L’incontinence urinaire chez le chien

L'incontinence urinaire chez le chien.
Une incontinence urinaire chez le chien peut être rencontrée suite à la stérilisation.
L’incontinence urinaire correspond à une émission d’urine involontaire. Elle se traduit par une perte d’urine sans que l’animal ne se mette en position. L’incontinence urinaire chez les chiennes stérilisées est bien connue mais il existe d’autres causes responsables d’incontinence urinaire chez le chien. Nous vous proposons d’en savoir plus sur l’incontinence urinaire, ses causes et sur la conduite thérapeutique.

 

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire correspond à une émission involontaire d’urine par l’animal.

Elle est à différencier de la malpropreté urinaire où l’émission d’urine est volontaire. C’est le cas par exemple des chiots qui urinent dans la maison car ils n’ont pas encore appris la propreté.

En fonction de la cause de l’incontinence urinaire, les symptômes varient. Certains chiens présenteront des pertes d’urines en permanence, au goutte à goutte. Les pertes sont aggravées lorsque le chien change de position, lorsqu’il se couche, etc… L’incontinence urinaire peut aussi se traduire par une émission d’urine involontaire lorsque l’animal dort par exemple.

Les chiens peuvent être ou non capables d’uriner de façon volontaire.

 

Quelles sont les causes d’incontinence urinaire ?

Rappels d’anatomie : L’urine est acheminée des reins jusqu’à la vessie par les uretères. La vessie se remplit peu à peu puis l’urine est éliminée par l’urètre : on parle de miction. La vessie est séparée de l’urètre par le sphincter urétral. Plusieurs nerfs jouent un rôle au cours de la miction. Lorsque la vessie est pleine, l’information va être transmise jusqu’au cerveau par les nerfs en passant par la moelle épinière de façon à ce que l’urine soit éliminée de façon volontaire.

Voici les principales causes responsables d’incontinence urinaire chez le chien :

 

Les malformations 

C’’est le cas de l’ectopie urétrale par exemple. L’ectopie urétrale correspond à un mauvais abouchement des uretères au niveau de la vessie. Elle se traduit par des pertes involontaires d’urines au goutte à goutte. C’est la principale cause d’incontinence chez les jeunes chiens.

 

L’incompétence sphinctérienne

Elle peut être congénitale ou acquise notamment à la suite de la stérilisation. Elle touche essentiellement les femelles mais les mâles peuvent également présenter une incontinence suite à la castration. L’incontinence suite à la stérilisation serait due à une diminution du tonus du sphincter urétral. D’autres facteurs interviendraient mais les mécanismes sont mal connus. Les mictions volontaires sont normales et l’incontinence se traduit généralement pas l’émission de flaques d’urines pendant le sommeil.

L’obésité est un facteur de risque d’incontinence sphinctérienne chez la chienne. Il est donc conseillé de surveiller le poids des chiennes après la stérilisation et de leur proposer une alimentation adaptée.

 

Les troubles nerveux

La miction fait donc intervenir de nombreuses structures nerveuses (cerveau, moelle épinière, nerfs) et des lésions au niveau de celles-ci peuvent être responsables d’incontinence urinaire. Une incontinence urinaire peut par exemple être rencontrée lors de hernie discale.

 

L’incontinence paradoxale

Elle est due à une obstruction partielle de l’urètre par un calcul, une tumeur, etc…  L’incontinence survient quand la pression dans la vessie lors de son remplissage devient supérieure à la pression dans l’urètre.

 

Que faire en cas d’incontinence urinaire ?

Il est conseillé de consulter un vétérinaire pour déterminer la cause de l’incontinence urinaire. Des examens complémentaires sont nécessaires pour établir un diagnostic. Une analyse urinaire est toujours réalisée en première intention. D’autres examens pourront être réalisés en fonction des hypothèses diagnostiques : échographie, scanner, urographie intraveineuse, etc…

Le traitement de l’incontinence urinaire varie en fonction de la cause : il est médical et/ou chirurgical.

Lors d’incontinence urinaire chez la chienne suite à la stérilisation (incompétence sphinctérienne), un traitement médical est généralement mis en place. Les médicaments visent à redonner du tonus au sphincter urétral. Lorsque le traitement ne fonctionne pas ou plus, une intervention chirurgicale peut être réalisée.

Lors d’ectopie urétrale, le traitement est chirurgical et il n’existe pas de traitement médical.