La teigne chez le chat

la teigne du chat
Le traitement nécessite des soins locaux et généraux
La teigne chez le chat est une affection provoquée par un dermatophyte, un champignon microscopique engendrant des problèmes de peau. Cette maladie peut toucher aussi bien votre chat, votre chien, tout autre animal domestique, que vous-même. Une suspicion de teigne doit donc à tout prix être considérée avec le plus grand sérieux et traitée.

 

Qu'est-ce que la teigne ?

La teigne est une affection dermatologique due à la prolifération dans la peau et dans le poil de champignons microscopiques : des dermatophytes, il s'agit donc d'une mycose.

Plusieurs agents de teignes peuvent atteindre le chat et les autres animaux (dont l'homme). Le champignon le plus fréquent chez le chien et le chat s'appelle Microsporum canis.

Ce champignon est apporté par l'environnement contaminé (les spores peuvent survivre jusqu'à un an dans le milieu extérieur) ainsi que par les accessoires du chat, par l'homme ou par d'autres animaux porteurs (certains animaux peuvent être porteurs sains, c'est-à-dire sans symptômes).

Il est donc important de bien désinfecter tout ce qui est en contact avec l'animal contaminé, de se laver les mains après avoir manipulé l'animal et d'utiliser un traitement fongicide dans la maison (fumigènes).

La teigne n'est pas une maladie grave, dans le sens où elle ne met pas en jeu la vie du chat, mais elle est très embêtante car il est difficile de s'en débarrasser et elle est très contagieuse.

 

Comment reconnaître la teigne ?

Les champignons pénètrent dans la peau par des micro-lésions comme des piqûres d'insectes. C'est pourquoi un contrôle anti-parasitaire permet de limiter l'infection.

La multiplication et l'apparition des lésions se font chez certains sujets sensibles. On ne connaît encore pas très bien toutes les causes de sensibilité individuelle.

Mais certaines causes comme les carences alimentaires, le parasitisme digestif, les changements d'environnement et le stress en général, expliquent une baisse des défenses immunitaires sans doute responsable pour partie du développement de la maladie.

Les signes de teigne peuvent être divers et variés. La lésion typique est une dépilation (zone sans poils), parfois squameuse, taillée à l'emporte-pièce (plus ou moins ronde) dans le pelage d'un diamètre de 1 à 8 cm. Les lésions sont localisées sur tout le corps avec une plus grande fréquence sur le dos et vers la tête.

Il existe d'autres formes plus déroutantes comme :

  • une alopécie diffuse (perte de poils généralisée)
  • une atteinte uniquement des griffes
  • l'apparition de croûtes

Est-ce que la teigne gratte, démange ? Non, le chat ne se gratte pas en général, il n'y a pas de démangeaisons. La teigne n'affectent pas non plus l'état général de l'animal (son appétit est bien conservé, il est en forme)

Est-ce que la teigne est contagieuse ? Oui, il s'agit d'une maladie très contagieuse entre chats, entre carnivores mais également pour l'homme ce qui fait de la teigne une zoonose ennuyeuse.

Chez l'homme une lésion typique de la teigne transmise par le chat par exemple est appelée herpès circiné ou roue de Sainte-Catherine. Elle se présente sur la peau glabre sous la forme d'une tâche arrondie rosée cerclée de rouge, qui peut avoir un aspect qui pèle et parfois des croûtes en périphérie. Si vous observez de telles lésions, il faut consulter un médecin ou un dermatologue.

 

Comment soigner et se débarrasser de la teigne ?

Il faut tout d'abord établir le diagnostic. La suspicion clinique est établie sur l'aspect des lésions. Ensuite, le vétérinaire procède à un diagnostic expérimental qui peut se faire à l'aide de 4 examens :

  • l'examen à la lampe de Wood
  • l'examen direct des poils
  • la mise en culture
  • la biopsie cutanée

Il existe des animaux porteurs sains de la teigne (c'est-à-dire sans qu'il y ait de lésions). Votre vétérinaire pourra faire des prélèvements et éventuellement une culture pour identifier précisément l'agent en cause.

Le traitement des teignes est souvent long et nécessite des soins locaux et généraux. Le traitement de l'animal en lui-même doit être rigoureux et il convient de traiter tous les animaux vivant ensemble qu’ils soient porteurs ou non de lésions.

  • Sur les lésions localisées, on utilise des traitements fongicides locaux.
  • En parallèle, on peut donner par voie orale un antifongique.

La durée du traitement est en moyenne de 3 à 5 semaines minimum. Le traitement de l'environnement est un point essentiel de la prophylaxie car les spores peuvent survivre jusqu'à un an.

Il faut passer régulièrement et minutieusement l'aspirateur, brûler les sacs d'aspirateur et passer les surfaces à l'eau de Javel ou à la chlorhexidine.

Il faut aussi désinfecter tous les objets pouvant être contaminés (coussin, matériel de toilettage, couvertures, etc.) en les faisant bouillir et en les passant à l'eau de Javel ou à la chlorhexidine.

Enfin, il existe des fumigènes qui peuvent rendre de grands services pour la désinfection générales des locaux.

 

Crédit photo Bénédicte Hivin.