Les principales affections cutanées des reptiles

Les affections cutanées constituent un quart des pathologies rencontrées chez les reptiles.  Les symptômes sont divers : chute d'écailles ou de peau en dehors des périodes de mue ou lors de mue incomplète, ulcérations ou abrasions, nécrose cutanée, ampoules, brûlures…

 

Les conditions d'entretien (surface et température moyenne du terrarium, alimentation) jouent un rôle très important dans la santé de la peau, des écailles ou de la carapace des reptiles. Il est donc très important de bien apporter à votre reptile tous les soins dont son espèce a besoin (ce qui est très variable d'une espèce à l'autre).

Les affections parasitaires :

La peau des reptiles peut être infestée par de nombreux parasites externes. La présence de ces parasites entraîne parfois l'apparition de démangeaisons, ce qui peut provoquer une infection et/ou un décollement cutanés.

Par exemple, on peut observer la présence de tiques ou d'aoûtats, comme chez les carnivores domestiques. On observe aussi parfois des nodules cutanés qui abritent des larves de vers.

Les tortues sont aussi fréquemment infestées par des myases (développement de larves de mouches dans le tissu cutané) et des sangsues (parasitant surtout les tortues aquatiques).

Enfin, les serpents abritent parfois un acarien appelé Ophionyssus natricis.

 

Les affections bactériennes et fongiques :

Celles-ci peuvent être à l'origine d'ulcérations cutanées. Cela touche surtout les tortues.

La SCUD (Septicemic Cutaneous Ulcerative Disease) est une maladie due à une bactérie présente normalement dans la flore digestive. Cette bactérie, Citrobacter freundii, provoque des troubles cutanés en contaminant des plaies.

Cette maladie atteint principalement les espèces aquatiques (et surtout les tortues molles). On observe alors des troubles généraux (anorexie, abattement) associés à des symptômes cutanés (ulcérations sur les membres, la queue et la carapace, nécrose, hémorragie…). La mort survient rapidement par septicémie.

D'autres infections bactériennes provoquent des troubles cutanés. Les bactéries sont alors associées ou non à Citrobacter freundii.
Par exemple, on peut trouver comme bactéries : Aeromonas hydrophila (lésions cutanées hémorragiques ou forme septicémique), des Pseudomonas, des Staphylocoques, des Proteus…

Enfin, des champignons (mycoses de type Aspergillus, Microsporum…) peuvent aussi être associés aux bactéries lors de ces ulcérations cutanées, mais il s'agit principalement d'infestations opportunistes.

Les reptiles peuvent abriter sur leur peau des salmonelles, sans présenter de symptômes. Ces bactéries peuvent être transmises à l'homme. Donc, veillez bien à vous laver les mains après avoir manipulé votre reptile.

 

Les autres affections cutanées :

On observe parfois une dermatite d'humidité (aussi appelée syndrome Blister Disease ou maladie des ampoules) chez les serpents et les lézards. Cette maladie provoque l'apparition d'ampoules (ou vésicules) entre la kératine et la couche germinative des écailles (la plupart du temps ventrales chez les serpents). Ces ampoules contiennent initialement un liquide stérile. Mais, une contamination bactérienne peut survenir si elles se percent. On observe alors l'apparition de pustules ou d'ulcères.

Les reptiles peuvent aussi présenter des abcès (masse sous-cutanée dure avec du pus), des œdèmes (ayant souvent pour origine une maladie généralisée), des abrasions cutanées (résultant de mauvaises conditions d'entretien) et des tumeurs cutanées (fibrosarcome, mélanome, carcinome…).

On observe parfois un ramollissement de la carapace des tortues (ayant pour origine une insuffisance d'éclairage et de chauffage ainsi qu'un déséquilibre alimentaire : excès de phosphore et carence en calcium ou en vitamine D).
La carapace des tortues peut se déformer suite à de l'ostéofibrose, de même que la mâchoire et les membres des lézards.

 

Les affections cutanées sont très fréquentes chez les reptiles. Si votre reptile présente des symptômes cutanés tels que démangeaisons, abrasions cutanées, ampoules. Il serait prudent de consulter votre vétérinaire afin de trouver la cause de ces symptômes. Mais, si toutes les conditions d'entretien de votre reptile sont respectées, il ne devrait pas y avoir de problèmes particuliers.