Le diabète du chien

Teckel obèse
L'obésite est un facteur aggravant du diabète
Le diabète est une maladie due à un excès de sucre dans le sang : ceci est lié à un défaut d'hormone appelée insuline. Les animaux prédisposés sont les individus ayant une surcharge pondérale et faisant peu d'exercice. Pour tout savoir sur le diabète chez le chien, consultez notre fiche santé!

Les phases de la maladie :

La maladie se développe en plusieurs étapes qui se suivent selon un laps de temps assez long :

- une étape prédiabétique : le taux de glucose dans le sang (glycémie) est de 1,30-1,80 g/L (le taux normal est de 0,70-1,10 g/L) à jeûn. En revanche, à ce stade, il n'y a pas de glycosurie (sucre dans les urines). Cette étape est très difficilement décelable car la glycémie peut augmenter à des valeurs de 1,50 g/L sans que cela soit pathologique, le chien n'est donc pas encore malade. Plusieurs prises de sang avec des valeurs augmentées sont nécessaires pour pouvoir établir un diagnostic fiable.

- une étape où la maladie se déclenche réellement : l'animal boit et urine beaucoup, il mange énormément, il y a du sucre dans les urines. Le taux de glucose dans le sang est supérieur à 3 g/L. De plus, une cataracte (opacification du cristallin qui devient blanchâtre) peut apparaître.

- une acidose métabolique (aggravation très importante des troubles) si l'animal n'est pas traité ou si son traitement est mal équilibré : avec une maigreur, des vomissements, la présence de corps cétoniques dans les urines, ... Il y a un risque vital pour le chien.

 

Quel traitement ?

En ce qui concerne le traitement d'un animal diabétique, il varie suivant le stade de la maladie.


Lorsque l'animal se trouve en état prédiabétique,

Des mesures alimentaires sont mises en place. En effet, un régime hypoglucidique et hyperprotidique avec une quantité de fibres importante s'avère nécessaire pour limiter l'apport de graisses et de sucres dont l'excès aggrave la maladie.
Dans les stades précoces de la maladie ou lorsque le diabète est peu grave, on peut utiliser des comprimés qui diminuent le taux de sucre dans le sang (sulfamides hypoglycémiants par exemple).
Mais, ces médicaments sont rarement suffisamment puissants et sont parfois mal tolérés par le chien.


Lorsque le diabète est déclaré ou assez grave (glycémie élevée, glycosurie, prise de boisson augmentée ...)

Un traitement à l'aide d'injections d'insuline est nécessaire. L'insuline est le meilleur moyen de traiter un diabète sucré.

Le vétérinaire ajuste d'abord la dose nécessaire à l'animal, ce qui peut prendre plusieurs jours. Puis doit s'effectuer ensuite un suivi régulier qui est fondamental pour le traitement, les besoins en Insuline pouvant changer au fur et à mesure du temps.

Il faut en effet réaliser des injections d'insuline une fois (avec de l'insuline retard) ou deux fois (avec de l'insuline semi-retard) par jour et ceci durant toute la vie de l'animal.
Il faut absolument respecter du mieux possible les heures d'injections de l'insuline et d'administration des repas (qui se fait au même moment).
L'alimentation doit être adaptée : un régime avec des fibres, peu de sucres rapides et beaucoup de protéines de haute qualité (ce sont elles qui constituent désormais la source d'énergie de votre chien).

Si le traitement n'est pas bien respecté, le chien risque de faire ce que l'on appelle un coma diabétique (forte baisse de l'état général, vomissements, ...) qui débouche sur la mort de l'animal si aucun traitement n'est mis en place.

Le traitement à l'insuline est donc indispensable pour la survie d'un chien diabétique.

Attention! Il faut aussi veiller au poids du chien car l'obésité est un facteur aggravant.

 

Conclusion

En conclusion, il faut bien faire au chien les injections quotidiennes d'insuline prescrites et ceci à heures fixes.La gestion d'un animal diabétique est très difficile, mais bien suivre le traitement et surveiller son alimentation est indispensable à sa santé et sa survie.

Crédit photo Antagain iStockPhoto.