La transition alimentaire chez le chat

transition alimentaire du chat
mélangez les deux aliments petit à petit
Vous souhaitez changer l'alimentation de votre chat et vous vous demandez comment faire pour qu'il l'accepte correctement, sans présenter de troubles de la digestion, de diarrhée... Voici quelques conseils pour une bonne transition alimentaire.

 

Pourquoi une transition alimentaire ?

Les chiens comme les chats n’ont pas besoin de grande variété de nourriture. Une fois qu’ils sont habitués à une ration, complète, il est préférable de ne pas en changer. Il existe pourtant des moments incontournables où un nouvel aliment doit être proposé à votre animal.

Tout d’abord, il peut y avoir des raisons médicales : la prescription d’un aliment diététique en cas d’obésité, d’insuffisance rénale, cardiaque, hépatique… qui contribue nettement à améliorer les conditions de vie de l’animal.

Il y a aussi des raisons physiologiques : les besoins nutritionnels évoluent au cours de la vie. Un chiot en croissance n’a pas les mêmes besoins qu’un adulte ou un animal âgé. Le mode de vie intervient aussi : on ne donne pas le même aliment à un chien en période de chasse intense que s’il attend la saison suivante bien installé dans un canapé…

Dans tous ces cas de figure, il convient de bien préparer la transition alimentaire. Un changement brutal peut en effet provoquer des troubles digestifs : diarrhées, vomissements… De plus l’animal peut tout simplement refuser le nouvel aliment, qui a un goût différent.

 

Une transition alimentaire réussie : comment procéder ?

On diminue tous les 4 jours, la ration d’un quart du premier aliment en compensant d’autant avec le second aliment. Cette transition alimentaire s’effectue donc sur 2 semaines comme suit :
-    Pendant 4 jours faire une ration composée à 75% du 1er aliment et 25% du 2ème aliment
-    Les 4 jours suivants mélanger à 50%/50%
-    Les 4 jours suivant faire une ration composée de 25% du 1er aliment et 75% du 2ème aliment
-    Pour arriver à la fin à 100% du 2ème aliment

L’info en plus de l’expert Purina : Comment les probiotiques peuvent aider votre chat ?

Les intestins des chats hébergent plusieurs milliards de bactéries, de milliers de types (ou souches) différents et catégorisées comme “bonnes” bactéries (lactobacilles et bifidobactéries) ou bactéries potentiellement nocives. Il est normal que les intestins contiennent aussi des “mauvaises” mais l’objectif est d’aider à maintenir un équilibre optimal entre les “bonnes” et les “mauvaises”. Alors que les “bonnes” bactéries aident à favoriser la digestion et l’équilibre intestinal, la plupart des “mauvaises” bactéries peuvent provoquer des troubles digestifs. L’utilisation d’un complément contenant des “bonnes” bactéries vivantes aide à maintenir cet équilibre optimal.

À l’heure actuelle, la consommation de yaourts ou de boissons et d’aliments lactés est la façon la plus courante d’ingérer des probiotiques pour l'être humain. Toutefois, les produits laitiers peuvent entraîner chez la plupart des chats des troubles digestifs liés à une intolérance au lactose. Le yaourt n’est donc pas idéal pour votre animal de compagnie ! Pour les animaux, comme pour les humains, les probiotiques doivent être protégés au moment où ils passent par l’estomac afin d’arriver vivants dans le tube intestinal, sans quoi ils ne seraient pas efficaces.

Donner un sachet par jour de FortiFlora® à votre chat, quel que soit son âge, lui offrira des milliards de “bonnes” bactéries pour aider à préserver sa flore intestinale. FortiFlora® est particulièrement bénéfique, notamment dans certaines situations comme le changement d’un régime alimentaire !

 

Crédit photo © yykkaa.