Mon chien éternue

Mon chien éternue
Attention lors des promenades ! Des herbes hautes ou des épillets peuvent venir se loger dans les cavités nasales de votre chien et être responsables d'éternuements.
Les éternuements occasionnels chez le chien ne sont pas inquiétants tout comme chez l’homme. Par contre, des éternuements fréquents et/ou associés à d’autres symptômes (difficultés respiratoires, jetage nasal, etc…) sont à prendre au sérieux. Nous vous proposons de découvrir les différentes causes pouvant être responsables d’éternuements chez le chien. Les éternuements sont à différencier du reverse sneezing ou éternuement inversé.

 

Comment différencier les éternuements du reverse sneezing ?

Les éternuements chez le chien sont parfois confondus avec le reverse sneezing (ou éternuements inversé).

Les éternuements sont caractérisés chez le chien par l’expulsion réflexe d’air par le nez et la bouche suite à une irritation de la muqueuse nasale. Si vous placez votre main devant le nez de votre chien lorsqu'il éternue, vous pourrez donc sentir de l’air.

Le reverse sneezing correspond quant à lui à des éternuements inversés. Il s’agit d’une crise impressionnante pendant laquelle le chien allonge soudainement le cou et se met à inspirer par le nez de façon forte et répétée, bouche fermée, tout en émettant un ronflement. Si vous placez votre main devant le nez de votre chien, vous ne sentirez pas d’air contrairement aux éternuements. L'origine du reverse sneezing est une irritation du nez et du pharynx. N'hésitez pas à lire notre fiche sur le reverse sneezing pour plus de renseignements.

Que ce soit pour les éternuements ou le reverse sneezing, la fréquence est importante à prendre en compte. S’ils sont seulement occasionnels, alors il n’y a pas lieu de s’inquiéter ! Par contre, s’ils sont fréquents ou si l’animal présente d’autres symptômes, une consultation chez un vétérinaire est nécessaire pour en déterminer la cause et mettre en place un traitement adapté.

 

Quelles sont les causes d’éternuements chez le chien ?

Parmi les causes pouvant être responsables d’éternuements chez le chien, on distingue :

 

Les rhinites infectieuses

Les virus et les bactéries peuvent être responsables de rhinite chez le chien.

La toux de chenil notamment est une maladie due à une association de virus et de bactéries. Les symptômes les plus fréquemment rencontrés sont de la toux, un abattement, de la fièvre, du jetage, des éternuements… Il est possible de vacciner les chiens pour les protéger contre cette maladie.

 

Un corps étranger

Les chiens peuvent inspirer des corps étranger qui viennent se loger dans les cavités nasales (épillets, brin d’herbe, etc..). Attention lors des balades dans les herbes hautes !
Les éternuements sont fréquents tant que le corps étranger est présent. Il arrive parfois que le corps étranger soit délogé par les éternuements mais souvent une consultation chez le vétérinaire est nécessaire pour le retirer. Des écoulements nasaux peuvent être associés. Une surinfection bactérienne est possible.


Des polypes nasaux

Les polypes sont des masses bénignes localisées au niveau des cavités nasales ou entre la cavité nasale et le pharynx. Elles provoquent progressivement une obstruction des voies respiratoires. Les symptômes rencontrés sont alors des bruits respiratoires, des écoulements, des éternuements, etc…



Une fente palatine

Cette hypothèse est à envisager chez les jeunes animaux. Il s’agit d’une malformation congénitale se traduisant par un trou dans le palais. Il y a alors une communication entre la bouche et le nez. Les éternuements peuvent contenir des particules alimentaires.

 

Une tumeur nasale

Elle atteint surtout les chiens âgés. Le plus souvent, les éternuements ne sont pas d'apparition brutale, mais associés avec d'autres symptômes comme du jetage, des sifflements à l'inspiration, un essoufflement, de la fatigue,… Une déformation de la face peut être présente ainsi qu’une surinfection bactérienne.

 

Une aspergillose

L’aspergillose est une maladie due à des champignons, dont le principal responsable chez le chien est Aspergillus fumigatus. Elle concerne le plus souvent les chiens âgés de 1 à 7 ans contrairement aux tumeurs nasales qui touchent surtout les chiens âgés. Elle peut survenir de façon primaire ou secondaire (corps étranger, tumeur, etc…). Les chiens peuvent présenter un jetage purulent, des éternuements, de l’épistaxis, un abattement, etc…

Crédit photo Pixabay.