Mon chat n'a plus de poils sur le ventre : alopécie ventrale

Mon chat n'a plus de poils sur le ventre
L'alopécie extensive féline est auto-infligée par le chat
Si vous observez que votre chat n'a plus de poils sur des zones très localisées : le ventre, l'arrière des cuisses, cela peut être car il se lèche de manière très intense au point d'arracher ses poils et donc de mettre à nu ces parties de son corps. On parle d'alopécie (perte de poils) auto-induite (c'est le chat qui en est responsable) ou alopécie extensive féline. A quoi peut être dû ce léchage ? Pourquoi le chat s'arrache les poils ?

 

L'alopécie auto-induite s'oppose à l'alopécie spontanée, c'est à dire les cas où les poils tombent tous seuls sans intervention mécanique du chat (défaut de pousse, alopécie congénitale, infection des follicules pileux, teigne, dysendocrinie, etc...).

 

Les causes possibles d'alopécie extensive féline

Le chat peut se lécher pour plusieurs raisons : normalement il se lèche pour faire sa toilette, il peut se lécher parce que quelque chose le gène, lui fait mal ou parce que ça le gratte. Il peut aussi se lécher de manière excessive lors de troubles du comportement (mais cela reste rare).

La cause n°1 d'alopécie ventrale et des arrières cuisses aussi appelée alopécie auto-induite ou alopécie extensive féline est la présence de puces et une réaction allergique aux piqures de puces (DAPP). La DAPP est en cause dans 80% des cas de ce type de perte de poils localisée.

Cette dermatite allergique aux piqures de puces est très fréquente et est désormais présente tout au long de l'année, même l'hiver, alors qu'elle était surtout présente l'été il y a quelques années. La DAPP fait très souvent des lésions sur le bas du dos, la base de la queue mais pas seulement.

Ensuite viennent les autres dermatoses parasitaires (cheyletielles, gales, poux, etc...), les autres causes d'allergie (alimentaires, dermatite atopique, etc...).

Il faut aussi envisager une douleur interne, abdominale, comme une cystite par exemple.

En dernier lieu on pourra considérer une dermatose comportementale (psychogénique) : un léchage excessif qui peut être dû à une hyperthyroïdie par exemple ou bien à de l'anxiété, de l'ennui, etc...

Le saviez-vous : ce n'est pas parce qu'il n'y a aucune lésion de la peau que la cause du léchage et donc de la perte de poils est psychogénique. Une étude de 2006 a montré que sur 21 chats qui avaient été diagnostiqués avec une alopécie psychogénique, seuls 2 d'entre eux (soit 9,5%) ne présentaient en fait aucune raison médicale à ce prurit (démangeaison).

 

Que faire en cas de léchage excessif ?

Si vous observez que votre chat se lèche beaucoup, la première chose à faire est de le traiter contre les puces avec un produit efficace. Pensez à bien traiter l'environnement (votre maison ou appartement) également car les puces passent la plupart de leur temps dans l'environnement et pondent leurs oeufs chez vous (jusqu'à 100 par jour et par puce). N'hésitez pas à lire notre fiche Invasion de puces comment s'en débarrasser.

Ensuite il faudra consulter votre vétérinaire afin qu'il recherche la cause d'un prurit et fassent les examens complémentaires nécessaires au diagnostic.

Il faut toujours traiter la cause du prurit si l'on veut que le poil repousse.

 

Crédit photo istock.