Le reverse sneezing chez le chien

Le reverse sneezing chez le chien
En général, le reverse sneezing n'est pas grave chez le chien.
Les chiens peuvent présenter des crises d'"éternuements inversés" que l’on appelle "reverse sneezing". Même si les crises sont impressionnantes, le reverse sneezing n’est généralement pas grave pour les chiens. Les crises sont le plus souvent de courte durée et peu fréquentes. Un traitement est rarement nécessaire.

 

A quoi correspond le reverse sneezing chez le chien ?

Reverse sneezing signifie en français éternuement inversé ou reniflement inversé.

Le reverse sneezing se manifeste sous forme d’une crise de courte durée (quelques secondes) mais impressionnante pour les propriétaires. Le chien présente une position caractéristique, il s’immobilise, allonge la tête et fléchit ses pattes avant, le ventre rentré. Il présente une succession d’inspirations fortes associées à des ronflements très bruyants, les mouvements de la cage thoracique sont très amples. Les propriétaires peuvent avoir l’impression que leur chien s’étouffe ou qu’il cherche à vomir.

Le reverse sneezing est en général peu grave et les crises peu fréquentes.

N’hésitez pas à filmer votre chien : votre vétérinaire pourra vous dire à partir de la vidéo s’il s’agit bien de reverse sneezing.

 

Quelles sont les causes du reverse sneezing ?

Le reverse sneezing est dû à une irritation du nez ou de la gorge.

Il peut survenir après que l’animal ait mangé ou bu, après qu'il ait reniflé par terre une poussière, suite à une excitation ou un exercice, après avoir tiré en laisse, etc…

D’autres causes peuvent être responsables de reverse sneezing : un corps étranger (épillet par exemple au sein des cavités nasales), des allergies, des parasites, des polypes, etc…

Si votre chien a fait une seule crise et que son état général est bon, alors il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Il est rarement nécessaire de mettre en place un traitement pour cela.

Par contre, si les crises sont fréquentes ou si vous observez la moindre anomalie (difficultés respiratoires, abattement, etc…) ou si vous avez des doutes sur la nature de la crise, alors il est conseillé de consulter un vétérinaire. Un examen clinique sera réalisé et si besoin des examens complémentaires.

 

Crédit photo Fotolia.