Les calculs urinaires du chien

Doberman
Les calculs de struvite sont les plus fréquemment rencontrés.
Les calculs urinaires (ou lithiases urinaires) sont relativement fréquents chez les chiens. Ils se localisent principalement dans la vessie. Il existe diverses sortes de cristaux chez le chien mais les principaux sont les calculs de struvite ou les calculs d’oxalate de calcium.



Symptômes

Les calculs peuvent être dans la vessie ou migrer dans l’urètre. Les symptômes sont alors légèrement différents selon cette localisation.
Le chien présente des douleurs lors des mictions, voire même n’urine plus du tout si un calcul bloque l’urètre, alors qu’il cherche très fréquemment à uriner. Il peut alors y avoir du sang dans les urines. La rétention d’urine est très grave et constitue une urgence. En effet, la vessie est alors pleine d’urine et peut même éclater, le chien est abattu et présente des signes d’insuffisance rénale.


Diagnostic

L’entretien avec les propriétaires est très important puisqu’ils décrivent ces symptômes cités plus haut. Le vétérinaire peut alors palper la vessie pleine, on parle de globe vésical. Des analyses d’urine sont entreprises afin de déterminer quel type de calculs bloquent la vessie et/ou l’urètre. Les calculs (et non les cristaux) sont aussi visibles à la radiographie et à l’échographie, ce qui permet de préciser où ils sont placés.
D’autres examens complémentaires seront proposés selon l’examen clinique et les précédents résultats dont une analyse sanguine pour déterminer les taux d’urée et de créatinine dans le sang.


Traitement

Le traitement varie beaucoup en fonction de la nature, de l’emplacement des calculs.


Les calculs de struvite

En savoir plus sur les calculs de struvite :
Ils sont souvent liés à une alimentation de qualité moyenne, contenant un excès de minéraux (et particulièrement de magnésium) tout en n'acidifiant pas suffisamment les urines ; d'où l'importance d’un aliment dit Premium, et non des croquettes de supermarché.


Les calculs de struvite sont fréquents chez les chiens et peuvent être à l'origine de cystites chroniques ou pire d'obstructions de l'urètre (par les calculs eux-mêmes ou par les cristaux agglomérés en "sable"). Il est important de s'en rendre compte à temps, car les conséquences sur les reins peuvent être dramatiques.
Le traitement passe alors par la dissolution des calculs avec des mesures alimentaires (aliments de prescription vétérinaires) et par le traitement des complications (inflammation, cystite, insuffisance rénale...).
En cas d'obstruction, il est nécessaire de pratiquer un sondage c’est-à-dire de passer une sonde dans l’urètre, de laisser la sonde en place quelques jours et de réanimer l'animal, qui est souvent déshydraté, urémique, et souffre de troubles hydro-électrolytiques.

L'opération devient nécessaire si les calculs récidivent et que le traitement, diététique et médical, n'en vient pas à bout.
L'opération est une urétrostomie, qui consiste à éliminer la partie la plus étroite de l'urètre, où l'obstruction se situe habituellement. Pour cela, le vétérinaire crée un méat urinaire au niveau du scrotum par lequel sortira l’urine. Les chiens supportent assez bien cette opération.

Une autre intervention est la cystotomie, qui permet de vidanger et nettoyer la vessie. Toutefois, les récidives peuvent encore exister, alors qu'il n'y en a quasiment pas avec l'urétrostomie.


Les calculs d'oxalate de calcium

En savoir plus sur les calculs d’oxalate de calcium :
Ils sont plus rares et leur formation dépend de nombreux facteurs dont les principaux sont:
- une hypercalciurie (excès de calcium dans l'urine)
- des problèmes génétiques, familiaux ou individuels
- une urine trop concentrée avec une supersaturation de cristaux et trop acide
- les mâles sont plus atteints que les femelles,


Ces calculs ne pouvant pas être dissout une fois formés, il est indispensable de les retirer (notamment lors d'une cystotomie), et de prévenir leur apparition. La prévention repose sur la recherche et l'élimination des causes favorisantes, c'est à dire principalement une hypercalcémie et une hyperlipidémie.
Il faut absolument inciter le chien à boire beaucoup pour éviter la supersaturation de l'urine qui favorise la formation de cristaux. Chez les chiens buvant peu, un aliment sous forme de pâtées est souvent préférable. Une alimentation spécifique visant à limiter l'apport de calcium et à alcaliniser l'urine est indispensable. Il existe plusieurs aliments médicalisés indiqués lors de tels calculs que seul votre vétérinaire peut prescrire à votre chien.


Etant donné que la présence de calculs urinaires constitue, bien souvent, une urgence, il est important d’en connaître les symptômes pour pouvoir réagir vite !