Les risques zoonotiques liés à la consommation de viande crue

Les risques zoonotiques liés à la consommation de viande crue
Une hygiène rigoureuse est nécessaire lors de la préparation des rations BARF.
Nourrir son chien avec de la viande crue est de plus en plus populaire : c’est le régime BARF. Les rations peuvent être contaminées par des bactéries et des parasites et il peut alors y avoir un risque pour la santé animale et humaine s’il y a une transmission de l’animal à l’homme. Découvrez-en plus sur les risques zoonotiques du régime BARF et les précautions à prendre lors de la préparation des rations.

 

Viande crue et contaminations microbiennes

La viande crue et les aliments du commerce dits « BARF » peuvent être contaminés par de nombreux bactéries et parasites. Ces aliments constituent une source potentielle d’infection bactérienne pour les animaux, qui peuvent ensuite les transmettre à l’Homme.

Une zoonose est une maladie qui se transmet de l’animal vers l’homme. Par l’intermédiaire de la consommation de viande crue chez le chien, il existe donc un risque zoonotique important pour la santé humaine.

Résultats de l’étude néerlandaise

Une étude néerlandaise a en effet montré la présence significative de bactéries, notamment de salmonelles, dans la viande crue et les aliments BARF. Selon les origines des viandes, 5 à 80% des aliments sont contaminés.

Les bactéries qui ont été retrouvées dans cette étude sont les suivantes : Escherichia coli (retrouvées dans 23% des produits), Listeria monocytogenes (retrouvées dans 54% des produits) et Salmonella (retrouvées dans 20% des produits). Seuls 14% des aliments testés dans l’étude n’étaient pas infectés, et 23% étaient contaminés par les 3 agents pathogènes bactériens.

En ce qui concerne la présence de parasites, 29% des aliments étudiés étaient contaminés par des parasites (toxoplasmes, sarcocystes, cryptosporidies, échinocoques…).

A retenir : le régime BARF est très fréquemment contaminé par des bactéries et des parasites même si la qualité des viandes est acceptable pour la consommation par l’animal et comparable à celle destinée à la consommation par l’Homme.

La principale différence se trouve dans le fait que la viande est crue (et non pas cuite) dans le régime BARF, puisque la cuisson détruit un grand nombre de pathogènes.

Voici un aperçu rapide des pathogènes que l’on retrouve le plus souvent dans la viande crue.

Escherichia coli

La particularité de la contamination du chien ou du chat par E. coli vient de l’absence de symptôme chez l’animal infesté : on parle alors d’animal porteur sain. Le problème est que celui libère une grande quantité de bactéries dans ses selles et contamine ainsi l’environnement.

L’Homme contaminé par E. coli a un risque de faire une colite hémorragique ou une insuffisance rénale. Toutefois, la transmission d’E. coli chez l’Homme est plus souvent liée à l’ingestion de viande crue (tartare de bœuf par exemple) qu’au risque zoonotique par le chien.

Listéria

Elle est responsable de syndromes grippaux chez l’Homme mais elle est surtout très grave chez les femmes enceintes et les enfants en bas âge.

Salmonella

Le problème de la contamination du chien par les salmonelles est le suivant : il y a beaucoup plus de salmonelles dans les selles du chien qui consomme de la viande crue. En effet, l’excrétion (c’est-à-dire la libération) de salmonelles dans l’environnement par les selles du chien est très importante et prolongée dans le temps. Par ailleurs ces bactéries sont très résistantes dans l’environnement et très difficiles à éradiquer. Les salmonelles sont notamment résistantes à de nombreux antibiotiques, ce qui pose alors un problème pour soigner l’Homme en cas de contamination.

Les parasites

Le risque lié aux parasites est plus faible car la viande et les aliments BARF sont souvent vendus congelés à -20°C, ce qui permet d’éliminer les toxoplasmes et les sarcocystes.

 

Quelles sont donc les précautions à prendre ?

Comme vous l’avez sans doute compris, il est nécessaire de respecter certaines précautions si vous souhaitez préparer une ration BARF pour votre chien :

  • Bien respecter les règles d’hygiène dans la préparation des repas, la conservation de la viande et des restes, le nettoyage de la gamelle, et des ustensiles. Il est nécessaire d’avoir une hygiène des surfaces et des mains très rigoureuse.
  • Respecter la chaine du froid et de la conservation de la viande et toujours congeler les viandes à -20°C.
  • Faire particulièrement attention aux personnes immunodéprimées, âgées et aux enfants.
  • Privilégier une origine française des produits (viandes et aliments BARF).
  • Vermifuger régulièrement son chien.

 

En conclusion, tout propriétaire qui nourrit son chien avec un régime BARF doit être informé des précautions à prendre et des risques qui existent pour la santé de son animal mais aussi, et surtout, pour la santé humaine.

 

Crédit photo iStock.