Wanimo Véto

Fri25072014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chats Santé Maladies infectieuses chez le chat La leucose féline

La leucose féline

Chat dans les bras d'un vétérinaire

La leucose féline est due à un virus appelé virus leucémogène félin ou FeLV. Son action est proche de celle du virus du SIDA chez l'homme mais pas de panique ! Ce virus ne se transmet pas à l'homme ni aux autres espèces animales. Il faut néanmoins bien protéger votre chat.

Quels sont les symptômes de la leucose?

Cette maladie touche souvent les chats adultes, âgés de plus de trois ans voire plus de cinq ans.

Après la contamination du chat, il existe une période silencieuse pendant laquelle les virus se multiplient dans l'organisme. Cette phase peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années avant que la maladie ne se développe.
Pendant cette phase, l'animal est dit séropositif pour le FeLV, mais ne présente aucun symptôme de la maladie. En revanche, étant porteur du virus, il est contagieux.

On estime généralement qu'en France 5 à 10% des chats sont séropositifs pour le virus de la leucose (FeLV).

Quand la maladie se développe, comme lorsqu'un homme souffre du SIDA, on observe une immunodéficience rendant l'animal très sensible à toutes les infections, on parle alors de maladies opportunistes.
Le chat souffre aussi souvent d'une anémie, due au virus et aux infections opportunistes.

Une infection opportuniste est une maladie qui se développe lorsqu'un animal est affaibli et que son système immunitaire le défend moins bien. Chez un chat sain, ces mêmes infections opportunistes n'entraînent la plupart du temps aucune maladie (ou une forme très bénigne).


Le FeLV peut également être responsable de cancers, particulièrement de lymphomes (cancer des ganglions), de leucémies (cancers de la moelle osseuse et du sang) et de cancers du rein.

Comment se transmet la leucose ?

Elle se transmet de chat à chat par un simple contact. Contrairement au SIDA qui ne se transmet que par voie sexuelle et sanguine, le virus de la leucose se transmet par toutes les voies : sang, larmes, salive, urines…
Il existe aussi une transmission in utero (de la mère aux chatons).
Le virus est peu résistant dans le milieu extérieur, ainsi, les risques de contamination sont quasiment nuls pour un chat sain passant après un chat contaminé dans une pièce (chez le vétérinaire par exemple). Une désinfection du matériel suffit.

Les maladies opportunistes

Le chat FeLV séropositif et immunodéprimé (c'est-à-dire ayant déclaré la maladie) peut être atteint par le typhus et le coryza si ses vaccins ne sont pas à jour. Il est important de continuer à vacciner un chat séropositif.
Il pourra également être atteint par des infections variées, le plus souvent respiratoires, mais pouvant aussi concerner la peau, les yeux, les oreilles, l'appareil urinaire, le sang (parasites et bactéries des cellules sanguines).

 

Comment traiter la leucose ?

Il n'existe pas de traitement anti-viral comme chez l'homme. Les interférons sont un espoir dans le traitement de la leucose mais ils sont malheureusement très coûteux à l'heure actuelle. Le seul traitement envisageable concerne les maladies opportunistes afin d'assurer un confort de vie à son animal.

 

Comment prévenir la leucose ?

Il existe un vaccin contre la leucose. Il est efficace à 80-90%. Nous vous conseillons donc vivement la vaccination compte tenu des forts risques de contagion et de l'absence de traitement.

Avant la vaccination, vous pouvez demander un test de dépistage de la leucose pour vérifier que votre chat n'est pas déjà séropositif. N'hésitez pas à en parler à votre vétérinaire.

 

Crédits photo : © Jon Schulte IstockPhoto