Bien vivre avec son chien

le chien doit respecter les règles
Le chien sera plus heureux si vous lui imposez certaines règles

Pour que votre chien se sente donc bien dans sa tête et à sa place dans la famille, il faut lui apprendre à respecter quelques règles.

 

Le lieu de repos et de couchage

  • Ne pas le faire dormir avec vous dans votre chambre ou sur votre lit car la chambre à coucher et le lit doivent être réservés au dominant (c'est-à-dire vous). Il est vrai qu'il est parfois difficile d'entendre le chien pleurer dans la cuisine et de savoir que si vous le prenez avec vous, il va s'arrêter mais il ne faut pas céder. Le fait de ne pas céder dans ce cas vous permettra d'éviter deux types de problèmes : les problèmes de dominance ainsi que les problèmes d'hyperattachement.
  • Il faut donc lui installer un panier dans un coin d'une pièce (dans la cuisine ou dans le salon) mais pas dans l'entrée, ni dans le couloir car ce sont des lieux de passage qui permettent de surveiller les allées et venues de tout le monde.

Pour éviter toute agression, ne dérangez jamais, et ne réprimandez jamais votre chien lorsqu’il est dans son panier, c’est son refuge ! Apprenez à vos enfants à bien respecter cette condition sous peine de voir apparaître des grognements voire morsures par irritation.

 

L'accès à la nourriture

Le dominant mange en premier, les autres (dominés) le regardent manger, il mange lentement et en laisse parfois un peu pour le reste de la meute.
Il faut donc le faire manger après vous (ou alors une heure avant si cela ne vous est pas possible), dans un lieu isolé et en votre absence. La gamelle doit être retirée au bout d'un quart d'heure même si elle n'est pas terminée.
Un chien qui chipote devant ses croquettes est souvent un chien qui vous teste pour voir s'il peut adopter un comportement légèrement dominant. Si le chien grogne lorsqu'on lui retire sa gamelle, il faut prendre une allure autoritaire (buste en avant, bras écartés, voix forte) et le gronder.

Les chiens dominés peuvent également grogner lorsqu'on approche de la gamelle, mais ils se retirent pour laisser la place au dominant très rapidement. Ce sont généralement des chiens qui mangent très vite et qui ne laissent pas de restes (de peur que le dominant arrive et qu'il les empêche de manger).

A savoir : respecter simplement cette règle et laisser le chien manger dans une pièce seul et au calme, permet, non seulement, de faire comprendre à votre chien qu’il est dominé, mais aussi d’éviter toute agression des enfants autour de la nourriture du chien (agressions très fréquentes).

 

L'accès à la sexualité

Seul le dominant a le droit de s'accoupler en public, les dominés doivent le faire à la sauvette et en cachette du dominant.
Si votre chien mâle vous chevauche comme pour s'accoupler, il faut refuser ce comportement car la reproduction est réservée au chef de meute. Il faut, dans ce cas, lui dire un « non » ferme et l'envoyer se coucher dans son panier.

 

L'accès au contact

Ce sont les dominants qui gèrent les temps de contact avec les dominés (quand ils n'ont plus envie de se laisser toucher, ils grognent et mordent rapidement si le dominé ne s'écarte pas).
C'est vous qui devez gérer les contacts avec votre jeune chien : vous devez choisir vous-mêmes les moments de jeux, de caresses et de câlins avec lui. C'est toujours vous qui devez initier le contact lorsque vous en avez envie. Ceci permet également d'éviter un trop grand hyper attachement de votre chien pour vous. Par moment, si vous ne voulez pas jouer, il faut arriver à dire à votre chien d'aller se coucher dans son panier : ce n'est pas lui qui doit décider mais vous. Il est vrai que ce n'est pas toujours facile et quelques écarts sont possibles : tout dépend aussi du caractère du chien. Certains chiens auront en effet besoin d'une éducation moins ferme que d'autres. Il n'y a pas de règle absolue.

Apprendre à jouer : Ne jouez jamais directement avec vos mains, votre chien même s’il n’est qu’un chiot risquerait de vous faire mal. De plus, il faut absolument lui apprendre à contrôler sa morsure. Un chiot doit apprendre à contrôler sa morsure dès l’âge de deux mois. C’est la mère qui apprend à ses chiots les auto-contrôles. Parfois, la mère n’est pas compétente, ou la portée est trop importante, ou même les chiots sont séparés trop tôt de leur mère et de leur portée. Il faut alors apprendre soit même à son chien à se contrôler : le signe évocateur est le mordillement des mains.
Si vous jouez avec vos mains, vous augmentez le risque ultérieur de morsures. Utilisez des jouets, il y en a pour tous les gouts sur la Boutique Wanimo.com.
Il est important de stopper tout jeu et tout contact dès que votre chien vous mordille les mains, s’excite ou s’énerve. Dans ce cas là, ignorez-le jusqu’à ce qu’il se calme !
Surveillez toujours votre chien lorsque des enfants jouent et crient à proximité, certains chiens sont hypersensibles à l’agitation et leur tolérance est aussi bien souvent diminuée.

L'acquisition définitive de la hiérarchie se fait à la puberté : il est donc bénéfique de tout faire pour le mieux dès que le chien est petit.
Mais les erreurs d'éducation ne sont pas irréversibles... et plus on s'y prend tôt, plus les choses sont faciles à changer. En effet, un chien peut et doit comprendre par l'éducation que, dans une famille, les hommes sont les dominants et lui est le dominé.
Il est très important que, dès l’adoption que le chien soit adulte ou chiot, toute la famille respecte ces quelques règles, les enfants aussi, même s’ils ne font pas partie de la hiérarchie jusqu’à la puberté.

La place du chien dans une famille a évolué. Les chiens ont le droit au confort, à de la nourriture de bonne qualité, aux jeux et aux caresses, mais il faut respecter certaines limites qui vous permettront de vivre en sécurité avec votre chien et de le rendre plus heureux.
Attention, si votre chien montre le moindre signe d’agressivité (grognements), consultez votre vétérinaire, il existe des solutions pour prévenir l’aggravation des troubles agressifs.

 

Crédit photo Eric Isselée iStockPhoto.