L’alimentation du chat diabétique

L'alimentation du chat diabétique
Un régime alimentaire adapté et régulier doit être choisi de façon à convenir au chat diabétique.
Le chat n’étant pas un patient très docile, la gestion d’un chat diabétique n’est pas toujours facile. L’alimentation, en association avec les injections d’insuline, occupe une place très importante dans le traitement du diabète chez le chat afin de stabiliser la glycémie. Voici tous les conseils en alimentation chez le chat diabétique.

 

L’importance de contrôler le poids du chat

Il faut tout d’abord se rappeler que l’obésité est un facteur qui contribue à l’insulino-résistance (résistance à l’insuline). Le poids du chat diabétique doit donc être contrôlé régulièrement par le propriétaire à la maison mais aussi par le vétérinaire tous les 15 jours afin de maintenir le chat à son poids idéal.

Chez les animaux présentant de l’embonpoint, un régime alimentaire très riche en calories doit être évité, en particulier les régimes riches en glucides.

Les chats obèses doivent perdre du poids de manière progressive et contrôlée. La perte de poids chez l’animal obèse réduit ses besoins en insuline. Chez certains chats, l’amaigrissement est susceptible de réduire considérablement ou même d’éliminer la nécessité d’une insulinothérapie. Les régimes alimentaires conçus pour favoriser la perte de poids sont des régimes à teneur élevée en fibres qui conviennent à l’alimentation des chats diabétiques.

 

Les caractéristiques du régime alimentaire du chat diabétique

Un aliment adapté est indispensable…

Les apports alimentaires doivent être réguliers d’un jour à l’autre pour éviter les changements des besoins en insuline.

Le chat diabétique doit être nourri avec un régime pauvre en graisses et contenant une source de protéines de haute qualité et très digestes.

Le propriétaire ne doit distribuer aucun sucre en supplément (fruit, légume en conserve, carotte, aliment humide avec du caramel dans la sauce…) et surtout pas de fructose (sirop de maïs notamment) non métabolisé chez le chat.

Les caractéristiques essentielles du régime alimentaire du chat diabétique sont les suivantes :

  • Une teneur réduite en graisses : idéalement, le régime alimentaire d'un animal diabétique doit contenir un taux réduit de glucides et moins de 25 % de lipides.
  • Une source de protéines de bonne qualité hautement digestes. Un fort taux de protéines permet d’améliorer la satiété du chat et de prévenir la fonte musculaire. Les protéines provenant des œufs et de la viande (poulet, agneau,...) sont préférables aux protéines issues de sources végétales (soja, blé).
  • Un apport en fibres solubles et insolubles est bénéfique mais le taux ne doit pas être trop élevé pour éviter la déshydratation (l’eau est capturée par les fibres).
  • Une valeur calorique adéquate pour maintenir ou atteindre le poids corporel idéal.

Des régimes de "prescription" conçus pour le chat diabétique sont disponibles en circuits spécialisés. Ces régimes sont idéaux car leur valeur nutritionnelle est adaptée au chat diabétique.

A retenir : Un régime alimentaire adapté et régulier doit être choisi de façon à convenir à la fois au maître et au chat diabétique.

 

…mais nourrir un chat diabétique c’est surtout nourrir un chat !

Les chats, néanmoins, sont connus pour leurs habitudes alimentaires pointilleuses – voire capricieuses ! En effet, le chat présente souvent une néophobie alimentaire, c'est à dire qu'il n'aime pas ce qui est nouveau, il aura tendance naturellement, même en bonne santé, à bouder toute nouvelle nourriture qu'on lui propose…

L’anorexie et l’hypoglycémie qui découlent de cette néophobie sont bien plus dangereuses que l’hyperglycémie : le chat diabétique peut être stabilisé avec son régime alimentaire habituel si nécessaire (de préférence exactement le même type et la même quantité de nourriture tous les jours).

Il faut donc tenir compte de ses habitudes et préférences, de ses goûts... La transition alimentaire lors d'un changement vers un aliment médicalisé devra être assez longue (2 à 3 semaines).

L’eau est à donner à volonté. Une réduction de la consommation excessive d’eau indique que le diabète du chat est géré avec succès.

Il peut être intéressant de donner un aliment humide pour les chats vivant en appartement ou sujets aux problèmes urinaires. Par ailleurs, l’aliment humide tend à réduire la prise de poids comparée à un aliment sec, ce qui peut aider à faire perdre du poids à un chat diabétique obèse. C’est ce qu’on appelle la bi-nutrition.

 

Le rythme des repas

Le chat est un petit grignoteur qui aime faire 10 à 15 petits repas par jour (et nuit !). Ces nombreux petits repas permettraient d’atténuer les pics d’hyperglycémie. Idéalement un mode d’alimentation en libre-service (qui ne veut pas dire à volonté !) doit être conservé lors de la stabilisation du chat diabétique. L’utilisation d’un jouet distributeur de croquettes (Pipolino) peut être proposé au chat, il présente l’avantage d’augmenter l’activité du chat en surpoids et favorise la perte de poids, tout en permettant au chat de disposer des croquettes tout au long de la journée.

Chez les chats obèses qui nécessitent un rationnement de l’aliment, deux repas par jour au minimum doivent être proposés au chat, et il est recommandé d’associer les repas aux injections d’insuline quotidiennes pour éviter un pic d’hyperglycémie postprandiale, mais cela n’est pas impératif si le chat est nourri avec un aliment adapté (pauvre en glucides et riche en protéines).

 

Conclusion

L’aliment du chat diabétique doit fournir à celui-ci suffisamment de protéines de qualité très digestibles, de fibres et de minéraux mais moins de glucides et de graisses. Il faut aussi retenir la notion de régularité essentielle dans le traitement du chat diabétique : la nature, le rythme des repas et la quantité distribuée doivent être stables. Il ne faut pas modifier l’alimentation du chat diabétique sous peine de modifier ses besoins en insuline.

 

Crédit photo iStock.