Fiche métier : la pension animalière

Fiche métier : pension animalière
Les pensions animalières sont encadrées par une réglementatio européenne.
Les pensions animalières ou chenils accueillent les animaux de compagnie (chiens, chats, nacs) pendant les absences de leurs propriétaires. C’est un mode de garde particulièrement apprécié. En effet, les propriétaires d’animaux peuvent partir sereinement en sachant que leur animal sera soigné et nourri correctement par des personnes compétentes. La garde des animaux à titre commercial est encadrée par une réglementation européenne. Nous vous proposons de découvrir la réglementation encadrant l’ouverture et le fonctionnement d’un chenil.

 

Comment ouvrir une pension animalière ?

Toute personne souhaitant garder des animaux à titre commercial doit faire une demande à la direction départementale de la protection des populations (DAPP) pour obtenir un certificat de capacité des animaux de compagnie d’espèces domestiques.

Le certificat de capacité est délivré aux personnes travaillant avec les animaux (toilettage, élevage, chenil, etc…). Il est défini pour des espèces et une activité définies.

Pour demander le certificat de capacité, il faut fournir des pièces justificatives pour les espèces concernées : attestation de connaissances, diplôme ou certification délivrée par un organisme agréé, expérience professionnelle de plus de 3 ans. 

Le titulaire du certificat doit actualiser ces connaissances au maximum tous les 10 ans pour les espèces concernées (stages, journées de formations, etc…) au risque de se faire retirer le certificat.

Attention, le certificat peut être retiré de façon provisoire ou définitive si le détenteur ne respecte pas la réglementation (mauvais entretien des animaux par exemple).

Etant donné que les chenils accueillent généralement plus de 9 chiens, les installations sont classées. Le responsable du chenil doit envoyer à la préfecture un plan de l’établissement et un descriptif des équipements pour vérifier qu’ils sont conformes à la réglementation.

Il faut également contacter les assurances pour souscrire à une responsabilité civile professionnelle. En effet, le gérant du chenil est responsable des animaux qu’il garde.

Le chenil doit répertorier dans un registre cerfa les entrées et sorties des animaux gardés ainsi que leurs carnets de vaccination.

Des contrôles réguliers sont réalisés par les services vétérinaires pour surveiller les installations et les soins prodigués aux animaux. Selon les anomalies repérées, les services vétérinaires pourront donner de simples conseils pour améliorer les prestations fournies. En cas de manquements graves, il peut y avoir une fermeture provisoire ou définitive du chenil.

 

Comment fonctionne une pension animalière ?

Les pensions animalières doivent posséder des installations conformes à la réglementation.

Les chiens sont logés dans des box individuels disposant d’un espace couvert et d’une niche pour dormir. Ils doivent aussi disposer d’un espace extérieur individuel (minimum 5 m2 par animal). Les box doivent avoir des clôtures de plus de 2 mètres de haut pour éviter que le chien fugue.

Les chats sont dans des box individuels ou dans des chatteries (cohabitation de plusieurs chats).

Les nacs sont généralement gardés dans leur cage avec leur litière, leur alimentation, etc…

Il est possible de faire garder son animal d’une nuit à plusieurs semaines. Il est conseillé de réserver plusieurs semaines à plusieurs mois à l’avance.

Le coût de la pension est variable d’un établissement à un autre.

Les personnes travaillant dans un chenil doivent s’occuper des chiens (les balader, jouer avec eux, etc…), les nourrir, surveiller leur santé et leur prodiguer des soins si nécessaire. En cas de maladie, les animaux sont présentés à un vétérinaire.

Les chiens et les chats doivent être vaccinés. Les vaccins demandés varient en fonction des pensions. Pour les chiens, il est généralement demandé qu’ils soient vaccinés contre la rage et la toux de chenil en plus des vaccins habituels (maladie de carré, hépatite de Rubarth, parvovirose, leptospirose). N’hésitez pas à consulter nos fiches sur la vaccination du chien et la vaccination du chat.

Il est vivement recommandé de traiter les animaux contre les puces et les vermifuger.

Les pensions animalières peuvent généralement être visitées par les propriétaires d’animaux avant qu’ils réservent pour s’assurer que les conditions de garde sont conformes à leurs attentes et à la réglementation (propreté des locaux, luminosité et ventilation suffisante, taille des box, etc…).

Crédit photo Fotolia.