Collier anti-aboiement pour chien : pour ou contre ?

Collier anti-aboiement pour chien : pour ou contre ?
Les colliers anti-aboiement pour chien divisent aussi bien les maîtres que les spécialistes.
Sujet à controverse, le collier anti-aboiement déchaîne les passions et se trouve au cœur des débats depuis quelques années. Un objet de torture pour les uns, une aide appréciable pour les autres… le collier anti-aboiement divise les opinions et met d’autant plus en avant les questions autour du bien-être animal. Pour ou contre ? Faisons un point sur les avantages et les inconvénients d’un collier anti-aboiement !

 

Un collier de "dressage"

Si certains propriétaires de chiens choisissent de recourir à un collier anti-aboiement, c’est principalement car il s’agit d’un accessoire plus ou moins connu de tous et facile d’utilisation. Décliné en différents types de modèles (spray, électrostatique, vibration, ultrason…) pour les petits et grands chiens, le collier anti-aboiement est, dans l’esprit collectif, un moyen efficace de stopper les hurlements de nos animaux de compagnie.

Les principales raisons qui amènent ces maîtres à employer ce type de méthode sont bien souvent liées au :

  • Voisinage: Si vous êtes régulièrement mis au pied du mur par des plaintes pour aboiements intempestifs, le collier anti-aboiement représente une solution rapide à mettre en place dans l’urgence. Véritable signe de bonne foi à faire valoir devant les plaignants et les autorités, il peut aider à tempérer le litige.
  • Manque de solutions : Parfois, la thérapie comportementale canine ne donne pas de résultats probants. C’est là que ce collier de "dressage" bien particulier peut être utilisé en dernier recours.

 

Un dispositif discutable

A contrario, le collier anti-aboiement est de plus en plus sujet aux critiques, aussi bien par certains maîtres que par les professionnels de l’éducation canine qui prônent une éducation positive. Les principaux visés : les colliers éducatifs à impulsions électrostatiques. Mais les autres types de stimulation (spray, jet à citronnelle, ultrason…) ne sont pas pour autant complètement dédouanés.

Interdits en Suisse et bientôt en Grande-Bretagne, ces accessoires sont ainsi de plus en plus délaissés au profit de méthodes plus respectueuses de l’animal. 

Principaux reproches contre le collier anti aboiement :

  • Efficacité relative: Chaque chien n’étant pas réceptif de la même façon aux stimuli de ces colliers anti-aboiements, l’arrêt complet des aboiements de votre chien ne peut être garanti, et ce quel que soit le type de modèle.
  • Troubles comportementaux: Basés sur une punition en réponse à l'aboiement, ces colliers peuvent créer un stress, aggraver les aboiement et être responsables de troubles comportementaux (agressivité, dépression...).
  • Risques de blessure : Comme évoqué précédemment, ces colliers peuvent causer des séquelles psychologiques. Mais son utilisation peut aussi donner lieu à des douleurs physiques (brûlures par exemple).

L’avis de nos vétos : Si votre chien aboie, il est conseillé de consulter dans un premier temps votre vétérinaire. En effet, il est important de déterminer la cause des aboiements d'un animal (anxiété, syndrome hs-ha, etc...) afin de mettre en place des mesures adaptées. Les colliers anti-aboiements ne permettent pas de régler la cause primaire des aboiements. Ils peuvent d'ailleurs aggraver le problème et entraîner d'autres troubles du comportement en générant de l'anxiété. Comme mentionné ci-dessus, les colliers anti-aboiements sont à réserver aux situations extrêmes (litiges avec vos voisins par exemple). Dans ce cas là, il est préférable de choisir un collier anti-aboiement à spray, à vibration ou à ultrasons plutôt que des colliers à impulsion électrostatique (bien que ce soit les plus "efficaces" pour stopper les aboiements car les plus dissuasifs pour les animaux).

Au final, choisir ce type de dispositif est donc possible mais il faut malgré tout être conscient que ce n’est pas un appareil inoffensif pour l’animal, ne serait-ce que pour l’aspect anxiogène engendré par le collier. Ces colliers anti-aboiements tendent par conséquent à disparaître dans de plus en plus de pays. Cependant, ils restent une alternative encore d’actualité, notamment en France : ces colliers à stimulation peuvent représenter une solution d’urgence en cas de litige avec le voisinage.

 

Crédit photo Marjolaine Rivory.