Les parasites externes des rongeurs et lapins

Les parasites externes des rongeurs et lapins
Si vous observez des lésions cutanées chez votre animal de compagnie, nous vous conseillons de consulter un vétérinaire.
Les affections dermatologiques dues à des parasites externes sont fréquentes chez le lapin et les rongeurs. Ils peuvent entraîner des démangeaisons, une chute de poils, des croûtes, etc… Nous vous proposons de découvrir les principales maladies parasitaires externes rencontrées chez les lapins et les rongeurs.

 

Quelles sont les principales affections parasitaires des rongeurs et des lapins ?

La teigne

La teigne est une affection parasitaire due à des champignons. Trichophyton mentagrophytes  est l’agent principal de la teigne chez les rongeurs et les lapins.

Ces champignons ne sont pas spécifiques d’espèces, ils peuvent donc être transmis à l’homme, aux chiens, aux chats, etc….

Il existe de nombreux porteurs sains qui ne présentent pas de symptômes mais qui peuvent transmettre la maladie à l’homme ou à d’autres animaux.

Les jeunes animaux sont les plus touchés par cette affection. Elle est également rencontrée chez les individus immunodéprimés.

La teigne est responsable de dépilations circulaires, érythémateuses, avec des squames et des croûtes. Les lésions apparaissent généralement sur la tête (oreilles, museau, contour des yeux).

Cette affection n’est pas prurigineuse. Par contre, dans le cas de surinfection bactérienne des lésions cutanées, les animaux présentent d’importantes démangeaisons.

La gale

Il existe plusieurs types de gales chez les rongeurs et les lapins.

Chez le lapin, la gale auriculaire ou otocariose due à l’acarien Psoroptes cuniculi est la forme la plus fréquente. La gale d’oreille se traduit par des secouements de la tête, la production d’un cérumen abondant jaunâtre et parfois un othématome. Cette affection touche en général les deux oreilles. L’otocariose peut conduire au développement d’une otite moyenne et à l’apparition d’un torticolis (diagnostic différentiel à réaliser avec l’encéphalitozoonose). Les symptômes peuvent ensuite s’étendre au cou puis à l’ensemble du corps.

Chez le cobaye, l’acarien le plus souvent responsable de gale est Trixacarus caviae.

La démodécie

La démodécie est due à un acarien qui se nourrit du follicule pileux. Ce parasite est responsable d’une perte de poils non prurigineuse.

Les puces

Il existe des puces spécifiques au lapin (Spilopsillus cuniculi) et au cobaye (Rholapsylla clavicola). Toutefois, la contamination se fait le plus souvent par les puces du chien et du chat (Ctenocephalides felis principalement).

Les puces sont responsables de démangeaisons pouvant conduire à des plaies de grattage. Des surinfections bactériennes sont possibles avec formation de pustules et de croûtes.

Les poux

Les affections dermatologiques dues aux poux sont plus rares. Les poux sont responsables de démangeaisons, d’une alopécie, de croûtes, etc… Des lentes peuvent être observées à la base des poils.

 

Que faut-il faire si son animal présente une affection parasitaire ?

Si vous observez des lésions cutanées chez votre animal de compagnie, nous vous conseillons de consulter un vétérinaire pour qu’il l’examine. Des examens complémentaires sont souvent nécessaires (raclages cutanés, mise en culture de poils, biopsies, etc…) pour identifier le parasite en cause. Cela est très important car le traitement est différent en fonction du parasite.

Il est important de séparer les animaux atteints des animaux sains car ce sont des affections généralement contagieuses. Un traitement de l’environnement peut aussi être nécessaire. Des précautions devront également être prises par les personnes qui manipulent les animaux atteints lors de teigne ou de gale car ce sont des zoonoses.

 

Crédit photo iStock.