Les risques de Noël chez le chien : les intoxications par les aliments et les boissons

Carlin de Noël
Aliments et boissons de fêtes peuvent causer de graves intoxications chez le chien
La période de Noël est propices aux écarts alimentaires. Certains d'entre eux peuvent toutefois s'avérer très dangereux pour votre chien. Pour ne pas gâcher les plaisirs de cette douce période et pour que votre compagnon ne passe pas les fêtes de fin d'année auprès de son vétérinaire préféré, voici tout ce qu'il faut proscrire !

 

Le chocolat

Il arrive que nos compagnons se régalent de nos boîtes de chocolat ou bien des restes de la bûche de Noël maladroitement laissés à leur portée.
La toxicité du chocolat est liée au fait qu'il contient une substance appelée théobromine qui est une substance voisine de la caféine.
Les signes de l'intoxication apparaissent 4 à 5 heures après l'ingestion.
On note des symptômes nerveux : nervosité, agitation, excitation, tremblements qui peuvent aller jusqu'à l'apparition de convulsions et même jusqu'au coma. On peut également observer des signes cardiaques ainsi que des signes digestifs tels des diarrhées et des vomissements.
Il faut savoir qu'en cas d'intoxication aiguë, l'animal peut mourir en 6 à 24 heures. En cas d'intoxication chronique, la mort peut survenir au bout de quelques jours à cause des problèmes cardiaques.

Si votre compagnon ingère une grande quantité de chocolat, il faut donc contacter rapidement un vétérinaire qui fera le nécessaire pour soigner votre animal. Il faut savoir par exemple qu'une plaquette de chocolat noir de 100 grammes peut tuer un chien de 10 kg environ. Il faut donc prendre cette intoxication au sérieux et contacter votre vétérinaire au moindre doute pour ne pas gâcher le réveillon !

 

Le sel

Cette intoxication peut se produire à n'importe quelle période de l'année mais elle est plus fréquente au moment de Noël avec l'ingestion d'aliments tels que le saumon fumé, la truite fumée, le jambon cru, les cacahouètes, etc… Les sels de déneigement peuvent également être avalés par nos petits compagnons.

Les symptômes qui suivent une ingestion massive de sel sont :

  • des symptômes digestifs : vomissements, soif intense, diarrhée abondante, coliques.
  • des symptômes nerveux : hyperexcitation, convulsions, et même coma et mort subite.


En cas d'ingestion de sel, il faut donner à boire à volonté à votre animal afin de le réhydrater car l'ingestion de sel entraîne une déshydratation. Vous pouvez faire cela dans un premier temps, mais il est préférable de contacter rapidement un vétérinaire afin de mettre en place un traitement approprié comme des perfusions et des diurétiques pour éliminer le sel.

 

L'alcool

Il arrive que nos petits animaux familiers tombent malencontreusement sur un saladier de punch ou de sangria laissé au sol et qu'ils en boivent le contenu ! Les symptômes d'une intoxication à l'alcool sont très variés, on trouve le plus souvent des vomissements, des douleurs, une prostration, une perte d'appétit mais aussi plus rarement une jaunisse, une salivation excessive, des pertes d'équilibre, etc…
Le traitement de choix est la mise en place de perfusions afin d'éliminer l'alcool.
Si vous êtes confrontés à ce problème avec votre compagnon, il faut donc contacter rapidement un vétérinaire afin de soigner votre animal.

 

Le café

La toxicité du café est due à la présence de caféine qui a diverses actions sur de nombreux organes comme le cœur, le système nerveux et les reins.
Les principaux symptômes sont des vomissements mais aussi des symptômes nerveux comme une hyperexcitation et même des convulsions. On peut aussi avoir des troubles du rythme cardiaque et même un œdème pulmonaire (de l'eau s'accumule dans les poumons).
Devant la gravité des symptômes, il faut se rendre au plus vite chez un vétérinaire. Celui-ci mettra en place un traitement visant à accélérer l'élimination de café et à diminuer son absorption.

 

Les marrons et les châtaignes

Les châtaignes cuites peuvent être à l'origine de ballonnements. Les marrons contiennent des tanins qui peuvent entraîner des diarrhées et des vomissements. Tous ces symptômes sont relativement bénins et rentrent rapidement en ordre avec un traitement symptomatique.
Attention, ces aliments peuvent toutefois causer une occlusion intestinale en bloquant le transit digestif.

 

L'ail, les oignons et les échalotes

Cette intoxication peut survenir toute l'année mais l'empressement qui accompagne les fêtes de fin d'année peuvent rendre les ménagères moins attentives et elles peuvent laisser traîner ou tomber des bulbes d'ail, d'oignons ou d'échalotes. Nos petits compagnons peuvent également jouer avec les bulbes et finir par les avaler.
Ces aliments contiennent une substance qui entraîne la destruction des globules rouges et donc une anémie.
Les premiers signes n'apparaissent qu'au bout d'un ou deux jours après l'ingestion des bulbes. Les premiers signes sont digestifs : il s'agit de vomissements et d'anorexie. Ensuite, les problèmes sanguins apparaissent, il y a donc de l'anémie (diminution du nombre de globules rouges), une respiration rapide et sifflante, des problèmes cardiaques, un abattement.
Avec un traitement approprié, l'évolution est généralement favorable et les signes de l'intoxication disparaissent en 8 à 15 jours. Il faut donc vous rendre rapidement chez un vétérinaire car c'est une intoxication qui se soigne bien quand elle est traitée à temps.

 

Conclusion

Votre chien préfèrera sans doute passer les fêtes de fin d’année à vos côtés, plutôt qu’hospitalisé chez son vétérinaire suite à une intoxication ! Alors soyez prudents et maintenez hors de sa portée tout ce qui peut être toxique !

 

Découvrez aussi les dangers qui sont présents chez vous et qui peuvent être à l'origine d'intoxications pour votre animal sur le site internet de TVM lab : Empoisonnements et intoxications : le coupable peut se cacher chez vous !

Crédit photo Peter Booth iStockPhoto.