Les tortues terrestres

Il existe différentes espèces de tortues terrestres et leur taille varie d'une espèce à l'autre

Les différentes tortues terrestres

  • Les tortues d'Hermann, grecques et autres tortues dites « Méditerranéennes »

Ce sont des espèces protégées : on ne doit pas les capturer lorsqu'elles sont sauvages. Seules les tortues nées en captivité peuvent être adoptées.
Ces tortues, quelle que soit leur espèce, font entre 15 et 40 cm de diamètre de carapace.
Elles pèsent environ 3 à 4 kg. Elles sont adultes (capables de se reproduire) entre 5 et 10 ans.
Ces tortues ont un régime varié : à base de végétaux et, de temps en temps, de petits mollusques.

  • Les tortues terrestres exotiques

Suivant les espèces (très nombreuses et très différentes), ces tortues peuvent être protégées ou pas.
Leur taille, selon l'espèce peut aller de 15 cm à 70 cm. Et leur poids de 5 à 100 kg.
Certaines sont très placides et d'autres très agressives.
De même, leurs régimes alimentaires sont très variés : certaines n'aiment que les feuilles, et d'autres que la viande …

Les tortues terrestres les plus fréquemment rencontrées sont les tortues méditerranéennes.
Nous vous donnerons donc des conseils pour ces espèces.

L'alimentation de la tortue méditerranéenne

Elle aime le pissenlit, le trèfle, la salade, les fleurs et même quelques vers de terre, escargots ou limaces et parfois de la viande.

Sachez que les légumes que vous achetez, s'ils sont cultivés sous serre (donc sans lumière naturelle) sont carencés en vitamines et notamment en vitamine D (indispensable à la fixation du calcium et donc à l'élaboration de la carapace pendant la croissance des tortues).

Nous vous conseillons donc de lui donner un peu de crudités mais aussi des « mauvaises herbes » que vous trouverez dans la nature (pissenlits, trèfle, … ). En effet, ces herbes poussant avec la lumière du soleil, elles seront riches en vitamines.

Les tortues terrestres doivent manger tous les jours, sauf lorsque leur métabolisme se ralentit (période pré-hivernale).

L'habitat de la tortue méditerranéenne : un jardin

Elles sont très heureuses dans un jardin ou un enclos, ensoleillé et à l'abri du vent. N'oubliez pas d'enfoncer profondément votre clôture : au moins de 30 cm (voire 50 cm) car ces tortues creusent très bien.

Aménagez-lui des cachettes (niche, buissons) afin qu'elle puisse se mettre à l'abri du soleil ou des intempéries.
Si votre sol est dur, mettez de la paille ou du foin dans une niche (assez grande : deux fois plus grande que la tortue).
Offrez-lui aussi une petite serre avec un fond de paille afin qu'elle puisse se mettre au chaud quand il fait trop frais.
Enfin, un petit bassin avec de l'eau assez propre lui sera utile pour boire et éventuellement se baigner pour se laver et se rafraîchir.

L'hibernation

Sachez qu'il ne faut pas que les jeunes de moins de trois ans ou les animaux malades hibernent car il arrive fréquemment qu'ils meurent durant cette période de jeûne prolongé.
Pour éviter l'entrée en hibernation quand cela n'est pas conseillé, placez votre tortue dans un terrarium chauffé aux environs de 27°C avec un système d'éclairage respectant un cycle jour-nuit (12 heures de chaque) et impérativement un tube à UVB (spécifique pour tortues, vous le trouverez en animalerie) afin d'éviter des problèmes de croissance et de carapace molle.
Prévoyez également de les nourrir régulièrement et de leur offrir à boire.

Quand la tortue est adulte, vous pouvez envisager de la faire hiberner dans un endroit où la température est comprise entre 5 et 10°C : ni plus ni moins.
Par exemple dans une caisse remplie de terre meuble, de paille et de feuilles mortes que vous mettrez dans votre garage, à l'obscurité (recouverte d'un tissu noir), protégée par un grillage fin (en effet, les rats peuvent les blesser) et dans une zone aérée.
Mettez votre tortue à la diète une semaine avant et une semaine après l'hibernation.

Et au réveil : donnez-lui un bain avec de l'eau à 27°C environ. Et nettoyez-lui les yeux avec du sérum physiologique à température ambiante.

Sachez que l'hibernation n'est pas vitale pour les tortues sauf si elles sont en milieu naturel. Donc si votre tortue vit dans un terrarium (dont les conditions de température et d'éclairage sont bonnes), l'hibernation n'est absolument pas nécessaire si la même température est maintenue pendant toute l'année.

En effet, le principe de l'hibernation est de conférer à l'organisme de la tortue un moyen de survie quand l'animal est soumis à des conditions climatiques normales (en période d'hiver).

Les tortues sont des animaux à sang froid, c'est-à-dire que la température corporelle suit la température extérieure. Donc, plus la température est basse, moins cela est compatible avec la survie du reptile.

L'organisme entre alors en phase de latence, toutes les fonctions vitales sont mises au ralenti, l'animal dort pendant tout l'hiver, il ne s'alimente pas et ne bouge pratiquement plus. Ceci est donc un moyen de survie dans les conditions naturelles (quand la température est inférieure à 10° C).

Mais en captivité, la tortue peut s'en passer si elle est dans de bonnes conditions de température et d'alimentation.