Les risques pour la femme enceinte : toxoplasmose, listériose

risques femme enceinte et animaux
Le chat n'est pas l'ennemi n°1 de la femme enceinte, contrairement aux idées reçues
Pour une femme enceinte, deux maladies d’origine animale constituent un risque préoccupant : la toxoplasmose et la listériose. En effet les conséquences de ces maladies lorsqu’elles sont contractées pendant la grossesse peuvent être graves, mais finalement le chat ne représente pas le plus gros risque contrairement aux croyances...

 

Qu’est-ce que la toxoplasmose ?

La toxoplasmose est une maladie due à un protozoaire : Toxoplasma gondii, un parasite microscopique, donc invisible à l’œil nu.

La contamination se fait par voie orale lors d’ingestion de viande contenant des ookystes ou de végétaux souillés par des matières fécales avec des ookystes. Un manque d’hygiène et donc une contamination oro-fécale directe après manipulation de selles contaminées de chat est également possible mais rare !

Chez l’homme adulte en bonne santé la toxoplasmose ne déclenche qu’un léger épisode fébrile et passe totalement inaperçue dans 80% des cas. Chez la femme enceinte, une primo-infection entraine par contre des conséquences dramatiques allant de l’avortement à la naissance d’un bébé avec des troubles congénitaux.

Découvrez notre fiche détaillée sur la toxoplasmose.

 

Que faire pour éviter la toxoplasmose lorsqu’on est enceinte ?

Afin d’éviter le risque de contamination, la femme enceinte dont la sérologie toxoplasmose est négative, devra consommer de la viande bien cuite, ne pas consommer de crudités si elle n’est pas certaine que les légumes ont été bien lavés et respecter des règles d’hygiène simples concernant son chat :

  • retirer les déjections de la litière du chat au moins une fois par jour
  • faire réaliser ce nettoyage de litière par quelqu’un d’autre (le futur papa par exemple, qui sera ravi de pouvoir aider !)
  • si cela n’est pas possible porter des gants jetables pour nettoyer la litière
  • toujours penser à bien se laver les mains après ces actions de nettoyage ou après avoir fait du jardinage à l’extérieur

 

Quelques points clés intéressants :

  • les ookystes émis par le chat ne sont pas contaminants avant 2 à 5 jours, c’est pour cela qu’il faut retirer les déjections du chat tous les jours de sa litière : ainsi les ookystes qui s'y trouvent ne sont jamais contaminants.
  • Les femmes enceintes ne risquent rien si leur sérologie toxoplasmose est positive : cela signifie qu’elles ont déjà été en contact avec le parasite, qu’elles ont donc déjà des anticorps qui les protègent elles et leur fœtus.
  • Seuls 25 à 45% des chats sont séropositifs à la toxoplasmose et on estime à 1% la population féline qui excrète des ookystes. Les chats n’excrètent des ookystes que pendant quelques jours. Le risque d’attraper la toxoplasmose par un chat est donc minime.
  • Même l’AFSSA le dit : sur le plan parasitologique, le risque d’être contaminé par la toxoplasmose par la possession d’un chat et le nettoyage de sa litière est faible.

 

Si vous êtes séronégative à la toxoplasmose, vous aurez tous les mois pendant toute votre grossesse une prise de sang pour vérifier que vous restez bien séronégative.

Que se passe-t-il si pendant la grossesse vous devenez séropositive ? Cela voudra dire que vous avez contracté la toxoplasmose… Ne paniquez pas ! Sachez que les toxoplasmes mettent 4 à 8 semaines avant d’atteindre le bébé, ce qui laisse aux médecins le temps d’agir ! De plus, le risque de transmission de la mère au fœtus n’est que de 25 à 30% selon le stade de la grossesse. Votre médecin réalisera des examens complémentaires et vous aurez un traitement afin d’éradiquer le risque de transmission au bébé.

 

En conclusion : rassurez-vous, jamais il ne faudra vous débarrasser de votre chat sous prétexte que vous êtes enceinte et séronégative pour la toxoplasmose ! Il n’est pas nécessaire de le confier à quelqu’un pendant toute votre grossesse, il n’est pas nécessaire d’arrêter de le toucher ou de le caresser, il faut simplement respecter les règles d’hygiène simple précédemment citées.

 

Qu’est-ce que la listériose ?

La listériose est une maladie dont l’agent pathogène est une bactérie : Listeria monocytogenes.

Cette maladie touche les ruminants en provoquant notamment des avortements, des mammites...

La contamination humaine se fait par l’ingestion d’aliments contaminés plus que par contact direct avec un animal. La plupart des aliments peuvent être porteurs de la bactérie Listeria : le lait et les produits laitiers, les viandes, les produits de la pêche, la charcuterie, les plats cuisinés... D’après une étude de 1989 environ 10% des aliments de consommation courante sont déjà contaminés lorsqu’ils sont dans leur point de vente.

Si une femme enceinte est contaminée, l’infection peut passer inaperçue ou se limiter aux symptômes d'une grippe. Cependant, les risques et conséquences peuvent être graves pour l’enfant à naître : avortement, accouchement prématuré, formes septicémiques avec détresse respiratoire du nourrisson dans les jours qui suivent la naissance.

 

Que faire pour éviter la listériose lorsqu’on est enceinte ?

Afin de minimiser le risque de contamination, la femme enceinte ne devra jamais consommer de lait cru ni de fromage au lait cru, de préparations à base d'oeufs crus (même certaines pâtisseries : mousses au chocolat, crème pâtissière, etc...), de poisson fumé ou cru, de coquillage, de charcuterie (y compris la charcuterie cuite comme les rillettes, le foie gras, etc…).

 

Crédit photo istockphoto.