L'hypertension artérielle chez le chat

L'hypertension artérielle chez le chat
Il est conseillé de mesurer une fois par an la pression artérielle des chats âgés de plus de 8 ans.
L'hypertension artérielle est bien connue chez l'homme mais peu de propriétaires savent que les chats peuvent aussi souffrir d'hypertension. Elle est rencontrée principalement chez les animaux âgés souffrant d'une insuffisance rénale ou d'une hyperthyroïdie. Il est important de surveiller la tension des chats car l'hypertension peut provoquer de graves lésions comme une perte de vue brutale.

 

Qu'est-ce que l'hypertension artérielle ?

La pression artérielle varie au cours du temps entre deux valeurs : la pression artérielle systolique (pression artérielle maximale) et la pressions artérielle diastolique (pression artérielle maximale).

On parle d'hypertension artérielle lorsque la pression artérielle systolique est supérieure à 140 mmHg de manière persistante.

L'hypertension artérielle peut être :

  • primaire ou idiopathique : aucune affection sous-jacente n'est mise en évidence
  • secondaire à des maladies le plus fréquemment (dans 80 à 90% des cas). Les deux principales causes sont l'insuffisance rénale et l'hyperthyroïdie. Mais d'autres affections peuvent entraîner une hypertension artérielle : affections cardiaques, endocriniennes...
  • due à "l'effet blouse blanche" : augmentation de la pression artérielle au cours de la consultation chez le vétérinaire liée au stress

L'hypertension artérielle étant souvent secondaire à une maladie, la mise en évidence d'une hypertension artérielle peut permettre d'orienter le vétérinaire vers une affection sous-jacente comme une insuffisance rénale.

 

Comment mesurer la pression artérielle ?

La pression artérielle peut-être mesurée par le vétérinaire grâce à un appareil de mesure. Un brassard est placé sur la patte de l'animal. Aucune anesthésie est nécessaire et la mesure de la pression artérielle est relativement rapidement et non douloureuse. 

Pour éviter une augmentation de la pression artérielle liée à "l'effet blouse blanche",  il est nécessaire de laisser le chat au calme dans sa cage de transport pendant une dizaine de minutes. La mesure de la pression artérielle doit se faire en présence du propriétaire. Il faut limiter au maximum les manipulations du chat. 

La pression artérielle étant plus fréquente chez les chats âgés, il est conseillé de mesurer une fois par an la pression artérielle lors du bilan de santé chez les chats âgés de plus de 8 ans. Lorsque des maladies sous-jacentes sont diagnostiqués (insuffisance rénale et hyperthyroïdie notamment), des contrôles plus fréquents de la pression artérielle sont recommandés.

 

Quelles sont les conséquences d'une hypertension artérielle ?

Une hypertension artérielle peut conduire à des lésions au niveau des yeux, du cerveau, des reins et du coeur. Plus la pression artérielle est élevée et plus le risque de lésions de ces organes est important.

Une hypertension artérielle peut se traduire par une perte de vue brutale secondaire à un décollement bilatéral de la rétine. Elle peut aussi être responsable d'hémorragies rétiniennes, d'un glaucome...  Une hypertension artérielle peut donc être mise en évidence suite à l'apparition d'une cécité brutale chez le chat, sans aucun signe annonciateur. Généralement, les lésions sont trop avancées au cours de la consultation et le chat conserve des séquelles.

Les lésions au niveau du cerveau peuvent conduire à des convulsions, une perte de vue, des pertes d'équilibre...

L'hypertension artérielle peut aussi provoquer l'aggravation d'une insuffisance rénale.

 

Quels sont les traitements ?

Il existe des traitements de l'hypertension artérielle chez le chat. Ils doivent être associés au traitement de la maladie sous-jacente (insuffisance rénale par exemple).

Un suivi de la pression artérielle est nécessaire suite à la mise en place du traitement.

 

Crédit photo istock.