Les chenilles processionnaires

Nid de chenilles processionnaires
Un contact avec des chenilles processionnaires peut s'avérer catastrophique pour votre chien
Bon nombre de chiens victimes des chenilles processionnaires sont vus chaque année par leur vétérinaire et les conséquences sont graves! Mieux vaut prévenir que guérir alors, soyez vigilant et sachez reconnaître les premiers signes au cas où votre chien croise ces petites bêtes...

Les chenilles processionnaires : qui sont-elles ?

Ce sont des chenilles possédant des poils urticants qui se déplacent en procession. Elles proviennent des pins où elles font des nids. Elles apparaissent entre mars et mai selon la région et la chaleur. Dans les pins touchés, on peut voir des nids de taille variable composés de fils (comme des fils d'araignée).

 

Pourquoi les éviter ?

Ces chenilles contiennent une substance urticante et nécrosante au niveau de leurs poils. Lorsqu'on les touche, cela est douloureux et plus on frotte, plus cela fait mal.
Dans le cas des chiens, si ces derniers lèchent ou touchent les chenilles avec leur museau, ils peuvent souffrir de divers symptômes.
Dans un premier temps, le chien couine car il a mal. Puis, ils se met à baver, sa langue gonfle, il peut même aller jusqu'à vomir et avoir des difficultés respiratoires.
La langue du chien peut se nécroser (c'est-à-dire que le sang ne circule plus à ce niveau) et le chien peut même en perdre un bout car une fois que la langue est nécrosé, elle peut tomber. Si un bout trop grand est touché, cela est très ennuyeux car le chien ne peut alors plus se nourrir.

Que faire en cas de contact ?

La première chose à faire est d'éloigner le chien des chenilles. Ensuite, il faut éviter de frotter car cela dissémine la substance irritante. Il ne faut pas non plus donner de l'eau ou à manger au chien.
Le mieux est de se rendre au plus vite chez un vétérinaire qui pratiquera les premiers soins afin de limiter les effets de la substance urticante. Le vétérinaire nettoiera correctement les bouche du chien, au besoin sous tranquillisation, lui fera si nécessaire des injections pour ralentir les effets de la substance toxique et limiter la nécrose. Si le chien est en état de choc, vomit ou a du mal à respirer, le vétérinaire pourra lui administrer un traitement efficace contre l'état de choc.

Quels moyens de prévention ?

Tout d'abord de la vigilance mais cela n'est pas toujours facile car les chiens sont sans arrêt en train de tout renifler. Ensuite, il faut également faire traiter les pins touchés s'ils sont dans votre jardin ou demander à la mairie de le faire dans une ville. Il existe des fumigations très efficaces qui tuent les nids de chenilles processionnaires et ainsi le danger est écarté.


Conclusion

En tout état de cause, si votre chien bave ou vomit, s'il a la langue enflée ou violacée, il ne faut pas hésiter à l'emmener rapidement chez un vétérinaire car plus on prend le problème précocément, mieux c'est pour le chien.

 

Crédit photo Olaf Speier iStockPhoto.