L'alimentation du chat insuffisant rénal

Alimentation du chat insuffisant rénal
Une alimentation adaptée permet de ralentir l'évolution de la maladie rénale chronique
La maladie rénale chronique est souvent diagnostiquée lorsque plus de 70% des néphrons (cellules) du reins sont détruits, les reins ne sont donc alors plus bien fonctionnels. Souvent le vétérinaire prescrira un changement d'alimentation. Pourquoi ? Afin de donner les meilleures chances au chat qui est atteint par cette maladie qui ne se soigne pas, qu'on ne peut que ralentir. On cherche à augmenter la durée de survie en stabilisant l'évolution, améliorer les symptômes pour un meilleur confort de vie du chat...

 

Nourrir un chat insuffisant rénal c'est tout d'abord nourrir un chat...

Le chat est un néophobique alimentaire, c'est à dire qu'il n'aime pas le changement, il aura tendance naturellement, même en excellente santé, à bouder toute nouvelle nourriture qu'on lui propose.

Il faut donc tenir compte de ses habitudes et préférences, de ses goûts...

La transition alimentaire lors d'un changement devra être assez longue (au moins deux semaines, voire trois).

Beaucoup de chats préfèrent les aliments croustillants, mais l'idéal pour un chat, et surtout pour un chat insuffisant rénal, serait un aliment humide afin d'éviter la déshydratation.

Pour favoriser la prise de boisson, on conseille en effet la bi-nutrition, un bol d'eau très propre et assez large pour ne pas que les moustaches ne touchent les bords...

L'avantage d'une ration humide en pâtée est qu'on peut la tiédir pour la rendre plus appétente pour le chat.

Il faut bien se rappeler que la meilleure nourriture du monde, l'alimentation la plus adaptée à la maladie du chat ne vaut rien si elle n'est pas avalée. Un aliment imparfait mais très bien consommé sera toujours mieux qu'un aliment spécialement formulé pour l'insuffisance rénale mais qui n'est pas mangé par le chat.

 

Comment nourrir idéalement un chat insuffisant rénal chronique

L'alimentation d'un chat insuffisant rénal doit répondre à plusieurs objectifs :

  • Un apport en eau augmenté : l'idéal est donc d'apporter un aliment humide (pâtée en boite ou en sachet), croquettes humidifiées, etc...
  • Une ration peu volumineuse et fractionnée en plusieurs petits repas dans la journée : aliment riche en énergie et en lipides, au moins 3 repas par jour.
  • Un apport en phosphore réduit afin de prévenir ou ralentir la fibrose du rein.
  • Des protéines de bonne qualité et très digestibles, au moins 5 g de protéines par kg de poids vif du chat
  • Un apport augmenté en acides gras essentiels Oméga 3 : sous la forme d'huile de poisson ou de colza par exemple, ou un aliment assez riche en Omégas 3, avec un ration Oméga 6/Oméga 3<1

 

Important : le cas des protéines : est-ce qu'un chat insuffisant rénal doit manger moins de protéines ? La réponse est non.

Le chat est un hypercarnivore. Son besoin en protéines est très important. Un chat castré a besoin de 5,2g de protéines par kilo de poids vif pour maintenir sa masse maigre et contrairement à ce que l'on croit : un chat insuffisant rénal a des besoins en protéines supérieurs à un chat en bonne santé.

Il n'existe pas d'étude randomisée en double aveugle prouvant le bénéfice d'une restriction protéique dans l'alimentation d'un chat insuffisant rénal.