Les brûlures des reptiles

Les brûlures sont assez fréquentes chez les reptiles, et plus particulièrement chez les serpents. Dans la nature, les reptiles ne peuvent se brûler que lors d'incendie, mais en captivité, il est fréquent qu'ils se brûlent au contact des systèmes de chauffage des terrariums.

Les reptiles sont ectothermes, c'est-à-dire que leur température interne change en fonction de la température extérieure. Ainsi, les reptiles font varier leur température en s'approchant plus ou moins près d'une source de chaleur.

Les reptiles recherchent la chaleur car celle-ci stimule leur appétit, leur digestion, leurs défenses immunitaires. C'est pourquoi ils s'approchent parfois trop près des systèmes de chauffage des terrariums et risquent de se brûler.

De plus, un reptile peut rester contre une source de chaleur pendant plusieurs heures avant de se déplacer, car ces animaux ne ressentent de l'inconfort que lorsque la brûlure est très profonde.

 

Les différentes formes de brûlures

La gravité d'une brûlure dépend de la température de la source de chaleur en cause et du temps de contact avec celle-ci. On peut classer les brûlures en trois catégories :

  • Les brûlures du premier degré sont superficielles et ne touchent que l'épiderme. Les écailles sont rouges et on observe parfois des ampoules.
  • Les brûlures du deuxième degré atteignent la totalité de l'épiderme et une partie du derme. Il y a alors un œdème sous-cutané et un suintement de la brûlure.
  • Les brûlures du troisième degré (très graves) détruisent l'ensemble de la peau et son innervation.

 

Comment traiter les brûlures ?

Les brûlures du premier degré peuvent être traitées par le propriétaire de l'animal. En revanche, en cas de brûlures du deuxième ou troisième degré, une intervention du vétérinaire traitant est nécessaire.

Lorsque la brûlure est récente, il faut appliquer dessus des compresses d'eau froide (mais pas de glace).

S'il y a des ampoules, il ne faut surtout pas les percer car cela pourrait constituer un point d'entrée pour des bactéries et une infection secondaire risquerait d'apparaître. Lorsque les ampoules éclatent spontanément, il faut réaliser un nettoyage soigneux avec du savon de Marseille et une désinfection locale.

Il faut ensuite appliquer une pommade cicatrisante (Biafine®, Mitosyl®) et réaliser un pansement non collant.

Enfin, il faut placer l'animal sur un substrat lisse et facilement nettoyable (journal par exemple) et non sur des copeaux ou sur autres substrats susceptibles d'être abrasifs.

Lors de brûlures du deuxième et troisième degré, les plaies doivent être nettoyées et curetées chirurgicalement si des zones de nécrose sont visibles. Ensuite une désinfection locale est réalisée et des pommades à base d'antibiotiques sont appliquées. Des soins locaux doivent alors être réalisés tous les jours.
De plus, des traitements généraux doivent être mis en place : antibiothérapie générale, fluidothérapie (perfusion), corticothérapie en cas de choc, alimentation forcée.

Les brûlures du premier degré guérissent généralement bien et la peau retrouve son aspect normal en un mois environ.
En revanche, les brûlures des deuxièmes et troisièmes degrés sont mortelles si elles ne sont pas traitées. La guérison est toujours très longue (plusieurs mois) et il reste toujours une cicatrice.

 

Comment éviter les brûlures ?

Les terrariums doivent disposer d'un système de chauffage. Mais, celui-ci doit être conçu et installé de manière à éviter que le reptile puisse être en contact direct avec cette source de chaleur.

Ainsi, les cordons, câbles et autres tapis chauffants ne devront pas être placés dans le terrarium, mais en dessous, de manière à réaliser un chauffage « par le sol ». Ces systèmes ne devront pas être en contact direct avec le terrarium. Il faut alors vérifier fréquemment avec la main que le sol du terrarium n'est pas trop chaud.
Lorsque des ampoules chauffantes sont utilisées, il faut suspendre celles-ci au plafond du terrarium et installer une grille protectrice autour des ampoules.

De plus, il faut veiller à ce que le terrarium possède des endroits moins chauds que d'autres afin que le reptile puisse choisir une température moins élevée s'il en a besoin.
Il faut contrôler régulièrement la température du terrarium avec un thermomètre et vérifier que le thermostat du chauffage marche correctement.
Et il ne faut jamais placer un terrarium en plein soleil (cela augmenterait beaucoup trop la température de celui-ci).

Enfin, les systèmes de chauffage de l'eau des aquaterrariums devront être placés derrière une pierre.