Le métier d’éleveur de chiens ou de chats

Le métier d’éleveur de chiens ou de chats
L'éleveur de chiens veille au bon développement comportemental des chiots
Vous aimez les animaux et vous souhaiteriez élever des chiens ou des chats ? Le métier d’éleveur canin ou félin est un métier très diversifié, qui nécessite par conséquent de nombreuses qualités. Découvrez toutes les facettes de ce métier.

 

Que fait un éleveur ?

Un éleveur peut avoir une seule ou plusieurs races de chiens ou de chats.

Il a pour missions d’élever ses animaux en veillant à leur bien-être et à leur bonne santé. 

Son objectif est d’élever et de sélectionner des sujets conformes à la race, en se conformant au standard de race. Il va ainsi faire reproduire ses animaux, en veillant à réaliser des accouplements dans l’objectif d’obtenir des chiots ou des chatons de bonne qualité : qualité morphologiques pour les chiens ou les chats destinés à des concours de beauté, qualités de travail pour les chiens de travail…

Les éleveurs sérieux réaliseront par ailleurs les tests de dépistage de maladies héréditaires, afin de permettre de diminuer leur prévalence dans la race.

L’éleveur a également pour rôle la socialisation des chiots et des chatons avant leur vente.

L’objectif est ainsi de faire naître des chiots ou des chatons avec les qualités recherchées pour la race, tout en favorisant un développement comportemental optimal.

L’éleveur doit ainsi aimer les animaux, et savoir en prendre soin : il devra les nourrir, respecter une bonne hygiène et nettoyer le chenil ou la chatterie quotidiennement, faire les soins nécessaires (toilettage, coupe de griffes, …), réaliser l’éducation de ses animaux, surveiller les femelles lors de la mise-bas et réaliser les saillies, veiller au bon développement des chiots ou des chatons (bonne santé physique et bon développement comportemental), et veiller à la bonne santé de ses animaux (vaccinations, traitements antiparasitaires, consultations vétérinaires si un animal est malade…).

Un éleveur pourra réaliser des concours, afin de se faire connaître : concours de beauté, de travail, agility…

Le métier d’éleveur est donc un métier très prenant, qui nécessite d’être très disponible : il faudra s’occuper des animaux tous les jours y compris les weekends et jours fériés, qu’il fasse beau ou non, et pouvoir être disponible la nuit s’il y a besoin de surveiller une mise-bas ou un animal malade. Il s’agit donc d’une passion.

Ce métier nécessite ainsi de nombreuses qualités : l’amour des animaux, de la patience, un bon relationnel avec les clients qui viennent acheter un chien ou un chat, des connaissances solides sur les animaux…

 

Depuis octobre 2015, une nouvelle réglementation a modifié la définition de l’élevage et les conditions de vente des carnivores domestiques. Cette nouvelle réglementation permet notamment de contrôler les ventes sur Internet par l’obligation de mentions sur les annonces de vente ou de cession, et de mieux encadrer la vente des chiens et des chats notamment par les particuliers. Un des objectifs est également de lutter contre l’abandon, par une éventuelle diminution de l’offre, et d’intensifier la lutte contre le trafic en améliorant la traçabilité des vendeurs.

Depuis le 1er janvier 2016, le seuil d’élevage a été abaissé et fixé au premier chien ou chat vendu. Ainsi, toute personne possédant une chatte ou une chienne qui fait une portée et dont au moins l’un des petits est cédé à titre onéreux, est considérée comme éleveur. Tous les éleveurs ont une obligation d’immatriculation à la chambre d’agriculture, sauf les petits éleveurs amateurs (pas plus d’une portée par an) de chiens et de chats de race dont tous les produits sont inscrits à un livre généalogique. Le numéro d’immatriculation doit obligatoirement figurer dans toutes les annonces de cession à titre onéreux. Les élevages doivent avoir des installations conformes aux règles sanitaires et de protection animale précisées par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

Un certificat vétérinaire est obligatoire pour toutes les ventes ou cessions gratuites de chien ou de chat. Un chiot ou chaton ne peut pas être cédé avant l’âge de 8 semaines, qu’il soit cédé gratuitement ou à titre onéreux, et l’identification est obligatoire préalablement à la cession. 

 

Comment devenir éleveur ?

Il existe plusieurs formations pour devenir éleveur canin ou félin :

  • Le BEPA élevage canin et félin, qui est un Brevet Etude Professionnel Agricole.
  • Le BAC PRO élevage canin et félin, qui est un Bac Professionnel.

La formation sera répartie entre des cours théoriques et des semaines de stage.

 

Par ailleurs, les éleveurs doivent suivre une formation, il s’agit du CCAD, ou Certificat de Capacité pour les personnes exerçant des activités liées aux Animaux de compagnie d’espèces Domestiques, option chat ou option chien.

Cette formation a pour objectif de transmettre aux futurs éleveurs des connaissances relatives aux besoins biologiques, physiologiques, comportementaux et à l’entretien des animaux de compagnie, mais également de renforcer la prise en compte du bien-être des animaux.

Cette formation est dispensée par les organismes habilités par le Ministère de l’Agriculture : la SCC (Société Centrale Canine) pour les chiens, et le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) pour les chats.

Crédit photo Istock.