Mon chat attaque sa queue, que faire ?

Mon chat se mord la queue, que faire ?
Il est conseillé de consulter un vétérinaire si votre chat attaque sa queue : il pourra déterminer s'il s'agit d'un problème de santé ou de comportement.
Il arrive parfois que les chats attaquent leur queue et se mordent au point de se blesser. Il s’agit d’un problème complexe pour lequel la cause peut être difficile à déterminer. Il peut notamment être dû à des maladies ou à des troubles du comportement.

 

Pourquoi mon chat attaque sa queue ?

Les chatons peuvent tourner après leur queue et l’attraper lorsqu’ils découvrent qu’ils ont une queue... Il s’agit d’un comportement tout à fait normal chez les chatons !

Par contre, à l’âge adulte, il n’est pas normal qu’un chat attaque sa queue. Les chats peuvent aller jusqu’à se blesser et présenter des plaies impressionnantes. D’une manière générale, tous les comportements répétitifs chez le chat (grattage répété du cou, léchage excessif, etc…) sont à prendre au sérieux.

Un chat peut tout d’abord attaquer sa queue s’il présente un problème de santé. De nombreuses causes sont possibles : infections des glandes anales, épilepsie, maladies parasitaires, allergies, etc…

Des troubles du comportement peuvent aussi expliquer que les chats mordent leur queue (anxiété par exemple). Les comportements répétitifs peuvent être des indicateurs de mal-être chez le chat, que l’environnement dans lequel ils vivent ne leur convient pas, etc…

Il existe notamment ce qu’on appelle l’anxiété du chat en milieu clos. Cette anxiété concerne des chats qui vivent exclusivement à l’intérieur, dans un milieu peu riche en stimuli. L’environnement n’est pas adapté à l’animal et cela peut se traduire par des comportements anormaux comme des comportement d’attaque de la queue.

 

Que faire si mon chat se mord la queue ?

Nous vous conseillons de consulter un vétérinaire pour qu’il examine votre chat et qu’il fasse le point sur son état de santé et sur son comportement. Le recours à un vétérinaire spécialisé en neurologie ou en dermatologie peut être nécessaire en cas de maladies.

Si un trouble du comportement est mis en évidence, un vétérinaire spécialisé en comportement pourra cette fois-ci être sollicité. Une thérapie comportementale est généralement mise en place afin que le chat se sente bien dans son environnement. Des médicaments peuvent aussi être nécessaires.

Dans le cas de l’anxiété en milieu clos par exemple, l’environnement de l’animal sera enrichi (mise en place d’arbres à chat, de jouets, de griffoirs, etc…) et l’anxiété sera prise en charge (compléments alimentaires anti-stress, diffuseurs de phéromones apaisantes voire médicaments si besoin). Des modifications de l’environnement sont parfois suffisantes pour résoudre le problème

Crédit photo istock.