Prurit cervico-facial chez le chat

Prurit cou et tête chez le chat
Des lésions dues au prurit cervico-facial apparaissent rapidement
Le prurit cervico-facial correspond à des démangeaisons au niveau de la tête et du cou. Le chat se gratte parfois jusqu'au sang, voire même se mutile, au niveau de son cou et de sa tête et les plaies engendrées sont difficiles à guérir. Si votre chat se gratte intensément et présente des lésions cutanées liées à un prurit cervico-facial, ces informations vont vous intéresser.

 

Causes du prurit cervico-facial chez le chat

Les causes de ces démangeaisons intenses au niveau de la tête et du cou du chat peuvent être multiples :

  • présence de parasites : puces, aoûtats... (attention ce n'est pas parce qu'on ne les voit pas qu'il n'y en a pas)
  • infection de la peau par des bactéries ou des champignons
  • otite
  • allergies à un composant de l'environnement ou allergie alimentaire
  • trouble du comportement

Bon à savoir sur l’allergie alimentaire par l’expert Purina :

Les signes les plus courants d’une allergie alimentaire sont le prurit (démangeaisons cutanées) ou des signes gastro-intestinaux, comme les vomissements ou la diarrhée. Une réaction allergique aux morsures de puces est la forme la plus fréquente d’allergie cutanée chez le chat. Contrairement à l’allergie aux morsures de puces ou à l’allergie au pollen, souvent saisonnières, l’allergie alimentaire dure toute l’année.

Une fois l’allergie alimentaire diagnostiquée grâce à un régime d’éviction, votre vétérinaire prescrira le traitement approprié, qui peut comprendre une prise de médicaments, ainsi qu’un changement définitif de l’alimentation de votre chat :

  1. Stratégie d’éviction : si la protéine responsable de la réaction a été identifiée, votre vétérinaire vous recommandera un aliment qui ne contient pas cette protéine.
  2. Utilisation à long terme d’un aliment hypoallergénique : il est également possible de continuer à donner au chat le même aliment hypoallergénique (tel que Feline HA ST/OX Hypoallergenic).

Avant utilisation ou avant prolongation de la durée d’utilisation, il est recommandé de demander l’avis d’un vétérinaire.

 

Diagnostic et recherche de l'origine du prurit cervico-facial chez le chat

Toutes démangeaisons violentes touchant la tête et le cou chez le chat peuvent être nommées prurit cervico-facial. Il faut alors déterminer l'origine de ce problème. Les premiers examens complémentaires visent à détecter la présence éventuelle de parasite, de champignon, d'une otite... Ensuite un régime d'éviction peut être proposé, afin d'écarter la piste d'une allergie alimentaire.

La cause peut, dans certains cas, rester inconnue, ce qui peut altérer la réussite des traitements, mais on essaie toujours dans un premier temps de soulager le chat.

 

Traitement du prurit cervico-facial chez le chat

Les traitements "d'urgence", à défaut de connaître la cause rapidement, visent à réduire la douleur (démangeaison initiale puis lésions par le chat lui-même) au moyen d'antiinflammatoires, associés le plus souvent à des antibiotiques et des soins locaux lorsque les lésions sont sur-infectées.

Dès qu'un diagnostic précis est établi, la cause peut être éliminée. Toutefois, les rechutes sont fréquentes et violentes (le chat se gratte si fort que les plaies apparaissent en quelques heures) et pour limiter les lésions en attendant de consulter le vétérinaire, il est prudent de faire porter une collerette au chat, voire protéger son cou avec un foulard par exemple. Des chaussettes ou des couvre-griffes peuvent également être utiles.

Hormis les quelques cas liés à des infections contagieuses (gale d’oreille, virus, champignon) il n’y a pas de risque contagieux pour les autres animaux ou les humains.

 

En conclusion, si votre chat se gratte principalement autour de la tête et du cou, les lésions apparaissent rapidement et une consultation chez le vétérinaire s'impose dans les plus brefs délais. La guérison sera alors plus rapide !

Crédit photo Eileen Kumpf.