être envisagée lors de symptômes peu spécifiques chez le chat.

Attention : le jeûne est très mal toléré par les chats. Une consultation chez un vétérinaire est indispensable dès 24 heures de jeûne. Les chats peuvent présenter une lipidose hépatique lors de jeûne prolongé. L’association d’une lipidose hépatique et d’une pancréatite est de très mauvais pronostic. N'hésitez pas à lire notre fiche "Mon chat ne mange plus : anorexie et risques encourus" pour plus de renseignements.

 

Les pancréatites chroniques

Les pancréatites chroniques sont près de 2 fois plus fréquentes que les pancréatites aiguës. Elles peuvent faire suite à des pancréatites aiguës.

L'inflammation chronique du pancréas conduit à la destruction progressive de l'organe. La perte des fonctions du pancréas peut conduire à un diabète sucré et une insuffisance pancréatique exocrine.

Certains animaux expriment des symptômes de manière périodique alors que d’autres animaux sont asymptomatiques. 

  

Le diagnostic

L’examen clinique ne permet généralement pas d’orienter le vétérinaire vers une pancréatite. En effet, l’animal présente des symptômes peu spécifiques voire parfois aucun symptôme (lors de pancréatites chroniques).

Il existe des tests rapides réalisés en clinique qui permettent de faciliter le diagnostic. Ces tests mesurent le taux de lipase pancréatique spécifique.

D'autres examens complémentaires peuvent être réalisées pour orienter le vétérinaire : échographie, radiographie, analyse biochimique, etc...

Seule une analyse histologique permet un diagnostic de certitude lors de pancréatites mais il est difficilement réalisable en routine.

 

Les traitements

La cause des pancréatites étant rarement connue, le traitement est souvent symptomatique (c’est-à-dire qu’il vise à traiter les symptômes présentés par l’animal).

Lors de pancréatite aiguë, les animaux sont généralement placés sous perfusion et réalimentés rapidement (pour éviter les effets délétères liés au jeûne). D’autres traitements sont souvent associés : antalgiques (si l’animal est douloureux), anti-vomitifs, etc…

Lors de pancréatite chronique, un régime pauvre en graisse et hyperdigestible (sur prescription vétérinaire) est souvent mis en place. Divers compléments alimentaires pour soutenir le fonctionnement du pancréas peuvent aussi être mis en place (enzymes pancréatiques notamment).

Des suivis réguliers sont nécessaires, la fréquence des contrôles est déterminée par le vétérinaire traitant de l’animal.

 

 

 

Crédit photo Pixabay.