Comment gérer les conflits entre chats ?

conflit entre chats
Les chats aiment avoir total contrôle de leurs ressources et de leur environnement
Les chats sont des animaux très sensibles et les conflits entre chats peuvent être à l’origine de troubles de la santé générale : le stress engendré a des répercussions importantes. Comment reconnaître un conflit dans un foyer où plusieurs chats cohabitent et que faire pour tenter de le résoudre ou du moins d’améliorer les conditions de vie de chacun ?

 

Un peu de conflit est normal entre des chats vivant sur le même territoire mais il ne faut pas que cela ait de conséquences sur la santé d’un chat.

 

Comment reconnaître un conflit entre chats ?

Il y a en général un chat agressé et un chat agresseur.

Le chat agressé passera beaucoup de temps à l’écart du groupe familial : caché dans un coin ou dans une pièce à l’écart.

Il évite le contact visuel avec les autres chats et a tendance à céder les ressources : par exemple céder sa gamelle à l’arrivée de l’autre chat.

Lorsque le chat agressé voit « son agresseur », il a tendance à s’accroupir et/ou à fuir.

Le chat agressé comme le chat agresseur peuvent tous deux faire du marquage urinaire et éliminer en dehors de la litière. Par contre, c’est le chat agressé qui aura plus tendance à présenter des cystites.

Le chat agresseur est celui qui ne recule jamais devant les autres chats, qui n’hésite pas à les fixer du regard. Il peut même leur barrer l’accès aux ressources (gamelles, litière, etc…).

Le chat agresseur frotte sa tête contre les meubles, les montants des portes et les humains à hauteur de chat (il dépose ses phéromones de marquage).

Lorsque le chat agresseur voit « sa victime », il baisse la tête, élève son arrière train et « traque » l’autre chat. Il peut avoir le poil hérissé et grogner.

 

Les causes du conflit entre chats

Les chats aiment avoir total contrôle de leurs ressources et de leur environnement. Le conflit vient donc souvent du partage des ressources sur un même territoire.

L’intensité du conflit dépend donc de la volonté de contrôle de l’accès aux ressources qu’un chat aime avoir… C’est pour cela que certains chats ne seront jamais en conflit, alors que pour d’autres le conflit sera immédiat. Il est impossible de prévoir comment se passera une cohabitation.

Les conflits apparaissent donc lorsqu’un nouveau chat est introduit sur le territoire d’un chat qui était habitué à vivre seul ou bien avec un groupe déjà établi. Ils peuvent aussi apparaître entre deux chats qui ont toujours vécu ensemble lorsqu’ils deviennent matures socialement. En effet avec cette maturité, les besoins de contrôle du territoire ou des ressources peuvent augmenter.

Il ne faut donc pas s’étonner de voir deux chats ayant très bien vécu ensemble pendant plusieurs mois commencer à se battre lorsque le chaton devient mature.

 

Que faire en cas de conflit ?

Comme nous le disions plus haut, on ne pourra pas le résoudre entièrement tout de suite, mais on peut essayer de le rendre moins invivable.

Il est essentiel de fournir deux « sets de ressources » pour ne pas qu’il y ait compétition à ce niveau : deux sets de gamelles différents et si possibles éloignés, deux arbres à chat, deux griffoirs, deux paniers/coussins pour dormir…

Il faudra fournir 1 litière par chat plus 1 supplémentaire : la règle d’or étant n+1 litière pour n chats.

Nous vous conseillons également de faire castrer/stériliser tous les chats et de leur couper les griffes le plus court possible. Vous pouvez consulter notre fiche sur la coupe de griffes.

Il peut être nécessaire pendant un temps de séparer les chats, de mettre à disposition une pièce au chat agressé pour qu’il s’y sente en sécurité sans que le chat agresseur ne puisse y entrer. Cette pièce devra bien sûr contenir toutes les ressources pour le chat : gamelles, litière, jouets, postes d’observation, panier, etc…

Une astuce pour agrandir l’usage de votre appartement par vos chats : utiliser l’espace en 3 dimensions ! Arbres à chats à plusieurs étages, cartons, caisses de transports, sur lesquels les chats peuvent grimper et dans lesquels ils peuvent se cacher… Agrandir leur espace utile permet parfois de rendre un conflit entre chats supportable.

Dans certains cas vraiment avancés, une prise en charge médicamenteuse peut s’avérer nécessaire, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire ! Mais dans tous les cas l’enrichissement de l’environnement est indispensable : un traitement médicamenteux seul ne pourra pas résoudre le problème. Une fois la situation sous contrôle, un vétérinaire comportementaliste pourra mettre en place une thérapie comportementale.

Le but de ces actions n’est pas que vos chats deviennent les meilleurs amis du monde, mais de permettre leur cohabitation sans répercussion néfaste sur leur santé.

 

Crédit photo istockphoto.