Les complications de la mise-bas chez la chienne

Le vétérinaire oscultera votre chienne
En cas de problème, contactez votre vétérinaire
On peut observer des complications au cours de la mise-bas, puis ensuite une fois les chiots les nés. En cas d'urgence, il est indispensable de faire appel très rapidement à votre vétérinaire.

On peut distinguer les complications se déroulant au cours de la mise-bas de celles survenant ensuite, une fois les chiots nés.

Les complications pendant la mise-bas

Les défauts de position des fœtus (dystocies) à la sortie sont assez rares : certains chiots peuvent se présenter de travers. Il faut alors rapidement consulter le vétérinaire car le chiot risque de mourir d'étouffement, et la sortie des autres chiots peut être retardée, avec les mêmes conséquences.

L'inertie de l'utérus est une cause fréquente de problèmes à la mise-bas chez la chienne. Il s'agit de contractions insuffisantes pour faire sortir les chiots. La chienne présente généralement la première phase, mais aucun chiot ne se présente, et aucune contraction n'est décelable.

La durée de la première phase étant très variable, il est difficile de savoir à quel moment il faut intervenir. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à contacter son vétérinaire au moindre doute.

Parfois, surtout lors de grosses portées, la chienne présente un « épuisement » de l'utérus, qui entraîne l'arrêt des contractions et donc de la parturition. Là encore, si le délai entre deux chiots excède deux heures, sans aucune contraction, il est important de consulter le vétérinaire. Le traitement de ces inerties peut être tenté : des médicaments permettent d'augmenter les contractions. Si ces médicaments ne fonctionnent pas, il faudra pratiquer une césarienne (ouvrir le ventre de la chienne pour aller chercher les petits).

Les anomalies anatomiques de la mère peuvent représenter un obstacle à la sortie des chiots : torsion de l'utérus, bassin étroit, masse ou striction dans le vagin. Il faut dans ce cas pratiquer une césarienne.

 

Les complications après la mise-bas

L'éclampsie puerpérale est une hypocalcémie (déficit en calcium) qui survient généralement dans les deux premières semaines après l'accouchement, mais peut survenir, rarement, en fin de gestation également. Elle se rencontre chez les chiennes mal nourries durant la gestation (la lactation a été mal préparée), chez les chiennes de petite taille, chez les chiennes ayant de grosses portées, ou chez les chiennes ayant eu une supplémentation en calcium trop importante durant la gestation.
Elle se caractérise par une faiblesse de la chienne, ainsi que par des troubles nerveux comme des tremblements, des spasmes musculaires ou des convulsions (la chienne tombe de côté et pédale ou est tétanisée).
Il est urgent de montrer la chienne à son vétérinaire si de tels signes apparaissent.

La métrite ou endométrite est une infection de l'utérus par des bactéries suite à la mise-bas. Elle survient généralement lorsque l'accouchement s'est mal passé ou que les placentas ou tous les petits n'ont pas été expulsés.
De mauvaises conditions d'hygiène favorisent également l'apparition de ce problème.
Elle se caractérise par de la fièvre, des écoulements purulents ou hémorragiques (rouges sang ou jaunâtres, malodorants) et un mauvais état général de la chienne.
L'état de la chienne peut se dégrader rapidement si un traitement n'est pas mis en place rapidement. Elle peut par ailleurs contaminer ses chiots par le lait ou arrêter la production de lait. La vie des chiots est donc également en danger.
En cas de maladie de la mère, il faut nourrir les chiots avec du lait de chienne maternisé, et éventuellement leur apporter des substituts de colostrum durant la première semaine. Ces produits sont disponibles chez les vétérinaires et dans la boutique Wanimo. Retrouvez l'Immustrum en cliquant ici.

 

Crédit photo Izabela Habur iStockPhoto.