L'oedème pulmonaire chez le chien

Oedème du poumon chez le chien
L'oedème pulmonaire a souvent une origine cardiaque chez le chien
L'oedème pulmonaire est une affection grave qui met en danger la vie du chien très rapidement. Il ne s'agit pas d'une maladie mais plutôt d'un symptôme qui peut être dû à plusieurs choses. Le chien qui a un oedème du poumon a de très grandes difficultés respiratoires et peut mourir si un vétérinaire n'est pas consulté en urgence.

 

Qu'est ce que l'oedème pulmonaire ? Et comment le reconnaître ?

L'oedème pulmonaire correspond à la présence de liquide dans le poumon, plus précisément dans les alvéoles pulmonaires. Ce liquide s'accumule dans le poumon, provenant des capillaires (petits vaisseaux sanguins) empêchant les échanges entre l'air rempli d'oxygène qui arrive normalement au poumon et les capillaires sanguins. L'organisme ne reçoit plus assez d'oxygène, le chien est en grande détresse respiratoire.

On parle parfois d'OAP, cela signifie Oedème Aigu du Poumon. C'est une urgence vitale, en l'absence de la mise en place d'un traitement très rapidement, le chien peut mourir.

Les symptômes pouvant permettre de suspecter un oedème pulmonaire chez le chien sont une toux, des difficultés à respirer, une attitude affolée... Le chien respire très bruyamment et peut même dans les cas les plus graves cracher une mousse blanche rosée.

 

A quoi peut être dû un oedème pulmonaire chez le chien ?

Souvent, l'oedème pulmonaire a une origine cardiaque, mais pas toujours.

Odème pulmonaire cardiogénique : dû à un problème cardiaque

Lorsque le coeur ne fonctionne pas bien et notamment lors d'insuffisance cardiaque gauche, le sang qui vient normalement des poumons n'est pas bien pompé et stagne dans les poumons au lieu de bien revenir au coeur. La pression dans les capillaires sanguins du poumon augmente et cela entraine le passage de liquide dans le poumon.

L'oedème pulmonaire est donc souvent une conséquence de l'insuffisance cardiaque provoquée par les affections du coeur gauche : maladie dégénérative de la valve mitrale, sténose mitrale, cardiomyopathie dilatée... mais aussi lors de sténose aortique, de persistance du canal artériel...

 

Odème pulmonaire non cardiogénique

Un oedème pulmonaire peut plus rarement être dû à une surcharge du volume sanguin comme lors de réhydratation massive.

L'oedème du poumon peut également être lésionnel, c'est à dire résulter de lésions directement faites au poumon : inhalation de gaz ou fumées toxiques, de produits chlorés, de liquides... Il peut être causé par une infection pulmonaire, une obstruction des voies respiratoires supérieures, du venin, une électrocution...

 

La prise en charge d'un oedème pulmonaire

L'oedème aigu du poumon est une urgence vitale, il faut emmener votre chien chez le vétérinaire sans attendre. Dans les cas graves (difficultés respiratoires marquées, chien en panique, crachat de mousse rosée) le chien doit être pris en charge immédiatement par votre vétérinaire ou un vétérinaire de garde (il y en a toujours un, renseignez vous sur le système de garde chez votre vétérinaire traitant).

Le vétérinaire hospitalisera le chien, sous oxygène et lui administrera les traitements adaptés pour évacuer ce liquide du poumon et l'aider à respirer.

Si l'oedème pulmonaire n'est pas aigu, alors le chien tousse seulement, mais il faut consulter tout de même votre vétérinaire afin qu'un traitement soit mis en place pour ne pas basculer vers l'urgence vitale.

Pour les chiens cardiaques, le suivi du traitement est très important et c'est pour cela qu'un contrôle régulier chez votre vétérinaire est primordial : pour éviter l'apparition d'un oedème pulmonaire.

 

Crédit photo istock.