Comment différencier les jeux des conflits entre chats ?

Les chatons sont très joueurs : cela peut être source de conflits s'ils veulent tout le temps jouer avec des chats plus âgés !La cohabitation entre chats n’est pas toujours de tout repos ! Il est fréquent que les chats se « battent », qu’ils se courent après, qu’ils se mordent, etc… Face à ce tableau, les propriétaires ne savent pas toujours s’il s’agit de jeux ou de conflits. Nous vous invitons à lire la suite pour savoir comment différencier les jeux des conflits entre chats.

 

Lorsque les chats jouent ensemble, ils peuvent se courir après, se mordiller, faire des roulés-boulés, etc… ce qui peut faire penser à des "bagarres". Mais contrairement aux conflits, les chats n’ont pas une attitude agressive : ils ne crachent pas sur l’autre chat, ils ne se blessent pas, ils ne feulent pas, ils n’ont pas les poils tout hérissés, etc…

Les chatons sont souvent très joueurs. Il n’est pas rare qu’ils viennent embêter les autres chats de la maison pour qu’ils jouent avec eux !

Une séquence de jeux peut finir en conflits lorsqu’un des deux chats ne souhaite pas jouer ou ne veut plus jouer. C’est le cas par exemple des chatons vivant avec des chats plus âgés qui ne souhaitent pas être déranger aussi souvent : des conflits peuvent apparaître. Pour éviter ce problème, il est conseillé d’enrichir l’environnement du chaton pour qu’il puisse s’occuper et laisser tranquille l’autre chat avec des arbres à chat, jouets, griffoirs, etc… Vous trouverez tous nos conseils pour choisir les jouets les plus adaptés pour votre chaton dans notre fiche « Quels jouets pour mon chat ? ».

Au contraire des jeux, les conflits sont très bruyants, les chats feulent beaucoup. Des blessures sont possibles suite à des griffures et des blessures. Les conflits peuvent être source d’anxiété chez le chat. Certains chats peuvent restés prostrés en permanence s’ils sont sans cesse agressés par un autre chat, ils peuvent refuser de s’alimenter, des comportements indésirables peuvent apparaître (malpropreté par exemple), etc… Les conflits sont donc à limiter au maximum pour le bien-être et la santé des chats cohabitant dans un foyer.

Il est conseillé de ne pas intervenir lors de conflits entre chats sauf si l’un des chats risque d’être blessé : un grand bruit permettra de les faire fuir.

Les conflits peuvent apparaître pour plusieurs raisons parmi lesquelles le partage des ressources, l’arrivée d’un nouveau chat, les comportements sexuels, un problème de santé (un animal douloureux peut devenir agressif), etc…

Afin de limiter les conflits, il est tout d’abord conseillé d’offrir aux chats leurs propres ressources : gamelles, litières, couchages, etc… pour éviter les conflits liés au partage des ressources. Tous les chats doivent être stérilisés (à partir de l’âge de 6 mois) pour éviter les conflits liés aux comportements sexuels.

Si vous adoptez un chaton, des précautions sont à prendre à son arrivée pour que l’entente avec les chats soient la meilleure possible. Vous trouverez tous nos conseils dans la fiche « Arrivée du chaton et cohabitation avec les autres animaux ».

Un diffuseur de phéromones Feliway Friends peut être installé afin de limiter les conflits et favoriser une cohabitation sereine entre les chats d’un foyer. Il peut être associé au diffuseur Feliway si les chats sont anxieux. Un complément alimentaire antistress peut aussi être donné aux chats si les conflits sont source de stress.

Si les conflits persistent ou si vous observez d’autres anomalies (anxiété, comportements indésirables, baisse d’appétit, etc…), il est conseillé de consulter un vétérinaire. Il pourra déterminer l’origine des conflits et mettre en place un traitement (thérapie comportementale et/ou traitement médical).

 

 

Crédit photo istock.