Les cris du cobaye

Les cris du cobaye
Le cobaye émet des cris très variés pour communiquer
Le cobaye ou cochon d’Inde communique beaucoup par le langage. Il émet ainsi des sons très variés en fonction de leur signification. Comment comprendre votre petit compagnon ? Voici les principaux sons, cris ou vocalises du cobaye, pour vous aider à comprendre votre animal.

 

Le sifflement

Le sifflement, « Wouiiik », correspond à un bruit très aigu. Il permet d’exprimer la joie.

Il exprime aussi la faim et l’anticipation d’une récompense agréable. Il pourra par exemple être émis lorsque vous ouvrez la porte du frigo, et que votre cobaye espère que de la nourriture va lui être donnée.

Le cobaye peut aussi utiliser le sifflement pour réclamer, ou en cri d’appel. On a ainsi un sifflement d’appel nasillard, prolongé par un long sifflement aigu. Ce cri est utilisé pour attirer l’attention afin d’obtenir de la nourriture. Il peut également être émis par des jeunes cobayes isolés de leurs congénères.

 

Le grondement

Le grondement, « Drrr», exprime la frayeur, la crainte ou l’excitation.

Il correspond à un bourdonnement saccadé de 0,2 à 0,75 secondes.

Il est aussi utilisé pour avertir les congénères, lors d’un bruit inquiétant. Il s’accompagne alors soit d’une immobilisation lors de bruit inconnu, soudain, aigu et de faible intensité, soit de la fuite lors de bruit de forte intensité.

 

Le claquement de dents

Le claquement ou grincement des dents exprime une menace ou de l’agressivité.

Il peut s’observer lors de l’arrivée d’un intrus dans la cage. Le claquement de dents est alors un avertissement avant la bagarre.

 

Le couinement

Il existe différentes sortes de couinements.

Le couinement peut ainsi être un bruit d’alerte utilisé pour prévenir d’un danger, mais aussi pour exprimer la crainte ou la douleur.

Il peut également être employé pour quémander de la nourriture.

Le couinement de plaisir, « Mui… Mui… », peut être utilisé par le cobaye lorsqu’on le caresse par exemple. Il exprime alors la joie et le bien-être.

Le couinement intéressé, « Houi ? Houi ? », peut s’observer chez les cochons d’Inde lorsqu’ils savent qu’ils vont recevoir de la nourriture. Les couinements sont alors répétés et enthousiastes.

 

Le ronronnement

Il peut être utilisé pour exprimer différentes choses.

Lorsque le cobaye émet un « Brrr » très bref, cela signifie généralement qu’il a peur.

Il peut également être utilisé vis-à-vis d’un autre cobaye pour exprimer la dominance, ou pour la séduction. Le son est alors beaucoup plus long, et le cobaye peut tourner autour de l’autre.

Ce son peut aussi exprimer le plaisir, lorsqu’un cobaye est content de recevoir des caresses de la part de son maître.

Il peut enfin signifier que le cobaye est un peu énervé, lorsqu’il en a marre d’être caressé et qu’il souhaite qu’on le laisse tranquille. Le ton est alors plus sec.

 

Le cri exprimant la douleur

Le cobaye peut émettre un « Huuuuiiiii » (comme un cri de cochon qu’on égorge), lors de douleur intense. En fonction du cobaye, ce cri peut être très rauque ou plus ou moins aigu.

Ce cri peut être entendu lorsque le vétérinaire faire une piqûre au cochon d’Inde par exemple.

S’il exprime une forte douleur chez certains cobayes, il peut également être émis chez d’autres dès qu’on les touche, qu’on leur coupe les griffes (cette opération n’est pas douloureuse), ou qu’on les brosse.

 

Il existe également de nombreux autres sons, comme le grognement, qui peut être émis lors de l’accouplement, et est parfois associé à la faim ; ou le gémissement, pour exprimer la peur, un danger ou une douleur.

Crédit photo Fotolia.