Les vers du chat

Les vers du chat
Manger de l'herbe ne tue pas les parasites intestinaux
Il est désormais rentré dans les mœurs qu'il est important de vermifuger régulièrement votre chat, tout comme votre chien. Notre article vise à exposer le bien-fondé de tels soins, en vous présentant les parasites les plus fréquemment rencontrés, leurs effets néfastes, et les moyens de lutte qui s'offrent à vous, tant à titre préventif que curatif.

Les différents vers du chat

On distingue deux types de vers : les vers ronds (ascaris, ankylostomes) et les vers plats (ténia).

Les vers ronds :

  • Les ascaris : Les ascaris sont des vers blancs qui peuvent mesurer jusqu'à 20 centimètres: ils ressemblent beaucoup à des spaghettis! Les chatons en sont presque systématiquement infestés. Ils se contaminent soit directement dans le ventre de leur mère, soit en la tétant après la naissance. Ces vers se nourrissent au détriment du chaton, et peuvent être responsables de diarrhées, d'alternance de vomissements et de constipation, d'amaigrissement, de ballonnement abdominal, de retards de croissance, et même parfois d'obstruction intestinale et perforation. Les ascaris sont des parasites qui peuvent se transmettre à l'homme. Ils constituent un danger pour les enfants qui peuvent être contaminés dans les bacs à sable ou en jouant avec des chats non vermifugés ou mal vermifugés. La vermifugation doit donc être systématique pour tous les chatons, tous les mois (jusqu'à l'âge de 6 mois), et quatre fois par an pour les adultes,même sans observation de symptômes.

  • Les ankylostomes : Ils parasitent principalement les chatons en élevage ou à la campagne. Ce sont de petits vers que l'on observe très rarement dans les selles. Ils sont particulièrement agressifs pour la paroi de l'intestin. Lorsqu'ils sont très nombreux la quantité de sang qu'ils pompent est suffisante pour entraîner une anémie, voire le décès du chat.

Les vers plats :

Il s'agit principalement du ténia (Dipylidium caninum) ou « ver solitaire ». Il peut mesurer jusqu'à 80 cm. Ses segments ou anneaux qui renferment des oeufs sont éliminés dans les selles : ils ressemblent à des grains de riz. On les voit parfois dans les poils qui entourent l'anus. Les puces sont souvent porteuses de larves de ténia. En se toilettant ou en se léchant pour chasser les puces qui le démangent, le chat se contamine en les avalant. Pour débarrasser votre chat du ténia il est donc nécessaire de le traiter en même temps contre les puces.

 

Pourquoi vermifuger un chat ?

Les vers et la santé de votre chat

Tous ces parasites peuvent entraîner des troubles plus ou moins graves sur la santé de nos compagnons. Il convient de traiter préventivement, et systématiquement, car on ne voit que très rarement les vers dans les selles, même s'ils sont présents dans l'intestin.

La vermifugation importante pour préserver la santé de votre chat : Les vers présents dans le tube digestifs digestifs peuvent en effet spolier une partie des nutriments apportés par l'alimentation, et affaiblir le chat en provoquant un amaigrissement et des carences, malgré une alimentation en théorie adaptée.

La vermifugation permet de plus au chat d’avoir un système immunitaire (qui le défend contre les maladies) plus performant, elle évite les problèmes digestifs et dermatologiques (les vers digestifs peuvent être responsables de chutes de poils, de démangeaisons) ainsi que les carences en vitamines et en minéraux.

Vrai / Faux ? On a coutume de dire qu'un chat qui mange de l'herbe « se purge ».
Faux : le fait de manger de l'herbe ne permet de tuer les parasites intestinaux, seul un vermifuge de bonne qualité peut le faire.

Les vers du chat : zoonoses

Les vers intestinaux du chat sont pour certains transmissibles à l'homme.

Les ténias : par exemple Dipylidium caninum qui est assez bénin chez l'homme et echinococcus multilocularis, qui est quant à lui responsable de l'échinococcose alvéolaire qui provoque des kystes sur le foie, les poumons ou dans le cerveau... après ingestion d'oeufs présents dans les fécès des chats, en mangeant des fruits ou des légumes mal lavés par exemple. L'échinococcose est une maladie très grave voire mortelle pour l'homme.

Les ascaris : toxocara cati peut contaminer surtout aux enfants, c'est la maladie des bacs à sable.

Il est donc primordial de respecter des règles d'hygiène simples : déparasiter très régulièrement votre chat, bien se laver les mains (et faire laver les mains des enfants), nettoyer très souvent la litière, couvrir les bacs à sable pour ne pas que les chats errants fassent leurs besoins dedans...

 

Quand vermifuger mon chat et quel vermifuge utiliser ?

Il est généralement recommandé de vermifuger :

  • les chatons : tous les 15 jours jusqu'à l'âge de 2 mois puis tous les mois jusqu'à l'âge de 6 mois
  • les chats adultes : quatre fois par an selon les recommandations de l'ESCCAP

Il est important de demander à votre vétérinaire traitant quel est le vermifuge à utiliser et quelle est la fréquence de vermifugation à suivre. Il pourra vous dire quel est le protocole de vermifugation le plus adapté pour votre chat en fonction de son mode de vie, de votre lieu d'habitation, de la présence d'enfants dans le foyer, etc...

Les "vermifuges naturels" ne permettent pas de se débarrasser des vers digestifs, ils favorisent seulement une bonne hygiène intestinale. Une vermifugation classique doit donc être associée à ces compléments.

 

 

Crédit photo Bénédicte Hivin.