Secrets de longévité des chiens et des chats

Secrets de longévité des chiens et des chats
Le surpoids joue un rôle négatif sur la longévité
Certains chiens ou chats vivent plus longtemps que d'autres, qu'est-ce qui peut faire la différence ? Alors bien entendu il n'existe pas de recette miracle pour qu'un animal vive plus vieux, mais vous pouvez découvrir quelles races vivent plus ou moins longtemps et si certaines règles d'hygiène et de soins peuvent jouer sur l'espérance de vie de votre animal...

 

Longévité chez le chat

Chez le chat, la longévité médiane est de 14 ans d'après une étude anglaise sur près de 120 000 chats parue en 2015.

On observe que la longévité est un peu moins longue chez les chats de race (12,5 ans). La longévité des femelles (15 ans) est supérieure à celle des mâles (13 ans).

On a également pu mettre en évidence que les chats stérilisés vivent plus longtemps (médiane de 15 ans) par rapport à ceux qui ne le sont pas (11 ans).

La castration et la stérilisation ont donc une influence positive nette sur la durée de vie.

 

La mortalité chez le chat présente 2 pics : 1 pic à 1 an et 1 autre pic à 16 ans.

En effet chez les chats de moins de 5 ans, la cause 1ère de décès est traumatique : l'accident de la voie publique.

Chez les chats de plus de 5 ans le taux de décès par traumatisme passe de 47 à 6% et ce sont les tumeurs et la maladie rénale qui sont les causes 1ères de décès.

 

Il est intéressant de noter l'importance du poids : chez les chats de plus de 5 ans, ceux pesant moins de 4 kilos ont vécu en moyenne 1,7 année de plus que ceux pesant plus de 4 kilos.

Il est donc très important de veiller à ce que votre chat garde un poids idéal : il faut le nourrir avec un aliment adapté à ses besoins et lui donner la juste quantité, encourager l'exercice... L'obésité est un facteur de risque pour la santé de votre chat.

 

Longévité chez le chien

Chez les chiens, la longévité médiane est de 12 ans d'après une étude anglaise sur plus de 100 000 chiens parue en 2013.

Cette longévité varie beaucoup selon la race du chien : de 14,2 ans pour le caniche miniature à 5,5 ans pour le dogue de bordeaux.

Quelques données de longévité en fonction de la race : 13,5 ans pour le border collie, le teckel, le westie, le shih tzu, 13 ans pour les croisés, le yorkshire, le lhassa apso, 12,5 ans pour le labrador, le golden retriever, 12 ans pour le cavalier King Charles, le scottish terrier, 11,5 ans pour le cocker, 11 ans pour le berger allemand, 10 ans pour le boxer, 8 ans pour le rottweiler, 7 ans pour le chihuahua.

Sauf exception on confirme donc que l'espérance de vie augmente à mesure que la taille de la race diminue.

Dans les causes de mortalité, les cancers arrivent en tête, puis les troubles osseux, musculaires et nerveux.

 

Chez le chien plusieurs études, dont une menée en 2003, ont montré que le poids avait une influence sur la longévité.

Sur un groupe de 39 labradors, les chiens qui ont eu une longévité exceptionnelle (17 ans) ont une augmentation de leur masse graisseuse significativement plus lente que les autres chiens ainsi qu'une réduction de leur masse musculaire avec l’âge significativement moins rapide que chez les chiens à longévité attendue (12 ans environ).

Les auteurs recommandent donc de nourrir les labradors avec un aliment hypocalorique leur permettant de garder une note d’état corporel entre 2 et 4 (sur un maximum de 5, 5 correspondant à un surpoids important), tout au long de la vie.

Chez le chien, l'obésité est donc bien aussi un facteur de risque important pour la santé et diminue l'espérance de vie.

 

Crédit photo istock.