Donner son chat

Donner son chat
N'hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire si la situation devient très difficile : il pourra peut être vous proposer des mesures à mettre en place avant de penser à donner votre chat.
Il arrive parfois que les propriétaires pensent à donner leur chat. Plusieurs motivations sont possibles : grossesse, allergie aux chats, agressivité, malpropreté urinaire, cohabitation difficile avec les autres animaux, griffades, etc... Il est souvent possible de se faire aider par son vétérinaire afin d'améliorer la situation et finalement réussir à garder son animal à la maison en toute sérénité. Lorsqu'il n'y a malheureusement pas d'autre solution, il peut être envisagé de trouver une nouvelle famille à son animal de compagnie.

 

Avant de donner son chat, quelles sont les solutions à mettre en place ?

Grossesse

On entend parfois qu'il est nécessaire de se séparer de son chat si on est enceinte et non immunisé contre la toxoplasmose, ceci à tort (sauf cas particuliers). En effet, le risque de transmission de la toxoplasmose par son animal de compagnie est faible si des précautions sont prises : ne pas changer la litière, se laver les mains après avoir caressé son chat, etc... Il existe d'autres modes de transmission bien plus à risque (consommation de viande mal cuite par exemple).

N'hésitez pas à lire notre fiche "Les risques pour la femme enceinte : toxoplamose, listériose" pour plus de détails.

 

Urines dans la maison

On parle de malpropreté urinaire quand un chat urine dans la maison. Il y a principalement 4 questions à se poser si son chat ne fait pas ses besoins dans la litière :

  • A t-il correctement appris la propreté ? Un réapprentissage de la propreté peut être nécessaire, cela concerne surtout les jeunes chats
  • Les litières mises à disposition sont-elles adaptées ? Nous vous invitons à lire notre fiche "Mon chat urine dans la maison : et si c'était la litière ?" pour plus de renseignements.
  • Mon chat est-il anxieux ? Cela peut faire suite à une cohabitation difficile avec les chats du foyer, un changement d'environnement, etc...
  • Mon chat souffre t-il d'une maladie ? La mise en place d'un traitement permet dans ce cas d'améliorer grandement les choses.

Il est conseillé de consulter dans un premier temps un vétérinaire afin de vérifier si le chat ne souffre pas d'un problème de malpropreté ou de comportement. Des solutions existent : mise en place d'un traitement médical et/ou d'une thérapie comportementale.

 

Conflits entre les chats d'un foyer

Il arrive parfois que la cohabitation entre les chats d'un foyer soit très difficile mais des solutions existent pour réduire les conflits et apaiser les chats.

Il est tout d'abord nécessaire d'offrir à chaque chat des ressources personnelles (gamelles, litières, couchages, etc...) et de faire stériliser l'ensemble des chats du foyer. N'hésitez pas également à enrichir l'environnement des chats avec des arbres à chat, jouets distributeurs de croquettes, etc... afin d'occuper les chats et détourner leur attention de leurs congénères.

Il est aussi possible d'installer un diffuseur de phéromones Feliway Friends qui aide à réduire les tensions entre les chats d'un foyer. Un complément alimentaire antistress peut également être mis en place pour apaiser les chats.

Si ces mesures sont insuffisantes, une consultation chez un vétérinaire comportementaliste est vivement conseillée.

 

 Griffades

Il n'est pas agréable de voir son canapé, ses rideaux, ses murs tout abîmés par les chats... Mais il s'agit d'un comportement normal qu'il n'est pas possible de faire disparaître. Il est toutefois possible de réorienter les griffades des chats vers des griffoirs mis à disposition à côté des zones griffées (et non dans un coin d'une pièce). Il existe aussi le produit Feliscratch à déposer sur les griffoirs afin d'attirer les chats et les motiver à se servir de ceux-ci.

 

Agressivité

Votre chat peut vous attaquer pour plusieurs raisons. Lorsqu'un chat vit en appartement, avec peu de stimuli, il peut tout simplement s'agir d'agression par prédation. Il convient alors d'enrichir l'environnement de l'animal pour palier au problème.

Pour les autres causes d'agressivité, une consultation vétérinaire est importante pour la mise en place de solutions adaptées.

 

Allergie

Vous avez adopté un chat et vous vous êtes rendu compte après coup que vous êtes allergique. Il est conseillé de brosser régulièrement votre chat pour limiter la quantité de poils perdus dans l'appartement, l'aspirateur devra aussi être passé régulièrement. Il est conseillé de fermer la porte de votre chambre pour éviter qu'il se couche sur votre lit. Evitez de frotter votre tête contre votre chat lors des câlins, changez de vêtements s'ils sont couverts de poils, etc...

Une consultation chez un médecin est conseillé car des traitements peuvent être nécessaires.

Certains propriétaires finissent par se désensibiliser de leur animal de compagnie (mais restent sensibles aux autres chats).

 

Et si cela ne marche pas ?

Dans certains cas, il n'y a malheureusement pas d'autre choix que de placer son chat dans une nouvelle famille. Il s'agit parfois de la seule issue pour assurer le bien-être du propriétaire et du chat.

Par exemple, un chat ayant toujours vécu en maison peut ne pas tolérer avoir déménagé en appartement et être malheureux. Le laisser au nouveau propriétaire de la maison ou à un membre de votre famille peut être une solution pour son bien-être.

Ainsi, si vous devez replacer votre chat, renseignez vous auprès de votre entourage (famille, amis, collègues, etc...). Il sera toujours plus facile de laisser votre chat entre les mains de personnes en qui vous avez confiance.

Vous pouvez aussi en parler avec votre vétérinaire qui pourra éventuellement vous mettre en contact avec une association, une famille recherchant un animal, etc...

 

Crédit photo istock.