L'hyperattachement chez le chien

Hyperattachement chien
Lorsqu'on adopte un chien on doit lui apprendre le détachement avant la puberté.
Un chiot s'attache d'abord à sa mère, puis à sa famille adoptante... Parfois il s'attache plus particulièrement à une personne en particulier, ce qui peut avoir des conséquences sur son comportement... Parfois d'autres causes comportementales sont responsables d'hyperattachement. Découvrez les principes de l'attachement et du détachement chez le chien et comment apparaît l'hyperattachement...

 

L'attachement est un lien apaisant qui lie le chien à un être en particulier. Il débute avec sa mère, puis avec sa famille d'accueil, ses propriétaires.

Dès leur plus jeune âge, la mère apprend à ses chiots à se détacher progressivement d'elle. Normalement vers 4 mois, lorsque les chiots commencent à faire mal à leur mère lors des tétées avec leur dents, la chienne commence alors à refuser les tétées, à rejeter ses chiots. Ainsi, à la puberté, le chiot est définitivement détaché et vit sa vie d'adulte, au sein de la hiérarchie établie dans le système familial.

L'attachement primaire est transféré de la mère à un parent adoptif au moment de l'acquisition vers l'âge de 3 mois, car il est rare que le chiot soit adopté plus tard et la chienne n'a pas encore eu le temps d'effectuer le détachement. C'est donc au parent adoptif de réaliser activement le détachement. Il est important de permettre au chien de s'attacher à plusieurs personnes (attachement multiple), d'éviter un attachement à une figure unique.

Si l'on ne réalise pas ce détachement, le chien risque de souffrir d'anxiété de séparation. Cela peut arriver avec des petits chiens que l'on "couve" trop, que l'on emmène absolument partout, qui sont portés à bras et qui dorment avec la figure d'attachement primaire. Ces chiens restent "infantiles", n'acquièrent pas la maturité sociale. Ils n'explorent leur environnement qu'en étoile autour de leur figure d'attachement.

Lorsque le système familial est restreint, il est plus difficile d'apprendre le détachement car le chien aura plus facilement un contact privilégié avec un seul individu. De plus, les chiots arrivant dans une nouvelle maison, avec de nouveaux propriétaires, s'attachent très vite à un ou plusieurs individus.

 

Important à savoir : le chien peut s'attacher excessivement à quelqu'un lorsqu'il souffre d'un autre problème (phobie, anxiété permanente, dépression, etc...). Dans ce cas, on parle d'hyperattachement secondaire et il est indispensable de traiter en priorité la cause profonde du problème. Si on effectue un détachement dans ce cas, le problème de base va s'aggraver.

Quelle que soit la forme clinique de l’anxiété et quelle que soit son origine, il peut exister une grande dépendance du chien anxieux vis-à-vis d’une ou plusieurs personnes. Le chien anxieux essaie alors de vivre le plus près possible de ces personnes qui lui apparaissent comme protecteurs. Ces  figures d’attachement sont en quelques sortes des «béquilles affectives» sans lesquelles le chien anxieux ne compense plus son stress et panique.

Il est important de distinguer l'hyperattachement primaire de l'hyperattachement secondaire :

  • l'hyperattachement primaire apparaît à la puberté, la figure d'attachement est unique, le contact est physique, permanent et les manifestations anxieuses sont systématiques à chaque séparation
  • l'hyperattachement secondaire apparaît à tout âge, suite à une anxiété importante, une dépression, les figures d'attachement peuvent être multiples, le contact est plus distant, aléatoire et les manifestations anxieuses sont sporadiques et fonction de l'environnement et du niveau d'anxiété de l'animal

 Lors d'hyperattachement secondaire, si on traite la cause primaire, c'est à dire l'anxiété, la dépression, l'hyperattachement disparaît.

 

Vous pourrez retrouver plus de détail sur les conséquences de l'hyperattachement dans notre fiche sur l'anxiété de séparation. Vous y trouverez également de nombreux conseils sur ce qu'il faut faire dans ce cas.