La hernie ombilicale chez le chiot

La hernie ombilicale chez le chiot
Les hernies ombilicales sont généralement refermées chirugicalement au même moment que la stérilisation.
La hernie ombilicale est une affection fréquente chez le chiot. Elle se traduit par la présence d'une boule en regard du nombril (aussi appelé ombilic). Une intervention chirurgicale est recommandée afin de réduire la hernie. Cela permet d'éviter une augmentation de la taille de la hernie et des complications.

 

Qu'est-ce qu'une hernie ombilicale ?

Une hernie ombilicale résulte d'une mauvaise fermeture de l'anneau ombilical au niveau du nombril. Elle est assez fréquente chez les chiots.

Elle est le plus souvent visible par les propriétaires car une petite boule est présente en regard du nombril. Le volume de la hernie est variable en fonction de la taille de l'anneau herniaire ("trou" dans la paroi abdominale).

En fonction de la taille de la hernie, on peut retrouver au sein de celle-ci de la graisse ou des anses d'intestin grêle par exemple. La hernie est réductible c'est à dire que son contenu peut être repoussé au sein de l'abdomen en l'absence de complications ou lorsque le chien se met sur le dos. Cela n'est pas douloureux pour l'animal

Les hernies ombilicales sont le plus souvent congénitales c'est-à-dire qu'elles sont présentes à la naissance ou elles apparaissent dans les jours ou les semaines qui suivent la naissance. On considère qu'elles ont un caractère héréditaire, il est donc préférable de ne pas faire reproduire les animaux qui ont une hernie congénitale.

Le diagnostic d'une hernie ombilicale est généralement facile : il repose sur l'observation d'une boule en regard de l'ombilic. Des examens complémentaires peuvent être réalisés (comme une échographie) pour déterminer le contenu de la hernie (présence ou non d'anses intestinales notamment).

En général, il n'y a pas de symptômes associés, les complications sont rares.

 

Que faut-il faire lors d'hernie ombilicale ?

Lorsqu'un chiot présente une hernie congénitale, plusieurs évolutions sont possibles :

  • Persistance de la hernie : c'est ce qui se passe le plus souvent. Les hernies peuvent ne pas évoluer mais elles peuvent aussi augmenter de taille au cours du temps.
  • Guérison : cela est possible quand les hernies sont de petite taille (moins d'un doigt). La disparition de la hernie a lieu avant l'âge de 4 mois. Dans ce cas là, il s'agit uniquement d'un retard et non d'un défaut de fermeture de la cavité abdominale. Il arrive que l'anneau se referme en enfermant de la graisse abdominale : c'est ce qu'on appelle un lipome herniaire. Cela n'est pas inquiétant, il n'y a en général aucune évolution (l'anneau est déjà refermé sur de la graisse). Le problème est simplement esthétique.
  • Hernie étranglée : il s'agit d'une complication des hernies ombilicales. Des anses intestinales passent à travers l'anneau herniaire et finissent par être étranglées. C'est une urgence car il y a un risque de nécrose des intestins. Cela est également très douloureux pour l'animal.

Le plus souvent, une intervention chirurgicale est réalisée afin de refermer la hernie. Pour les hernies congénitales de petite taille, on attend généralement plusieurs mois et les hernies sont refermées au cours de la stérilisation par exemple. Cela permet d'éviter que la hernie augmente de taille au cours du temps et qu'il y ait des complications.

Si des examens complémentaires ont mis en évidence la présence de anses intestinales au sein de la hernie, alors il est préférable de ne pas différer l'intervention.

Dans le cas d'un lipome herniaire, il n'y a généralement aucun traitement mis en place.

Crédit photo istock.