L’homéopathie chez le chien

homéopathie chez le chien
L'homéopathie prend en compte le terrain de l'animal
De nos jours les médecines naturelles, ou alternatives, sont de plus en plus demandées par les propriétaires de chien. L’homéopathie n’est pas une pratique récente, découvrez comment elle fonctionne et comment elle peut aider à soigner votre chien.

 

Les principes généraux de l’homéopathie

Le principe de similitude : on traite un mal par une substance qui reproduit les mêmes symptômes chez un individu bien portant. Le malade est donc guéri par la substance qui provoque le même mal chez un individu sain.

Le principe d’infinitésimalité : on dilue les substances afin de limiter leurs effets indésirables et d’augmenter leur efficacité. Si la correspondance malade-remède est présente, l’efficacité du remède augmente avec la dilution.

Le principe d’individualité : l’homéopathie considère l’individu dans son ensemble : physique et psychique. Chaque être vivant réagit différemment à une agression, à une maladie, on le traite donc différemment selon son « terrain » (morphologie, tempérament, hérédité, alimentation, lieu et mode de vie, antécédents, etc…).

 

Traitement de l’animal par l’homéopathie

Tout comme en médecine traditionnelle ou allopathique, la mise en place d’un traitement homéopathique nécessite un diagnostic précis. Le vétérinaire doit donc examiner l’animal, l’ausculter, lister tous ses symptômes, les classer, les hiérarchiser, prendre en compte le « terrain »…

C’est pour cela qu’un traitement en homéopathie nécessite comme tout autre traitement la consultation chez un vétérinaire.

Certains vétérinaires sont spécialisés en homéopathie.

Les principales affections traitées par l’homéopathie en médecine vétérinaire sont : l’arthrose, la dermatite atopique, les boiteries, l’épilepsie et les diarrhées chez le chien.

 

A lire également : Et l'homéopathie pour mon chat ?

 

Crédit photo istockphoto.