La castration chez le chien

N'ayez pas mauvaise conscience à castrer votre chien
L'idéal est de faire castrer votre chien avant sa puberté
La stérilisation des animaux de compagnie est un sujet qui soulève souvent des débats en France. En effet, de nombreux propriétaires de chiens refusent la stérilisation chirurgicale, qu'ils considèrent comme une mutilation, un acte irréversible qui va changer le comportement de leur animal. Il faut toujours se rappeler qu'un chien est un animal, qui ne ressent pas du tout les choses et les événements comme nous...

 

Un chien est en grande partie guidé par son instinct et par ses hormones.

Ceci est notamment vérifié dans son comportement sexuel : un chien a une activité sexuelle en rapport avec une stimulation extérieure (présence de chienne en chaleurs). Éloigné des sources de stimulation sexuelle, tout intérêt reproducteur a disparu.

Il est donc faux d'imaginer qu'un chien a besoin, pour son équilibre général, d'être « entier », d'autant plus que la plupart des chiens non castrés vivront sans contact physique avec une femelle pour cause de propriétaires non consentants.

Un chien peut vivre sa vie entouré de femelles, ce qui le rendra hyper-excité. Il est alors bien dommage de devoir lui administrer un traitement hormonal pour le calmer.

La solution la plus efficace et la moins risquée pour la santé future du chien est la castration chirurgicale.
L'idéal est d'opérer le chien avant la puberté, c'est-à-dire vers 6 à 7 mois chez les petites races et vers 10 à 12 mois chez les grandes.

Par ailleurs, vous devez savoir que la loi du 6 Janvier 1999 rend obligatoire la stérilisation des chiens de première catégorie, c'est-à-dire les chiens de type Pitt-Bull, Boer-Bull, Tosa non inscrit au LOF (chiens sans papiers en règle).

 

Les risques médicaux accrus chez le chien non castré

Il s'agit principalement des problèmes testiculaires et prostatiques.

  • Les tumeurs testiculaires sont peu fréquentes chez le chien, elles atteignent plus fréquemment les chiens ayant des testicules anormaux, en particulier lorsque l'un des testicules est resté dans l'abdomen. Si votre chien est monorchide (un seul testicule en place) ou cryptorchide (aucun testicule en place), nous vous conseillons de le faire opérer au plus tôt. En effet, il risque de développer une tumeur et supportera d'autant mieux l'opération qu'il est jeune et en bonne santé. Vous pouvez consulter également notre fiche Les vices rédhibitoires du chien pour plus de renseignements.
  • L'hypertrophie bénigne de la prostate, malgré son nom, n'est pas une maladie à prendre à la légère. En effet, la libération d'hormones mâles entraîne une augmentation trop importante du volume de la prostate avec pour conséquences :
    • des difficultés pour le chien à faire ses selles. Il souffre de constipation chronique avec des conséquences au niveau du côlon, du rectum ou de l'anus, et un risque non négligeable de hernie périnéale.
    • une pression permanente de la prostate sur l'uretère qui favorise les cystites.
    • un risque accru d'infections de la prostate (abcès) du fait de son hypertrophie.
  • N'oublions pas les risques d'accident de la route et de blessure par bagarre entre chiens, qui sont très augmentés lors des fugues, fréquentes chez les chiens non castrés !
  • Enfin, comme vous le savez, la stérilisation empêche la reproduction, il n'y a donc plus de chiots non désirés qui naissent et se retrouvent vite abandonnés.

 

Les caractéristiques comportementales du chien entier

En période de chaleurs, les chiens non stérilisés sont intenables et cherchent sans cesse à s'enfuir et à retrouver leur belle. Les fugues sont fréquentes et entraînent souvent des bagarres, morsures et accidents de la route. Si les mâles sont en présence d'une femelle, il est impossible de les faire obéir, et certains chiens sont en permanence entrain d'essayer de la chevaucher. Cette situation est le signe d'une hyperactivité sexuelle d'origine hormonale et est souvent très gênante pour les propriétaires de tels chiens, qui n'osent plus les sortir.

Les chiens mâles castrés sont souvent plus calmes (dans le sens où ils ne s'intéressent plus aux chiennes en chaleur si la castration est réalisée tôt). Le marquage urinaire est diminué fortement par la castration. La castration n'a par contre pas d'impact sur le niveau d'activité de l'animal.

 

Les modifications physiologiques engendrées par une castration

Pour combattre quelques idées reçues concernant le changement de comportement et de physique du chien castré :

Les effets sur la croissance : une idée fausse

La castration avant la puberté n'entraîne aucun retard de croissance, elle a même tendance à prolonger la croissance après l'âge de la puberté car l'absence d'hormones sexuelles retarde l'ossification des cartilages de croissance (zone de croissance des os).

Les effets sur le poids et les maladies associées à l'obésité : une surveillance s'impose

La stérilisation entraîne des modifications dans la gestion des dépenses énergétiques chez le chien. Une fois stérilisé, un chien a besoin de moins d'énergie. Par ailleurs, il est moins actif : il faut donc restreindre son apport calorique, soit en diminuant la quantité de nourriture distribuée, soit en lui donnant une alimentation adaptée pour chiens stérilisés.

Les 2 à 3 mois qui suivent la castration sont cruciaux. C'est pendant cette période critique que votre chien risque de prendre du poids. L'obésité est responsable de changements dans la vie du chien : l'excès de poids le rend plus mou, le chien présente moins d'intérêt pour l'activité intense. C'est au propriétaire à faire reprendre l'exercice régulier après la castration.
De plus, l'obésité augmente les risques pour le chien d'être atteint par certaines maladies :

  • les pathologies cardiaques
  • les boiteries: l'excès de poids sur les articulations augmente le risque de lésions de celles-ci (luxations de la rotule, ruptures de ligaments croisés)
  • les problèmes cutanés (allergies)

Découvrez notre sélection de croquettes adaptées aux chiens stérilisés.

Un effet bénéfique sur le vieillissement

Les chiens castrés ont un mode de vie calme et certaines maladies sont pratiquement éliminées. Ils vivront donc plus longtemps et vieilliront mieux, en particulier grâce à une alimentation équilibrée et adaptée.

 

Crédit photo Eric Isselée iStockPhoto.