Les affections de la prostate chez le chien

Berger allemand boit dans sa gamelle
Les affections de la prostate sont plus fréquentes chez les mâles âgés.
La prostate est une glande de l’appareil génital masculin dont la principale fonction est de produire une partie du liquide séminal. Elle peut être le siège de différentes affections chez le chien qui se traduisent par une augmentation de taille de cette glande.

 


Symptômes

Cette hypertrophie (ou augmentation de volume) est à l’origine de l’apparition des symptômes. On parle de syndrome prostatique ou prostatisme. Ils apparaissent généralement chez les chiens de plus de 5 ans.
Les symptômes varient en fonction de la taille et de la position de la prostate (selon l’âge du chien). On observe alors tout d’abord une difficulté à éliminer les selles allant jusqu'à une rétention des selles (coprostase), des problèmes locomoteurs et une fatigue avec baisse de l’état général du chien. Entre les mictions, on peut noter des gouttes de pus plus ou moins associé à du sang. Ensuite, des symptômes urinaires apparaissent : difficultés à uriner puis incontinence urinaire.
Des complications peuvent être associées avec une cystite quasi-constante, des problèmes rénaux et même aboutir à la mort de l’animal suite à l’auto-intoxication par les matières fécales qui stagnent dans le côlon.

 

Diagnostic

Le vétérinaire établit un diagnostic suite à une palpation rectale, une radiographie et des analyses urinaires et sanguines. On peut aussi procéder à une biopsie sous guidage échographique.


On distingue alors :


Hyperplasie diffuse de la prostate

Généralement observée chez les chiens de 6 à 10 ans, elle est physiologique et ne devient pathologique que lorsque des symptômes apparaissent.


Kystes de la prostate

Ces kystes sont situés dans ou à la périphérie de la glande. On observe alors, en plus des symptômes cités ci-dessus, un abattement, une anorexie, une distension abdominale et selon l’origine des kystes, un syndrome de féminisation du chien.


Prostatite

Il s’agit d’une inflammation généralement suppurée de la prostate aiguë ou chronique. Dans ce cas, le chien est abattu et présente de la fièvre.



Traitement

Il faut tout d’abord permettre au chien d’évacuer ses selles par des traitements adaptés voire des lavements. La cystite et l’insuffisance rénale seront traitées si elles sont présentes.
Ensuite, le vétérinaire propose une castration chirurgicale qui reste la mesure la plus efficace. Sinon, des traitements médicaux sont possibles mais les résultats sont variables.

Lors de prostatisme, on associe un traitement anti-infectieux.
En ce qui concerne les kystes, le traitement est uniquement chirurgical.