Où acheter un chat

Chaton à adopter
Chatons de l'association PFDUA aux Ulis (91)

Votre décision est maintenant prise, vous avez choisi d'adopter un chat. Il vous faut désormais connaitre les lieux où vous pourrez vous procurer un chat, notamment en fonction du type de chat que vous avez choisi : adorable chat de gouttière ou superbe chat de race destiné à faire des concours.

 

Où acheter un chat ?

Il existe différents lieux pour acheter ou adopter un chat ou un chaton :

  • Dans un refuge (associations de protection des animaux) : adopter un chat dans un refuge c'est lui redonner une chance d'avoir une vie heureuse. Vous trouverez des chatons comme des chats adultes, des chats de gouttière comme des chats de race. Visitez le site Seconde Chance pour rencontrer les chats à adopter dans votre région.
  • Chez des particuliers : en général sur petit annonce dans les journaux ou sur internet.
  • Cher un éleveur amateur : ils possèdent en général une chatte ou deux, qui font peu de portées.
  • Chez un éleveur professionnel : ils peuvent élever plusieurs race en même temps et proposer de nombreuses portées chaque année. Les conditions d'élevage sont souvent moins familiales.
  • Dans une animalerie : les chatons proviennent généralement d'élevages professionnels qui fournissent les magasins.
  • Sur les marchés ou dans des expositions : ce sont généralement les éleveurs qui viennent vendre leur portées en direct.

Cependant soyez toujours vigilants lorsque vous achetez un chat sur un marché, dans une exposition ou une animalerie car il existe malheureusement en France des animaux introduits en fraude de pays où les critères de race et de santé sont bien inférieurs aux nôtres et où les conditions d'élevage sont parfois intolérables.

Le saviez-vous ? Par SantéVet, spécialiste en assurance pour animaux de compagnie :

« De nombreux chats adultes vous attendent dans les refuges ou même chez des particuliers qui font partie d’associations. Adopter un chat adulte peut présenter de nombreux avantages par rapport à un chaton : il sera déjà propre, déjà castré / stérilisé, ou encore il sera plus calme qu’un chaton par exemples.  Toutefois, il faudra faire preuve de tact avec ce chat ayant déjà un passé et lui proposer de s’adapter en douceur à son nouvel environnement.»

SantéVet, assurer son animal, c’est pas bête !

 

Le choix de l'éleveur, du refuge ou du particulier

Lorsque votre choix est arrêté, il est temps de prospecter afin de trouver votre compagnon. Le choix de la provenance est très important pour plusieurs raisons :

  • Santé et Hygiène : les chatons provenant d'élevages mal tenus ont souvent des problèmes de parasites, voire des maladies plus graves.
  • Comportement du chaton : l'éducation d'un chaton commence à trois semaines et son comportement de chat adulte sera en partie forgé à partir de son mode de vie avant trois mois. Les chatons sont sevrés à 6 ou 7 semaines et sont souvent vendus à 8 ou 10 semaines (il est interdit de vendre un chaton avant l'âge de 8 semaines). Cependant, il est vivement recommandé d'attendre 12 semaines (3 mois) pour séparer le chaton de sa mère. En effet, c'est au contact maternel que le chaton se sociabilise et apprend ses premières notions de « vie en société » avec les autres animaux et les humains. Un chaton séparé trop tôt de sa mère risque d'avoir des problèmes comportementaux.
  • Éthique : personne ne désire acheter un animal provenant d'un lieu où les animaux sont malheureux voire maltraités, ce qui est malheureusement encore parfois le cas chez certains éleveurs ou particuliers peu scrupuleux.

 

Les question à poser au vendeur

Vous pouvez téléphoner à plusieurs éleveurs, visiter leur élevage et leur poser les questions suivantes :

  • Depuis combien de temps font-ils de l'élevage ?
  • Combien ont-ils de portées par an ?
  • Combien les femelles ont-elles de portées chacun ? (au-delà de 4 ou 5 portées dans la vie d'une femelle, il s'agit vraiment d'exploitation animale)
  • Quelles sont les conditions d'élevage (enclos, parc, maison) ?
  • Quels sont leurs mâles reproducteurs ? Tous les éleveurs ne possèdent pas leurs propres mâles. Généralement, un mâle extérieur rencontre la femelle uniquement pour la saillie ce qui permet l'introduction de « sang neuf », c'est à dire de nouveaux gènes évitant les croisements familiaux à l'origine de maladies héréditaires. Il n'est donc pas forcément indispensable de voir le mâle.
  • Présentent-ils leurs chats aux concours et expositions félines ?

Autres signes positifs : les éleveurs qui pratiquent une certaine sélection des éventuels acquéreurs (quitte à refuser un acheteur qui ne serait pas capable d'assumer tel ou tel chat), et qui vous interrogent sur votre mode de vie, vos attentes, votre conception de votre relation avec votre chat et son futur habitat. En bref, qui s'intéressent au devenir des chatons vendus. Tous ces signes montrent un métier fait par passion et amour des animaux et un éleveur soucieux du bien-être de ses animaux.