Les tremblements chez le chien

tremblements chez le chien
les tremblements peuvent être le signe d'une émotion comme de la peur
Votre chien tremble et vous vous demandez pourquoi ? Les tremblements chez le chien peuvent avoir de nombreuses causes, ils ne sont pas forcément graves et sont parfois expliqués par des réactions ou phénomènes physiologiques tout à fait normaux. Dans d’autres cas ils peuvent être le signe d’une affection générale ou nerveuse.

 

La définition d’un tremblement est un mouvement involontaire résultant de contractions musculaires rythmiques de faible amplitude.

On distingue les tremblements des convulsions qui surviennent lors de crises d’épilepsie par exemple pendant lesquelles le chien n’est pas conscient.

De la même manière les tremblements pendant le sommeil sont une entité à part : ils sont normaux et il ne faut pas réveiller votre chien pour cela. En effet, les chiens bougent beaucoup dans leurs rêves, et lorsqu'ils pensent courir, chasser, il est fréquent qu'ils le manifestent distinctement.
On peut alors observer des tremblements musculaires, le bout de pattes qui bouge, les oreilles également, les yeux "clignotent", le chien peut gémir voire aboyer faiblement.

 

Les tremblements physiologiques

Au froid : il arrive que les animaux (tout comme les humains) tremblent lorsque la température ambiante baisse rapidement et/ou lorsqu'ils ne sont pas habitués à vivre dans un environnement où il fait froid. Les tremblements sont alors un réflexe neuromusculaire physiologique et normal qui va permettre à l’animal d’essayer de se réchauffer.

En réaction à des émotions :

  • La peur : les chiens peuvent trembler de peur, par exemple lorsqu'ils entendent des bruits de type tonnerre, pétards, feux d'artifice... Ils peuvent aussi trembler lorsqu'il y a beaucoup de bruits et d'agitation autour d'eux et qu'ils n'y sont pas habitués.
    Enfin, les chiens peuvent trembler lorsqu'ils sont réprimandés.
  • L'excitation : il arrive que les chiens soient tellement excités, par exemple lorsqu'ils jouent, qu'ils présentent alors des tremblements.

 

Les tremblements pathologiques

Les tremblements du chien peuvent être dus à une anomalie congénitale qui décompense : le shunt porto-systémique. Le foie a un défaut de vascularisation et n'est alors pas entièrement fonctionnel. Cette anomalie, plus fréquente chez les chiens de petite race, ne se manifeste pas dès le plus jeune âge du chiot. En effet, la zone vascularisée (fonctionnelle) de son foie est capable de compenser et est assez active pour éliminer les déchets. Cependant, en grandissant, la partie fonctionnelle n'est plus suffisamment active et les troubles apparaissent alors.

Des troubles métaboliques peuvent être à l’origine de tremblements chez le chien : désordres liés à la thyroïde ou aux électrolytes (hypocalcémie, hypomagnésémie, hypokaliémie), hypoglycémie, hypertension, etc…

Enfin des troubles nerveux ou musculaire peuvent expliquer des tremblements :

  • une dégénérescence nerveuse ou musculaire chez les vieux animaux
  • des affections des nerfs périphériques et/ou des muscles innervés par ces nerfs (myosite, névrite, neuropathie toxique, jonctionopathie, défaut de myélinisation dans le syndrome des chiots trembleurs, myokymie...)
  • une atteinte du cerveau (méningo-encéphalo-myélite, dégénérescence cérébelleuse ou médullaire...)
  • une cause orthopédique (problème au niveau des os, des articulations ou des muscles)
  • une polyarthrite (douleur de plusieurs articulations) peut également provoquer des tremblements

 

Focus sur les tremblements idiopathiques épisodiques de la tête

Ces tremblements idiopathiques de la tête (en anglais head tremor syndrome ou head bobbing) touchent plus particulièrement certaines races : les pinschers, les bulldogs anglais, les bouledogues français et les boxers.

Ces tremblements de la tête correspondent à des mouvements rapides, rythmé, verticaux et/ou horizontaux, un peu comme des myoclonies.

Dans quasiment la moitié des cas ces crises de tremblements surviennent lorsque l'animal se repose ou dort et se terminent toujours lorsque l'attention du chien est attirée par autre chose (par exemple un bruit, l'appel de son nom, un jeu, etc...).

La pathogénie de cette affection est encore mal connue, voici les hypothèses qui sont avancées concernant l'étiologie :
- un type de convulsions dit "focales" qui ne toucherait pas le proencéphale dans le cerveau
- une anomalie des fibres musculaires du cou
- un trouble comportemental et neurologique proche de la stéréotypie

Il n'y a pas de traitement mais le pronostic est très bon : il ne s'agit pas d'une affection grave, l'animal n'est pas en danger et conserve une bonne qualité de vie. Ces tremblements idiopathiques peuvent être répétés et rapprochés pendant quelques semaines puis s'arrêter pendant plusieurs mois et reprendre...

 

En conclusion, si votre chien présente des tremblements et que cela vous inquiète ou s’ils persistent sans raison apparente, nous vous conseillons d'aller voir votre vétérinaire. Il pourra, à l'aide d'examens complémentaires, trouver l'origine du problème.

Il pourra réaliser un examen clinique neurologique complet et divers examens complémentaires : analyses sanguines, imagerie (radiographies, échographie, scanner, IRM), analyse du liquide céphalo-rachidien...

 

 

Crédit photo Bénédicte Hivin.