Les ulcères cornéens chez le chien

Les ulcères cornéens chez le chien
Il est conseillé de consulter rapidement un vétérinaire si votre chien présente des symptômes oculaires.
Parmi les affections oculaires chez le chien, on rencontre les ulcères cornéens. Il s’agit de lésions qui touchent la surface de l’œil : la cornée. Ils ne sont généralement pas visibles à l’œil nu. Une consultation chez un vétérinaire est donc indispensable pour le diagnostic et la mise en place de soins appropriés.

 

Qu’est ce qu’un ulcère cornéen ?

L’œil est composé d’une sorte de lentille transparente présente en surface que l’on appelle la cornée. Celle-ci est composée de 3 couches successives (de l’extérieur vers l’intérieur de l’œil) : l’épithélium (recouvert du film lacrymal),  le stroma et l’endothélium.

Un ulcère cornéen correspond à une perte de substance au niveau de la cornée. Plusieurs causes peuvent être responsables d'ulcères cornéens :

  • un corps étranger oculaire : des corps étrangers peuvent se loger dans l’œil comme des épillets par exemple.
  • une malformation : les chiens peuvent par exemple souffrir d’entropion (éversion de la paupière vers l’intérieur de l'oeil) ce qui peut être responsable de lésions de la cornée.
  • Une sécheresse oculaire
  • Une blessure : un coup de griffe, des ronces,…
  • Des agents infectieux (bactéries, virus)
  • Etc…

 Les ulcères cornéens peuvent aussi être secondaires (cas du chien qui se gratte l’œil par exemple).

 

Quels sont les symptômes lors d’ulcère cornéen ?

Les principaux symptômes rencontrés lors d’ulcère cornéen sont :

  • De la douleur : la douleur ressentie au niveau de la cornée est plus de 300 fois supérieure à une douleur au niveau de la peau. Les ulcères cornéens sont donc très douloureux pour les animaux. Cette douleur est accentuée par la lumière.
  • Un blépharospasme : l’œil est fermé à cause de la douleur ressentie par l’animal.
  • Un larmoiement
  • Une conjonctive (l’œil est rouge)
  • Une baisse de la vision voire une cécité en cas de perte de transparence de la cornée

 

Comment diagnostiquer un ulcère cornéen ?

Les ulcères cornéens ne sont généralement pas visibles à l’œil nu (mis à part les ulcères profonds où la perte de substance est très importante).

Un test à la fluorescéine est alors réalisé : il s’agit d’une solution à appliquer sur l’œil et qui laisse une coloration verte en cas d’ulcère cornéen. La fluorescéine colore le stroma seulement : elle reste donc sur la cornée qu’en cas de perte de l’épithélium (couche superficielle de la cornée).

Un examen approfondi de l’œil est nécessaire afin d’observer s’il n’y a pas d’autres lésions touchant l’œil. D’autres analyses peuvent être réalisées (évaluation de la production de larmes (test de Schirmer), analyses bactériologiques, etc…).

 

Quels sont les traitements à mettre en place ?

Il est nécessaire de consulter rapidement un vétérinaire lors de symptômes oculaires pour la mise en place d’un traitement et éviter des complications : aggravation des lésions par automutilation, surinfections bactériennes, etc…

Il est souvent recommandé de mettre une collerette à l’animal. En effet, les ulcères sont des affections douloureuses et les chiens ont tendance à se gratte l’œil. Il est important qu’ils ne puissent pas se gratter pour qu’ils n’aggravent pas les lésions.

S’il s’agit d’un ulcère superficiel, alors des traitements locaux sous forme de pommade ou de collyres sont mis en place. Ils dépendent de la cause de l’ulcère. Plusieurs traitements sont possibles : des antibiotiques, des collyres favorisant la réparation de l’œil, des inhibiteurs d’enzymes produites par des bactéries pouvant être responsables d’une aggravation des ulcères, de l’atropine pour diminuer la douleur, etc…

En cas d’ulcère profond, une intervention chirurgicale est nécessaire (greffe conjonctivale par exemple).

Crédit photo Fotolia.