Bien choisir son terrarium

Pour qu'un reptile soit en bonne santé, il faut lui offrir un milieu de vie le plus conforme possible à ses besoins.
Le Terrarium devra être à la fois suffisamment grand, solide et étanche, et être, si possible, le reflet du milieu naturel d'origine.

Plusieurs types de climats devront être reconstitués, en fonction des origines et des préférences des reptiles.

La taille du terrarium

Le volume devra être adapté à la taille des animaux : un gros Caïman par exemple a besoin de 4 m2 de sol, d'une surface de 4 m2 d'eau et d'un volume d'eau de 2 m3.
Pour les serpents il est souhaitable qu'ils puissent se tenir allongés sur toute leur longueur. Pour les espèces arboricoles, des branches d'arbres, disposées dans le vivarium, imposeront un volume supérieur à celui requis par les espèces terrestres ou fouisseuses.

La décoration du terrarium

Les éléments de décoration doivent être faciles à nettoyer et à démonter. Les plantes artificielles en plastique sont souvent plus pratiques que les vraies.
Le milieu doit offrir des cachettes aux reptiles timides, une possibilité d'exercice pour les reptiles arboricoles et une possibilité de baignade pour les reptiles recherchant l'eau.

Le sol du terrarium

Evitez le sable comme substrat, sauf pour les espèces vivant dans les déserts. Vous pouvez utiliser des copeaux de bois (d'arbres fruitiers de préférence), des graviers, du papier ou du carton.
Des pierres peuvent être aussi disposées dans le terrarium. Elles aideront les serpents et lézards à se défaire de leurs mues.

La température ambiante

La température moyenne d'un terrarium devant héberger des espèces exotiques est de 28 à 32°C le jour et de 22 à 26°C la nuit, (soit cinq à six degrés de moins la nuit que le jour).
La chaleur peut être fournie par des résistances dans le sol (ou placées dans l'eau) ou des ampoules à incandescence placées au-dessus du terrarium. ATTENTION, le câble chauffant ou la résistance ne doivent jamais être en contact avec le reptile qui pourrait se brûler. On peut les placer par exemple sous le terrarium.
Pour les sauriens et ophidiens, prévoyez un point « plus chaud » afin qu'ils puissent trouver l'énergie nécessaire à leur activité. Des branchages permettront également d'atteindre le secteur possédant la température recherchée.

L'humidité relative de l'air

Elle varie entre 30 à 70 %, suivant l'origine géographique des animaux. Certaines espèces tropicales nécessitent parfois une humidité relative de 80 % comme pour certains Boas.
Un hygromètre est indispensable pour pouvoir facilement contrôler ce paramètre. L'humidité doit être entretenue par des pulvérisations d'eau et par l'installation de grilles de ventilation. La condensation de l'eau ne doit jamais être visible sur les vitres.

La lumière

Le cycle nycthéméral (entre le jour et la nuit), la qualité et l'intensité de la lumière, varient suivant les espèces et leur origine géographique. Les rayons Ultra-Violet possédant un spectre « lumière du jour » ne sont nécessaires que chez les tortues, les lézards et les crocodiles.

La désinfection

L'hygiène est un des points fondamentaux de la détention en captivité des reptiles. L'eau de Javel n'est utilisable que diluée et uniquement sur les constituants du décor.
Les animaux devront être isolés pendant la désinfection du terrarium.

Le déparasitage

La plupart des insecticides courants sont dangereux. le déparasitage doit être pratiqué exclusivement avec des produits spécifiques que vous trouverez chez votre vétérinaire.